PDA

Voir la version complète : Energie solaire : le soleil de l’Algérie fait rêver l’Allemagne


katiaret
21/07/2013, 04h17
La chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie
(AHK Algérie) organise le 28 mai à Alger une conférence sur le thème de l’énergie solaire intitulé « le photovoltaïque – CSP
(centrale solaire thermodynamique) – et l’intégration du réseau. »

La conférence a pour but de dresser les potentialités de l’énergie solaire en Algérie et de donner un aperçu des derniers développements et innovations technologiques dans ce domaine en Allemagne. Huit entreprises allemandes ont fait le déplacement afin de rencontrer les entrepreneurs locaux.
L’initiative pour la promotion des énergies renouvelables portée par la coopération Allemande aussi appelée « Exportinitiative Erneuerbare Energien » ne concerne pas uniquement l’Algérie. Ce programme vise à exporter la technologie allemande dans de nombreux pays tels que le Maroc, le Chili ou la Croatie. Au Maroc, plusieurs entreprises allemandes ont signé un accord pour la construction d’une gigantesque centrale solaire baptisée « Desertec »; soit 12km2 de panneaux solaires en plein désert. Le projet est en cours de réalisation.
Malgré les immenses avantages du territoire algérien pour l’exploitation de l’énergie solaire, peu de sociétés privées algérienne développent cette technologie. Alsolar, pionnier du solaire algérien, a établi, début 2011, une usine de fabrication de panneaux photovoltaïques dans la wilaya de Tlemcen, à Chetouane. Le 19 mai 2013, une entreprise concurrente, Condor Electronics a annoncé le lancement d’une nouvelle usine de panneaux solaires. La construction de cette usine répond à la forte demande en énergie de la région sud.
L’AHK Algérie n’en est pas à sa première conférence sur l’énergie solaire. L’Algérie, qui reste un des pays les plus ensoleillé du monde présente des potentialités exceptionnelles en matière d’énergie solaire. Et l’Allemagne compte bien devenir un partenaire important aussi bien en termes de savoir faire que d’exploitation. Pour l’instant, les projets concrets algéro-allemands dans ce domaine restent peu nombreux.

Par Kamila Bouwarka aps

Cookies