PDA

Voir la version complète : Les généralisations...Ce que vous en pensez.


Page : [1] 2

Bachi
06/09/2006, 14h20
Généraliser, est-ce assez cohérent selon vous, est-ce au moins une façon d'avoir une approximation de la réalité?

Est-ce au contraire, que du toc, une mauvaise façon d'appréhender la réalité ?

Expliquez, svp...

L'OISEAU BLEU
06/09/2006, 14h23
je trouve cela nul, cela fausse les idées et les relations qu'on peut avoir avec les autres. Généraliser c'est être complètement dans le faux, et non s'approcher de la vérité. Je préfère me faire ma propre idée toute seule, et donner ma vérité.

Bachi
06/09/2006, 14h25
Je préfère me faire ma propre idée toute seule

Oui mais justement, quelles voies empruntes-tu pour te forger ton idée?

Tamedit n-was
06/09/2006, 14h27
Bachi


statistiquement ( physique ) parlant ça peut y aller ,,

chouki
06/09/2006, 14h33
généraliser c'est donner une image d'une situation. Il y a des coins qui sont tres nets, mais d'autres qui sont flous. Il est plus facile de partir d'une idée générale et cibler un sujet que de se servir que d'un exemple pour généraliser.On a malheureusement tendence à adopter la deuxième attitude. C'est dangereux de généraliser sans avoir de données suffisantes pour appuyer son point de vue. Par exemple: si je vois un mari appartenant à telle race battre sa femme, je peux dire: les hommes de tel pays sont des bruts.Ce qui n'est pas nécessairement vrai puisque mon échantillonnage n'est aucunement significatif.

damLaguL
06/09/2006, 14h36
Généraliser, est-ce assez cohérent selon vous, est-ce au moins une façon d'avoir une approximation de la réalité?

Est-ce au contraire, que du toc, une mauvaise façon d'appréhender la réalité ?

Expliquez, svp...


bacih tout depend du cas dans ces conditions la

Zacmako
06/09/2006, 14h52
Absolument pas. C'est justement une trés mauvaise façon d'appréhender la réalité.
Je pense que chaque chose est spécifique à un ou des facteurs particuliers et il faut toujours faire du cas par cas. Ce n'est pas parceque mon frère bat son épouse que toute la dynastie ''Zacmako'' fait de même? par exemple.
Mais hélas, chez nous, nous avons tendance à généraliser. Je vous donne un exemple édifiant, du moins valable pour l'interieur du pays.
Dans les discussions au sujet des maires (APC) et il y a forcement ceux qui insultent et ceux qui chantent les louages de ''sidi elmyr''. Ceux qui l'insultent sont simplement ceux qui n'ont rien gratté durant le mandat de ce dernier (lot de terrain, ou logement, marché gré à gré, ect...) et ceux qui le défendent ont bien sûr, bénéficié d'un quelconque avantage matériel...
C'est l'opportunisme...

Jigsaw
06/09/2006, 16h27
La généralisation est une maladie qui a deux causes principales: la paresse et le snobisme.
La paresse, parce que les gens préfèrent celui qui dit "Tout Musulman est un terroriste potentiel" à celui qui dit "En Islam, il y a les Sunnites et les Chiites, le Sunnisme compte cinq écoles officiels et un nombre indéterminé de sectes,...".

Le snobisme consiste à vouloir passer pour un spécialiste dans toutes les conversations qu'on aborde.Il suffit de connaître les mots-clés pour avoir le dernier mot, c'est simple et vachement pratique.

Bachi
06/09/2006, 16h41
Jigsaw, salut

Je me demande cependant si cette maladie est aussi facile à éviter.

Quand tu écris:
parce que les gens préfèrent celui qui dit "Tout Musulman est un terroriste potentiel" à celui qui dit "En Islam, il y a les Sunnites et les Chiites, le Sunnisme compte cinq écoles officiels et un nombre indéterminé de sectes,...".

Ne viens-tu pas de faire une généralisation?

Je ne suis pas sûr qu'on peut se passer des généralisations, malgré tout...

safyo
06/09/2006, 17h24
Ces generalisations entrainent un veritable abrutissement .

Il y a un très bon edito ce jour de K.Selim sur le Quotidien d'Oran dont le titre est "Rhétorique" .

Jouer sur la fibre emotionnelle et instinctive de l'être humain est un champs très vaste pour le domaine de la communication .

Voilà pourquoi il faut faire attention dans ces cas à ne pas être dupé .

absente
06/09/2006, 18h23
Et comment appréhender une réalité faite d'une infinité de cas particuliers sans généraliser un minimum ?

Bachi
06/09/2006, 18h25
Effectivement...
C'est difficile de ne pas y succomber, ne pas prendre la voie de la facilité.

Absente
06/09/2006, 18h27
ben oui
c'est dur d'être toujours intelligent :mrgreen:

Space
06/09/2006, 18h49
ont a tendance a généralisé pour mieux convaincre peu être , est ça nous évite de mettre est de chercher les bons argument ........
en gros ont cherche la facilité

Jigsaw
06/09/2006, 19h17
Ne viens-tu pas de faire une généralisation?

Euh! peut être Bachi (il est fort ce type). Mais je n'ai pas porté de jugement. On a le droit de montrer son point de vue, mais chercher à l'imposer comme une règle, c'est là que ça se gâte.
La généralisation mène souvent aux préjugés, c'est pour ça qu'il faut toujours relativiser sur ses connaissances.

damLaguL
06/09/2006, 19h23
Effectivement...
C'est difficile de ne pas y succomber, ne pas prendre la voie de la facilité.


bachi qu appelle tu au juste faire des generalisations

Bachi
06/09/2006, 19h34
Jigsaw

Il n'est pas nécessaire de porter un jugement pour généraliser.

Damlagul...
Relis le post de Chouki, elle explique bien ce qu'est généraliser...

absente
06/09/2006, 20h38
Voie de la facilité ?
Je pensais aux limites du langage et de la perception. Penser l'Algérie ou Algériens c'est déjà une généralisation, non ?

Bachi
06/09/2006, 20h49
Limites du langage.
Moi, je pense à brûle pourpoint, je précise, que face à cette limite, il faut s'abstenir de qualifier, juger, émettre une opinion, etc...
Évidemment que tu as raison, dans le quotidien, on a beau faire, on finit par tomber dans les généralisations. C'est plus fort que nous, on dirait. Nos subjectivités n'arrêtent pas de nous influencer.
Penser l'Algérie, c'est dix-neuf fois sur vingt, risquer la généralisation, en effet.

absente
06/09/2006, 20h55
Certes, mais on ne pense que sur des généralisations.

Bachi
06/09/2006, 20h58
Je n'ai pas bien compris.
Quand je pense à moi-même, je ne généralise pas.
en tout cas, je ne vois pas...

Al-Fares
06/09/2006, 20h59
Distinguer d'abord, pour metrre dans le meme panier apres...

absente
06/09/2006, 21h05
Désolée Bachi, je me suis mal exprimée
Pour être plus claire je repars sur mon exemple.
Si tu penses Algérie ou Algériens, et que tu y associes des concepts tels que développement, liberté ou ce que tu voudras, tu bases ta pensée sur des généralisations. Que peut-il en sortir d'autre que des généralisations ?

Bachi
06/09/2006, 21h14
Ok, je viens d'allumer. héhéhé
Si les concepts sont bien définis, les sociologues peuvent mesurer chez les grands groupes, bien des caractéristiques.
Mais moi, je ne peux qu'user de mes perceptions et mes subjectivités pour me forger une idée. Une idée bien prudente que je suis mieux de confronter à celles des autres, que je suis mieux d'entourer de toutes les nuances et de toutes les réserves. Et encore héhéhé Pas sûr que ce ne sera pas une bétise au final.

absente
06/09/2006, 21h35
Mais moi, je ne peux qu'user de mes perceptions et mes subjectivités pour me forger une idée. Une idée bien prudente que je suis mieux de confronter à celles des autres, que je suis mieux d'entourer de toutes les nuances et de toutes les réserves. Et encore héhéhé Pas sûr que ce ne sera pas une bétise au final.

Tu pouvais pas mieux emballer !
Je dirais que perso, généralisation pour généralisation, j'aime bien connaître les perceptions qui diffèrent des miennes.
J'ai pas trouvé mieux pour l'instant.

Absente
06/09/2006, 22h11
Bien sûr que l'on généralise tout le temps ...

AVANT de se faire une opinion des événements, des choses, des gens, nous dépendons en premier chef de notre perception , de nos sens , de notre vécu, de notre éducation, de notre environnement...

bref d'éléments qui nous ont forgé à notre insu .

Après il y a une autre lecture à faire qui demande , elle, un effort conscient.
En effet, il faut confronter sa perception avec celle d'autres QUI NE VOIT PAS DE LA MÊME FACON QUE NOUS ....afin de se faire une opinion un peu plus objective ...

et encore ... elle ne sera objective que par rapport à notre époque; ce qui est valable aujourd'hui sera obsolète dans 50 ans ..

Ainsi, bien que l'on puisse se faire une opinion elle sera toujours plus ou moins généralisante; le reconnaitre permet d'être moins tranchant, plus tolérant...

l'important est d'en être conscient ...


ps :
( ce ne sont pas les filles qui n'aiment pas les maths , ce sont les maths qui sont ridicules !!!!)

bauréal
07/09/2006, 01h01
..............

damLaguL
07/09/2006, 01h30
bachi moi je generalise tous tous le temps

Bachi
07/09/2006, 11h35
Mais c’est aussi par ce billet que l’on repose les vraies questions et ce en repensant de manière permanentes les postulats (d'où l'héroisme, le plaisir et le mythe de la folie qui accompagnent toujours l'instable recherche de la vérité).

Voulais-tu dire : c'est par le biais de la généralisation que l'on repose les vraies questions?

Absente
07/09/2006, 12h01
ce n'est pourtant pas la tendance " naturelle" !!!!

Cookies