PDA

Voir la version complète : Sidhoum répond au général Yala : «La crise en Algérie a commencé en 1962.


Page : [1] 2

Bachi
22/05/2013, 18h28
Sidhoum répond au général Yala : «La crise en Algérie a commencé en 1962.


La situation actuelle du pays, avec la maladie du Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, et surtout, les événements à venir, notamment la Présidentielle 2014, ou une présidentielle anticipée dans le cas où le premier responsable du pays ne pourra, pour une raison ou pour une autre, assumer ses fonctions, préoccupe au plus haut point nombre d’observateurs, militants ou tous simplement citoyens.
C’est dans cet ordre que le militant Salah-Eddine Sidhoum a réagit, aujourd’hui, à la lettre du général à la retraite et ancien commandant des forces navales algérienne, Mohand Tahar Yala, publié, il y a trois jours dans certains médias, qui a carrément lancé un appel à la destitution de Bouteflika, coupable, selon lui de «haute trahison», en raison du fait qu’il a «permis», et «protégé» même, à certains cercles de «piller» les richesses du pays. Pour Sidhoum, «ces problèmes cruciaux inventoriés ne peuvent être résolus sans le règlement définitif de la crise politique qui perdure depuis 62 et qui se résume en trois mots : légitimité du pouvoir». Celui-ci ajoute, pour être plus explicite, que «le drame algérien n’a pas commencé en 92 ou 99, mais bel et bien au lendemain de l’indépendance, pour ne pas dire avant, quand des algériens assoiffés de pouvoir ont liquidé d’autres algériens, au nom d’une fausse légitimité révolutionnaire et se sont autoproclamés tuteurs de ce peuple par la force des baïonnettes». En somme, le militant laisse entendre que s’il n’y a pas de changements en profondeur, en ce qui est de la nature de l’Etat, le remplacement de Bouteflika par un autre ne réglera rien.
Le fiasco de l’oligarchie militaro-financière
Et c’est contre un tel scénario que Sidhoum avertit. «Gare à ceux qui, dans les officines de l’intrigue et de la manipulation, œuvreront à un faux changement, celui des apparences du système, alors que la situation chaotique actuelle nécessite un changement radical du système. Ils porteront une lourde responsabilité devant Dieu et devant l’Histoire, dans le déclenchement du terrible tsunami populaire qui risque – ce qu’à Dieu ne plaise – et faute d’alternative politique crédible, d’emporter non seulement ce régime déliquescent mais l’Algérie, tout entière», déclare-t-il. D’ailleurs, s’adressant à un ancien militaire, Sidhoum met l’accent sur le rôle des hauts responsables de l’institution militaire dans la chose politique. «Vous dites que la responsabilité du président du pouvoir apparent dans ce chaos programmé est clairement, totalement engagée. Je crois à mon humble avis que la responsabilité de l’oligarchie militaro-financière, véritable pouvoir en Algérie, est plus grandement engagée dans ce fiasco institutionnalisé car c’est elle qui l’avait désigné en 99, puis reconduit en 2004 et 2009, comme elle l’a fait pour ses prédécesseurs en 79, 92 et 95», ajoute-t-il.
En somme, le militant estime qu’il faudrait un véritable changement pour que le pays avance. Sinon, tout manœuvrer ne serait qu’un jeu de rôle où les personnages changent périodiquement sans que le système de gouvernance ne soit remis en cause. «Tous les patriotes sincères et sages appréhendent ce que nous réserve l’avenir immédiat. Les tensions entre le système obsolète et arrogant et la société poussée au désespoir par des décennies d’injustice et de hogra risquent de mener droit vers plus de chaos et au final, l’implosion de la nation», fini par lancer Salah-Eddine Sidhoum.
Elyas Nour

bledard_for_ever
22/05/2013, 19h26
C est un petit nazillon du FIS

Continuez à poster ses diarhees car avec lui ce n est pas la fermeture des bars que vous aurez mais bien pire bcp plus pire

Bachi
22/05/2013, 19h34
il n'a jamais été au FIS...
Pour moi, ca reste un militant des droits de l'homme
et ce qu'il dit dans ce texte est fort pertinent.

zen.man
22/05/2013, 19h49
Je crois à mon humble avis que la responsabilité de l’oligarchie militaro-financière, véritable pouvoir en Algérie, est plus grandement engagée dans ce fiasco institutionnalisé
Il ne faut pas mettre toute l'institution militaire dans le même sac. Ils sont quelques officiers supérieurs qui se croient les dieux de l'Algérie. On ne peut pas imaginer un Yala ou Benyelles s’asseoir à la même table que Lamari, Nezar, Touati ou Toufik pour comploter.

Bachi
22/05/2013, 19h52
On ne peut pas imaginer un Yala ou Benyelles s’asseoir à la même table que Lamari, Nezar, Touati ou Toufik pour comploter

et pourquoi les bons ont laissé les mauvais faire?
Pour moi, c'est du pareil au même. Tout le pouvoir, militaire ou civil, c'est de la racaille.

zen.man
22/05/2013, 20h02
et pourquoi les bons ont laissé les mauvais faire?
A ton avis pourquoi des officiers supérieurs ont déserté et créé le mouvement des officiers libres à l'étranger ?

Lamari et les janviéristes ont fait une purge au sein de l'armée Algérienne pour liquider tout officier susceptible de nuire au plan préétabli. Les plus chanceux ont réussi à quitter le pays. Cela pour dire que l'aile dont j'avais parlé était très puissante et aux méthodes peu orthodoxes. Un Yala ou un Benyelles ne pouvait rien contre l'hydre.

Harrachi78
22/05/2013, 20h09
Justement, si ceux que tu cites parmi les militaires seraient reelement les "bons", la decence voudrait qu'ils fustigent en premier lieu leurs pairs qui pompent les biens du peuple depuis 50 ans pour certains, puis après s'intéresser aux eventuelles deperditions d'un pouvoir politique en place depuis 15 ans !

zen.man
22/05/2013, 20h19
Justement, si ceux que tu cites parmi les militaires seraient reelement les "bons", la decence voudrait qu'ils fustigent en premier lieu leurs pairs qui pompent les biens du peuple depuis 50 ans pour certains, puis après s'intéresser aux eventuelles deperditions d'un pouvoir politique en place depuis 15 ans !
Je suis d'accord. Mais cela n'empêche pas de dénoncer aussi celui qui nuit au pays depuis 15 ans.

Je ne suis pas au courant de toutes les contributions de cet ancien commandant des forces navales, mais c'est sûr que ce n'est pas facile de dénoncer ses collègues. Par respect ou par crainte, le courage n'est pas donné à tout le monde.

mmis_ttaq-vaylit
22/05/2013, 20h26
Bonjour Bachi,
et pourquoi les bons ont laissé les mauvais faire?
je crois que tu connais l histoire mais je vais la repeter quand meme puisque moi meme je ne l ai appris que bien apres...

Durant l ete 1962, Ceux de l interieur etaient decime's en prenant de front l armee coloniale et ne pouvaient donc faire face a une arme'e toute "fraiche" debarquant des frontieres avec un armement flambant neuf (jamais utilise' car cloitre' derriere une frontiere dite "impermeable").
Les bons: ceux de l interieur (Wilaya III et IV) qui ont livre' bataille a l armee des frontieres mais ont ete battus car les mauvais etaient prets a tout.
Les mauvais: l armee des frontieres (clique de Ben Bella, Boumediene)

Ait Ahmed a essaye' de redresser la barre en 1963 mais n a pas pu... bien que Benbella s etant rendu compte de son erreur a conclu un accord avec lui pour le partage du pouvoir... seulement Boumediene avait un tout autre plan en tete.

C est le drame dont parle Sidhoum. General Yala essaye de corriger mais n a pas bouge' le petit doigt quand il etait en service (oberver la reserve faute de demissioner).

la crise perdure... mais seule donc la nature fera le travail d epuration... elle commence deja... mais la releve existe t elle comme l algerie a ete vide'e de ses enfants de valeur, ceux en exil et ceux a l interieur qui ont ete ecartes par le systeme.

bledard_for_ever
22/05/2013, 20h40
Il n'a jamais été au FIS...Pour moi, ca reste un militant des droits de l'homme*et ce qu'il dit dans ce texte est fort pertinent.
____________________
Mon oeil.

C est grâce à des gens comme lui que des criminels ont continué à sévir en algerie dans les années 90

zen.man
22/05/2013, 20h46
C est grâce à des gens comme lui que des criminels ont continué à sévir en algerie dans les années 90
Je pense qu'il est temps d'arrêter de jouer au diable. Il faut arrêter d'opposer des Algériens à d'autres. Ce qui c'est passé et passé et il faut ouvrir une nouvelle pages. Y avait 3 millions ou plus qui ont voté FIS (sans compter leurs familles), tu ne vas pas les liquider tous quand même !!!

nedromi
22/05/2013, 21h22
Citation.....
Je pense qu'il est temps d'arrêter de jouer au diable. Il faut arrêter d'opposer des Algériens à d'autres. Ce qui c'est passé et passé et il faut ouvrir une nouvelle pages. Y avait 3 millions ou plus qui ont voté FIS (sans compter leurs familles), tu ne vas pas les liquider tous quand même !

@Zen man.....
Il ne s'agit pas d'opposer des algériens a d'autres mais de mettre fin a un systéme qui dure depuis 50 ans sinon on aura toujours le choix entre la peste ou le choléra le futur président peut être pire que boutef.De toute façon tu peux mettre l'algérien le plus honnête et le plus compétent a la tête de l'état il ne fera rien de bon car les mafieux feront tout pour sauvegarder le systéme.

zen.man
22/05/2013, 21h28
Mon message est destiné à la personne qui s'attaquait à Sidhoum. Je lui ai demandé d'arrêter ses diatribes personnelles d'autant plus que nous sommes tous des Algériens, avec des convictions différentes certes.

el anka
22/05/2013, 21h34
sidhoum wlid houmti , il na jamais été du FIS je connais bien son histoire.

éliamine
22/05/2013, 22h54
Il ne faut pas mettre toute l'institution militaire dans le même sac. Ils sont quelques officiers supérieurs qui se croient les dieux de l'Algérie. On ne peut pas imaginer un Yala ou Benyelles s’asseoir à la même table que Lamari, Nezar, Touati ou Toufik pour comploter.

T mal informé. Renseigne toi sur le général Yala. C'était un proche de Lamari, sa prise du commandement des forces navales, il le doit exclusivement à Lamari, dont il était l'homme lige dans la marine et ce depuis Ghodhbane (CFN proche de Zeroual entre 92-2000). Yala pendant les années 90s, est nommé à la tête de l'infantrie de marine souvent engagé dans la région de Jijel fief des tangos de l'AIS. Puis il est nommé toujours sur ordre de Lamari comme commandant de la façade Est. Après le départ de Ghodhbane il le propulse comme n°2 des forces navales en temps que chef d'état major de la marine, puis enfin D 2002, comme chef des forces navales. Il sera mis fin à ses fonction en AOUT 2005, un an jour pour jour après la démission de Lamari en 2004, remplacé par l'actuel CFN le général major Necib.
Pour Benyelles, le marin d'eau douce comme on le surnomme joua un rôle de premier plan dans la prise du pouvoir par Chadli à la mort de Boumedienne.On connait le résultat désastreux de cette décision. Il est vrai que leur copinage dura une dizaine d'année, quand Chadli était chef de 2°RM (Oran) et Benyelles chef de la base de Mers el Kebir. Il faut savoir que Mers el Kebir a été un enjeux de pouvoir entre d'une part Chadli qui voulait imposer son autorité sur la base, et le colonel Benmoussat chef de la marine, et c'est grâce à Benyelles que Chadli gagna la partie. En accédant au pouvoir Chadli ne l'oublie pas, c'est ainsi que Benyelles fera parti de la première promo de généraux en 84, et sera nommer à la fonction de SG du mdn. Rapidement un conflit de commandement survint entre lui et le général Belloucif chef d'état major (une fonction nouvellement recrée). L’enjeu c'était qui chapeautera les directions centrales du mdn. Avec l'aide du clan DAF (Belkheir and co). Benyelles remporte la bataille. Beloucif est brutalement limoger en novembre 86. Benyelles est promu ministre des transports dans le gouvernement Brahimi la science et ce jusqu'au évènements d'Octobre 88. Game over.

votrefrere
23/05/2013, 01h26
allez, moi je dis que la crise en Algérie a commencé en 1830,
Non ! je dirais en 1949 dans la crise bérbériste du PPA !
ah non ! je dirais avant 1954 entre les Oulama, le PPA/MTLD le UDMA de ferhat abass ..
ah non ! je dirais en 1953 entre les centralistes et les messalistes !
ah non ! je dirais en 1954 entre le CRUA/OS/FLN et Messali et les centralistes !
ah non ! je dirais en 1956 pendant le congrès du Soummam !
ah non ! je dirais en 1957 entre le FLN et le MNA !
ah non ! je dirais en 1960 entre le GPRA et l'état major !
ah non ! je dirais en 1962 pendant la guerre entre Wilaya et famille révolutionnaire et chefs historique .
ah non ! je dirais en 1965 pendant le putsh !
ah non ! je dirais en 1978 après la mort de Boumédienne !
ah non ! je dirais en 1981 pendant "le printemps" berbère !
ah non ! je dirais en 1988 pendant les révoltes !
ah non ! je dirais en 1991 pendant l'arrêt du processus démocratique et la guerre civile qui s'en est suivi !


Taisez vous Sidhom, laissez l'histoire aux historiens, la génération d'aujourd'hui vous emmerde vous et vos règlement de compte qui a fait prisonnier le pays et les jeunes dans vos guère infinissable .

La génération d'aujourd'hui ne veut plus instrumentaliser l'histoire, ni la religion, ni la révolution et ses conflits, ni la décennie noir, ni vos salades et vos bouffonnerie.

ma parôle, y en a certains qui sont restés bloqué à 1962, d'autre à 1992, c'est vraiment saoulant à la longue de lire une telle médiocrité dans les analyse des problèmes de l'Algérie .

votrefrere
23/05/2013, 01h35
Les bons: ceux de l interieur (Wilaya III et IV) qui ont livre' bataille a l armee des frontieres mais ont ete battus car les mauvais etaient prets a tout.
Les mauvais: l armee des frontieres (clique de Ben Bella, Boumediene)

Quelle connerie ma parole !

maitenant la Wialya 3 et 4 sont les bons et les autres sont tous des mauvais ?!! incroyablement incroyable !

La wilaya 1/5/6 et l'état major , plus plusieurs chefs historique dont Bitat, Khider, Ben Bella etc ont été dans dans l'autre camps, c'est un conflit entre une seule famille pour le pouvoir, pourquoi instrumentaliser encore aujourd'hui dans ce conflit qui ne nous concerne plus et qui n'a rien à voir avec nos problème d'aujourd'hui !!!

houari16
23/05/2013, 02h32
l histoire retient , le plus important !!

les griffes françaises limées par Boukharrouba !!!

le travail de Boumedienne , il avait coupé le lien ombilical des accords d Evian , cet accord conditionné par la protection des intérêts de la France en Algérie ( sorte département d outre mer ...)

-Chadli en Favorisant les DAF , il avait fait revenir l odeur des accords d Evian en Algerie , le post-indépendance ( Evian ) pour rejoindre ainsi le Maroc et la Tunisie ( FrançaMaghreb ) , d ou le nom Hizb França en Algérie ...
Bizarre
En ce moment en Algérie , une opportunité , ce Hizb França se réveille ..
vu les déclarations partout

Harrachi78
23/05/2013, 10h49
Je ne suis pas au courant de toutes les contributions de cet ancien commandant des forces navales, mais c'est sûr que ce n'est pas facile de dénoncer ses collègues. Par respect ou par crainte, le courage n'est pas donné à tout le monde.

Soit, dans lequel cas il ferait mieux de la boucler tout court, car tel qu'ils nous présentent les choses ces "Anciens" et "ex-", ça serait Bouteflika et sa clique qui auraient inventé la corruption en Algérie, et que les grosses bedaines qui peuplent le commandement de l'Armée seraient tous des samaritains !

C'est vraiment prendre les gens pour des gourdes !

éliamine
23/05/2013, 14h43
@houari16:
les griffes françaises limées par Boukharrouba !!!

le travail de Boumedienne , il avait coupé le lien ombilical des accords d Evian , cet accord conditionné par la protection des intérêts de la France en Algérie ( sorte département d outre mer ...)

-Chadli en Favorisant les DAF , il avait fait revenir l odeur des accords d Evian en Algerie , le post-indépendance ( Evian ) pour rejoindre ainsi le Maroc et la Tunisie ( FrançaMaghreb ) , d ou le nom Hizb França en Algérie ...
Bizarre
En ce moment en Algérie , une opportunité , ce Hizb França se réveille ..
vu les déclarations partout

T'as vision de l'histoire est erroné. Boumedienne gérait le pays par l'entremise de trois DAF: les colonels Chabou (secrétaire général du mdn), le colonel Bencherif (chef de la gendarmerie) et le colonel Hoffman (conseiller pour les affaires de sécurité). Si tu veux plus de détaille je te renvoie à l'affaire de l'exécution du colonel Chaabani Lah yarahmou et la tentative de redressement de Tahar Zebiri. Donc avant même l'arrivée de Chadli, le clan des DAF était influent.

naw08
23/05/2013, 14h50
pourquoi a chaque fois nous faire retourner a 62:rolleyes:

vraiment ka yefechlouna:22:, tellement twelli trop compliquée!!

mmis_ttaq-vaylit
23/05/2013, 15h02
@Votre-frere

essayons d avancer...
Il est un fait qu une guerre s est produite entre la Wilaya III et IV d un cote' et l armee des frontieres de l autre cote'. Les "autres" sont restes neutres ou ont rejoint l armee des frontieres (ce que tu appelles l etat major).
Je suis convaincu que si l algerie est malade jusqu a aujourd'hui c est parce que la donne a ete fausse'e des l arrivee de l armee des frontieres a Alger durant l ete 1962.
Si nous en parlons aujourd'hui c est parce que c est le "peche' originel" qu il faudra reparer d une maniere et d une autre et que toi et moi devons comprendre pour pouvoir aujourd'hui creer un pays meilleur et sur des bases solides de facon a ce que dans 10 ans, tt ceci ne sera qu un lointain souvenir...
......

l algerie est malade... elle s attend a ce qu on la soigne... et vite.

M.

zen.man
23/05/2013, 17h52
Soit, dans lequel cas il ferait mieux de la boucler tout court, car tel qu'ils nous présentent les choses ces "Anciens" et "ex-", ça serait Bouteflika et sa clique qui auraient inventé la corruption en Algérie, et que les grosses bedaines qui peuplent le commandement de l'Armée seraient tous des samaritains !

C'est vraiment prendre les gens pour des gourdes !
De toute façon, les faits qu'il expose dans sa contribution sont réels et pas inventés pour discréditer un autre clan. Dans quel cas, cet autre clan aurait réagi aussi en dévoilant les coquineries du dénonciateur et son clan. N'est ce pas de cette manière que l'affaire BRC a été révélée au grand jour ?

Ce commandant n'est peut-être pas clean, mais cela ne l'empêche pas de joindre sa parole à la nôtre, nous qui souffrons de cette situation lamentable de l'Algérie. On a pas à exclure "foulane" ou "foulane" sous prétexte qu'il n'aurait rien fait par le passé. Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

Louny
23/05/2013, 17h58
Il n'y a ni crise ni rien du tout. C'est du vide et de la spéculation.
Pour pouvoir comparer, il faut avoir un point de comparaison. Là, tout le monde compare du vide avec du vide.

On dirait qu'avant 1962, il y avait un état algérien (dirigé par des Algériens) auquel on comparerait "quelque chose".

éliamine
23/05/2013, 22h20
@mmis_ttaq-vaylit:

essayons d avancer...
Il est un fait qu une guerre s est produite entre la Wilaya III et IV d un cote' et l armee des frontieres de l autre cote'. Les "autres" sont restes neutres ou ont rejoint l armee des frontieres (ce que tu appelles l etat major).
Je suis convaincu que si l algerie est malade jusqu a aujourd'hui c est parce que la donne a ete fausse'e des l arrivee de l armee des frontieres a Alger durant l ete 1962.
Si nous en parlons aujourd'hui c est parce que c est le "peche' originel" qu il faudra reparer d une maniere et d une autre et que toi et moi devons comprendre pour pouvoir aujourd'hui creer un pays meilleur et sur des bases solides de facon a ce que dans 10 ans, tt ceci ne sera qu un lointain souvenir...
......
pourquoi le réduire à la seul wilaya III et IV, car si mes souvenirs sont bon la wilaya II sous le commandement Boubnider s'y est opposé, et pas d'unanimité de la wilaya IV, la ZAA ALGER c'est rallié au clan de Oujda. Sans oublié que des officiers de la wilaya IV et III faisaient partie de l'armée des frontières. Donc la donne était bien plus complexe qu'on peut le croire, l'Histoire a horreur des simplifications, c'est une science complexe.

mmis_ttaq-vaylit
23/05/2013, 22h51
@eliamine,
je ne peux que te remercier d apporter des complements a ce que j avance. Le rappel de l opposition de la wilaya 2 a l armee des frontieres en est un excellent exemple que j ai ommis car ne me rappelant plus au moment ou j ai ecris ma reponse. Bien que de memoire, je sais qu il y avait du grabuge de ce cote' la lors de la derferlante a partir de l est de l armee des frontieres.
je ne faisais que rapporter des propos d' acteurs encore vivants que j ai eu l honneur de connaitre. Ils sont essentiellement de la wilaya III. C est un pan de l histoire que j ai du decouvrir moi meme y a bien des annees a travers mes lectures diverses de Ferhat abbas (l independance confisque'e si je ne me trompe pas) et d autres.
Que chacun apporte sa contribution afin d informer ceux qui ne savent pas.

M.

katiaret
23/05/2013, 23h06
en fait le retoure en 1962 parceque les vrais cause de la révolution sont détourner par X aux profie de Y
depuit ce jours erreur engender l'autre erreur

houari16
23/05/2013, 23h48
C est un pan de l histoire que j ai du decouvrir moi meme y a bien des annees a travers mes lectures diverses de Ferhat abbas .
ce qui suit tu ne l avais jamais lut ..et pourtant l histoire le dis :
« Je ne mourrai pas pour la patrie algérienne , parce que cette patrie n existe pas , j ai interrogé les vivants et les morts , personne ne m en a parlé » ( en 1936 )
-T'as vision de l'histoire est erroné..
@éliamine
Chacun sa perception comment voit l histoire algérienne
Puisque y a des personnes qui ne la dépoussière pas , et d autre pays qui la falsifie officiellement ..s ajoute aussi des algériens à esprit colonisé , le malheur sont très content au sujet de la loi pernicieuse , les bienfaits de la colonisation en Algerie et en Afrique ( loi officielle du 23Fevrier 2005 )
Au sujet de Boumediene
Boum avait un plan à l exécuter de A à z ...
malheureusement a été assassiné ou l Algerie commençait a avoir une place dans la scène internationale ....
Qui t avait rendu Mers El Kebir ,??
qui avait fait déguerpir les français de Oued Ennamous .??
qui avait nationalisé le pétrole algérien ?? ..sinon t aurai un autre « Areva-Total » en Algérie suite aux accords d EVIAN -post –indépendance ..
.Tout Cela a été fait après avoir acquit les avantages des accords d Evian au profit de l Algerie ( si t avait remarqué , cette question des accords de 68 qui donne droits aux avantages des algériens en France .. ont été maintes fois réclamé et soulevés par la France pour un changement ,.. réponse algérienne : par un refus catégorique ; un Non ..)
-Au sujet des DAF pendant sa période , Boum les avait trait pour qu ils laissaient une base élémentaire pour la bonne marche de la future ANP ...
Chadli qui les avait renforcé ….ce n est plus un secret ( plan de Gaulles )

votrefrere
24/05/2013, 00h10
T'as vision de l'histoire est erroné. Boumedienne gérait le pays par l'entremise de trois DAF: les colonels Chabou (secrétaire général du mdn), le colonel Bencherif (chef de la gendarmerie) et le colonel Hoffman (conseiller pour les affaires de sécurité). Si tu veux plus de détaille je te renvoie à l'affaire de l'exécution du colonel Chaabani Lah yarahmou et la tentative de redressement de Tahar Zebiri. Donc avant même l'arrivée de Chadli, le clan des DAF était influent.

Les DAF au temps de Boumédienne n'avaient aucun réel pouvoir, en plus pourquoi coller l'étiquette de DAF a des personne qui ont quité tôt l'armée française et qui ont rejoins l'ALN et ont participé à la guerre ?! On met vraiment tout et n'importe quoi dans l’appellation DAF. Il y a des DAF qui sont tombé dans le champ de l'honneur , d'autre qui ont participé à l’édification du pays loin de toute accusation qu'on leur attribue. Je n'ai pas trouvé d'objectivité et d'études sérieuse concernant le traitement du sujet des DAF, qui ont été intégré par ordre de Krim belqacem " GPRA, CNRA" et que leur sujet est devenu problématique qu'après l’indépendance ..
On nous parle de l'armée des frontières, qui je rappelle a été crée par ordre des organes officielle et représentative de a révolution "CNRA, GPRA, CCE..",
on comprend bien qu'il s'agit beaucoup de règlement de compte et de manœuvres pour le pouvoir .

Au temps de Boumédienne, les DAF n'avait pas d'influence au niveau des décisions, Chadli dans ses mémoires analyse parfaitement le régime au temps de Boumédienne partagé entre la présidence " Boumédienne" et le groupe de Ouaja "Bouteflika, medeghri, Kaid Ahmed, chrif Belqacam...", la sécurité SM Qasdi Merbah, les chefs des régions militaires tous des moujahidine qui n'ont jamais été des DAF, ainsi que les conseillers de Boumédienne, les DAF n'ont jamais été influent au temps de Boumédienne.

houari16
24/05/2013, 01h46
posté par votrefrere
Les DAF au temps de Boumédienne n'avaient aucun réel pouvoir, .
merci pour cette confirmation .

-le Hizb França est apparu pendant la période de Chadli ....d ou la révolte d octobre 88 contre le FLN infiltré par cette tentacule obscure pour noyauter un parti historique ...

Cookies