PDA

Voir la version complète : [arsenal] compte rendu du questions/réponses avec gazidis


Niss
11/06/2013, 20h46
http://www.gunners.fr/uploads/categories/club/51b75699a030a.jpg

Hier soir, une rencontre entre les actionnaires minoritaires - dont ceux de l'AST - et Ivan Gazidis (directeur général d'Arsenal) a eu lieu. L'occasion de partager les diverses inquiétudes des groupes de supporteurs, et d'y entendre les réponses du Cl
Q: Depuis que vous (Ivan Gazidis) êtes arrivés au Club, j'estime que nous sommes devenus une équipe de seconde zone. Je ne pense pas que nous pourrons attirer des joueurs "top class" comme nous l'avions réalisé avec les signatures de Sol Campbell et Dennis Bergkamp. Quelle preuve pouvez-vous nous apporter concernant notre capacité à signer des joueurs de cette qualité ?

Ivan Gazidis : J'ai conscience que mes réponses sont toujours trop longues, j'essaierai de faire au plus court cette fois-ci ! Notre environnement a évolué de manière significative lors de la dernière décénnie, et encore plus ces dernières années, mais nous n'avons pas comme idéologie de laisser notre Club aux mains d'un actionnaire fortuné. Notre solution est d'être capable de générer suffisamment de ressources pour être compétitif. Nous estimons être capable d'étendre nos revenus jusqu'à £300m d'ici les deux prochaines années, tout comme le Bayern Munich est en train de faire et ils ont une philosophie proche de la nôtre, ils se fient à leurs propres ressources. Personne ne peut affirmer que le Bayern Munich ne serait pas capable de lutter pour la signature d'un talent de qualité lors du mercato.
Si nous prenons les bonnes décisions, il n'y a aucune raison pour laquelle nous ne pourrions pas être aussi compétitifs qu'ils le sont. Nous continuerons à croire dans le jugement de notre entraîneur concernant nos qualités et dans les décisions qu'il entreprend. Il est impossible de prédire l'avenir, il y a cinq ans, nous n'aurions pu prédire qu'Abu Dhabi allait injecter autant d'argent dans leurs Clubs. Nous n'avons pas encore vu le fonctionnement du FFP (Financial Fair Play). Mais avec £300m de chiffre d'affaires, nous serons capable d'être compétitifs avec les autres top clubs et leur manière de fonctionner.

Q : Pourquoi avons-vous offert à Manchester United le titre en leur vendant Robin van Persie ?

IG : Ce fut l'une des décisions les plus difficiles que nous avons dû prendre. Je comprends que les personnes qui disent que nous aurions dû laisser son contrat courir jusqu'à son échéance, et j'accepte qu'il est difficile d'être en accord avec ce qu'il s'est passé. Notre motivation n'était pas de gagner £24m, ce fut une décision prise en essayant de prévoir comment se dévélopperait - de la meilleure des manières - le potentiel de notre équipe avec les décisions (probables) qui s'offraient à nous. Cela me blesse de le voir marquer autant de buts et de le voir remporter le championnat avec Manchester United, bien évidemment, je ne me sens ni heureux, ni satisfait d'assister à cela.
Retenir des joueurs dans l'environnement actuel a été l'un de nos plus importants défis. Je ne veux pas dire qu'il aurait été impossible de le conserver pour la dernière année de son contrat. J'ai été impliqué dans les contrats de joueurs depuis plus de vingt ans, j'en comprends le fonctionnement, mais là, j'ai compris que cela ne fonctionnerait pas. Je ne veux pas mentir en vous disant que cela aurait été impossible. Aucun de nos choix concernant Robin n'étaient bons.

Q : Oui, mais pourquoi le Club ne l'a pas convaincu de rester ? Il aurait pu recevoir des bonus pour chaque but inscrit ou trophée remporté ?
IG : Les motiviations financières ne sont pas toujours le problème. Robin van Persie est un garçon qui se donnait toujours au maximum, que ce soit pour Arsenal et maintenant, pour Manchester United. Les motivations financières n'étaient pas les seuls éléments qui avaient une importance à ses yeux.

http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01429/ivan_gazidis_1429829a.jpg

Q: Arsène Wenger déclarait, selon ses propres dires, qu'il ne s'intéresse seulement qu'aux joueurs de grande qualité. Nous n'avons pour le moment enregistré aucune venue de joueurs de grande qualité. Vous nous avez affirmé qu'il avait des fonds disponibles. Arsène Wenger va-t-il s'engager à dépenser et pour des joueurs de meilleure qualité et ayant une valeur pécuniaire plus élevée ?

IG : Arsène s'est engagé à recruter des joueurs de "top class" en qui il croit fermement. Payer une forte indemnité de transfert n'est pas nécessaire à chaque fois. Santi Cazorla ne nous a pas coûté très cher mais il est un joueur de grande qualité. Ne me faites pas dire, ce que je n'ai pas dit. Toutes nos transactions ne ressembleront pas à celle de Cazorla, donc cela devrait convenir à tout le monde. Toutefois, chaque transaction débute dès lors que l'entraîneur croit dans les qualités du joueur potentiel. Nous avons foi en son jugement, si cela n'était pas le cas, notre choix au poste d'entraîneur serait éronné. Nous estimons qu'il a effecuté un incroyable travail au Club.
Nous avons toujours laissé à sa disposition les fonds générés par nos revenus, c'est une philosophie très simple. Ce n'est pas suffisant pour concurrencer un club tel que Manchester United, Chelsea ou Manchester City. Là où Arsène a réalisé un incroyable travail, c'est qu'il nous a gardé au contact des "top teams", pas là où nous souhaitons être, mais au contact, avec un budget relativement limité. Il n'est pas effrayé à l'idée de dépenser de l'argent, mais il doit être certain de recruter un joueur "top class". Il doit dépenser ce que le Club peut se permettre. Mon travail consiste à permettre que cette somme soit de plus en plus conséquente. La tâche d'Arsène consiste à trouver sur quel talent il souhaite avancer des fonds.
C'est une mission conjointe entre moi-même, Arsène et Stan Kroenke pour permettre à Arsenal d'être un Club mondialement reconnu. Nous n'avons pas avancé, mais nous n'avons pas reculé de notre position. A présent, nous devons aller de l'avant. Vous me demandez de garantir que les fonds seront tous dépensés. Mais cela dépend également des talents disponibles. Si nous ne trouvons qu'un seul joueur nous convenant, nous ne dépenserons pas le double de sa valeur juste pour dépenser tout notre argent. Cela n'a aucun sens à mes yeux. La solution sera d'acheter les joueurs en lesquels Arsène Wenger croit.

Q : Vous avez été cité en déclarant que le Club doit reconsidérer son système de rémunération afin de verser aux meilleurs joueurs les meilleurs salaires. Il y a déjà quelques semaines, Arsène Wenger a déclaré qu'il décidait les salaires de ses joueurs et qu'il préférait un système de rémunération "socialiste". Pouvez-vous nous confirmer que les rémunérations des joueurs émanent de votre responsabilité ?

IG : Nous commençons par évaluer la qualité du joueur avant même de penser à son salaire. Arsène évalue ses qualités. Une fois qu'il a réalisé son évaluation, nous cherchons à rendre cela possible. Nous allons devoir nous baser sur les valeurs du marché, et nous devront évoluer. Je pense que la situation a évolué, c'est-à-dire que les "top players" gagneront davantage et les joueurs corrects resteront au même niveau de rémunération.
Arsène est totalement d'accord avec cela. Il n'est pas effrayé de devoir payer le prix nécessaire pour un joueur de classe mondiale. Nous n'avons jamais déclaré qu'il existe un système parfait, je ne suis pas certain de connaître les propos d'Arsène dont vous me faîtes part. Nous avons été en compétiton face à des clubs qui ont dépensé beaucoup plus que nous et surtout - je sais que c'est un mot qu'Arsène aime souvent utiliser - nous pensons qu'il a réalisé du bon travail.

Q : Pourquoi Arsenal rencontre-t-il des difficultés dans le recrutement de joueurs ? Nous ne semblons pas avoir obtenu/en voie pour obtenir une signature dernièrement ou prochainement ?

IG : Les deux derniers mercato n’ont pas été aisés. Les pertes de certains de nos joueurs ont rendu la planification difficile. Si vous disposez d’un budget illimité, cela est beaucoup plus facile. Je ne souhaite pas de nouveau revenir sur les deux dernières périodes estivales, durant lesquelles nous avons recruté beaucoup à la fin du mercato. Certaines recrues nous ont été profitables, d’autres non. L’été dernier, nous avions effectué notre recrutement très tôt, nous savions que nous désirions Cazorla mais avons dû attendre que la situation de Malaga s’éclaircisse.
Pour ce mercato, nous n’avons pas les mêmes incertitudes que lors des précédents. Cela sera un autre mercato étrange cette année dû aux nombreux changements d’entraîneurs, aux restrictions financières qui devraient être bientôt appliquées. Mais il doit y avoir un accord avec le joueur et son club. Evidemment notre objectif est de réaliser notre recrutement le plus tôt possible. La phase qualificative en Ligue des Champions en août n’affectera pas nos plans. Cela n’a jamais posé problème avec les joueurs avec lesquels nous avons discuté et cela n’affectera pas nos plans.

Q : Dans combien de temps les restrictions du Financial Fair Play prendront effet et pensez-vous que cela changera quelque chose ?

IG : L'UEFA a fini d’évaluer les deux dernières saisons, cela devrait être la dernière saison avant que des décisions ne soient prises, et que cela marque la première récompense de nos efforts. La plupart des résultats financiers ne sont publiés avant octobre, donc nous commencerons à percevoir les effets l’été prochain. Le plafond des rémunérations est déjà en place, les clubs qui ne peuvent augmenter leur masse salariale par rapport à l’été dernier, ne pourront recruter à moins d’obtenir un nouveau fonds monétaire commercial. Nous sommes bien positionnés concernant cela, mais personne ne sait exactement quelles seront les récompenses de nos efforts. Cela dépendra de la volonté de l’UEFA et de la Premier League, nous n’avons aucun contrôle dessus.

http://www.arsenal.com/assets/_files/scaled/510x250/jun_11/gun__1308034368_gazidis_ast2.jpg

Cookies