PDA

Voir la version complète : maghreb: obsédés sexuels ou pirates ?


auscasa
06/09/2006, 15h22
article interessant qui m'a fait vraiment rire. :lol:
on est enfin premier en quelqueshose au maghreb et surtous au maroc et en algerie.
bonne lecture.


Webgéographie du Maghreb : obsédés sexuels ou pirates ?

Dans son dernier numéro, l’excellent périodique marocain Le Journal hebdomadaire publie un billet dont nous devrions pouvoir nous régaler pour égayer cette morne rentrée, pris en otage comme nous le sommes par le Sarkoségo-Circus et les cartables gadgétisés des bambins qui ont envahi les trottoirs. Habitué à mettre le doigt là où ça fait mal, avec un humour des plus décapants, l’excellent journaliste Yassine Zizi raconte ses explorations estivales sur la toile marocaine et sur le site Google http://www.google.com/trends. Site qui comptabilise par pays et par ville les mots d’entrée les plus recherchés, à travers le monde. Politique, culture, monuments, sites naturels, santé, drogue, terrorisme, tourisme... la matière première est inépuisable, et elle a de quoi intéresser pas mal de sociologues.
S’il est instructif de prendre connaissance des résultats de ces recherches, il est plus intéressant encore de goûter la subtilité avec laquelle l’auteur de ce billet, toujours bien inspiré, les commente. Laissons-nous donc guider par cet homme d’esprit, et entreprenons avec lui un bref séjour en webgéographie maghrébine. La balade vaut largement un séjour en thalassothérapie à Essaouira, ou une visite en calèche sur la place Jamaâ al F’na de Marrakech. Que Yassine Zizi ne m’en veuille pas de citer un aussi long passage de son texte. Les lecteurs d’AgoraVox seront certainement sensibles à son talent. Et de même qu’on ne coupe pas une chanson avant la dernière note, le passage retenu est trop bien ciselé pour être charcuté.

Que dit-il : "Tapez par exemple le mot "sexe", et si vous cherchez par région, vous aurez l’Algérie qui vient en premier, suivie du Maroc. La France ne vient qu’en troisième position sachant qu’elle compte pourtant dix, vingt ou trente fois plus d’internautes que nous. Tapez maintenant le mot "porno". Maroc, troisième position après le Pérou et la Turquie. Pour le mot "pédophilie", nous sommes encore à la deuxième place après nos amis les Algériens. Pour le mot "amour", nous sommes médaille d’or, pour le mot "******" on est quatrième, pour "****" toujours deuxième après nos amis les Algériens, pour "mariage" pareil, deuxième place après l’Algérie et pour le mot MSN, le Maroc est le numéro un mondial. J’ai également essayé le mot "manger". Les premiers sont les Egyptiens et nous, on vient juste après. Par contre, et c’est une fierté pour nous, nous sommes classés premiers quand on tape "voler". Pareil quand on cherche "piratage" et cette fois-ci, ce sont nos amis les Algériens qui viennent après. Na ! Mais les Marocains ne peuvent pas s’intéresser qu’à ça, me suis-je dit. Alors j’ai cherché des mots comme "éducation". Voici les résultats du tableau : Pakistan premier, suivi de l’Inde, des Philippines, de la Nouvelle-Zélande, de l’Irlande, de l’Afrique du Sud, de l’Australie, des Etats-Unis, de Singapour et de la Grande-Bretagne. Le Maroc et nos amis les Algériens, walou, ils ont disparu, plus aucune trace ! J’ai tapé "culture", même chose, pas de trace de nous sur les dix pays listés. Plus de place pour lister d’autres mots, mais amusez-vous chez vous et essayez des mots comme "études", "islam", "vacances", " joie de vivre", ou "tourisme sexuel". - Fin de citation. Ajoutons que pour "homosexualité" la France est, si je puis dire, coincée entre l’Algérie et le Maroc.

Inutile d’essayer de s’immiscer dans ce petit chef-d’oeuvre de littérature engagée et dégagée de toute langue de bois de tuya. Suivons plutôt le conseil de l’auteur et allons jeter un coup d’oeil sur Google aux rubriques mentionnées et à d’autres.

Voyons l’entrée : "islam". Le Maroc coiffe l’Algérie d’une tête, mais les deux pays du Maghreb se font distancer nettement par l’Indonésie, le Pakistan et la Malaisie. Le terme "musulman" semble particulièrement en vogue au Sénégal qui l’emporte, avec plusieurs longueurs, devant l’Algérie, le Maroc et la France. Notons que le terme "religion" n’intéresse pas grand monde au Maghreb, et plus généralement dans les pays à forte population musulmane. On dirait que ce mot n’existe pas. "Juif" fait un tabac en Algérie, en France et au Maroc. "Chrétien" semble être une exclusivité de l’Afrique noire. "Israël" est tabou dans le monde musulman : circulez, y a rien à voir ! Pour se distraire, on peut apprécier au passage l’excellente place de l’Inde en "architecture". Ce pays truste les quatre premières places des villes qui s’intéressent au sujet. Mais faut-il s’inquiéter de constater qu’à la rubrique "aviation", ce sont les Emirats arabes unis qui arrivent en tête de liste...

Passons à d’autres rubriques qui, est-ce utile de le préciser, n’ont rien à voir avec les précédentes, si ce n’est qu’elles occupent l’actualité de façon parfois concomitante. Le Maghreb n’a pas à rougir pour ce qui est du "terrorisme". Certaines cités de nos chères banlieues non plus, et cette indication résume à elle seule l’actualité et les préoccupations qui les ont secouées, ces derniers mois : Rosny-Sous-Bois, Aubervilliers, Ste-Geneviève-Des-Bois, Puteaux, Franconville, Fontenay-sous-Bois, Boulogne-Billancourt, figurent en bonne place... D’ailleurs, en ce qui concerne "explosif", la France est toujours dans le trio de tête, entre l’Algérie et le Maroc. Idem pour "bombe". Parmi les autres populations intéressées par ces joyeusetés, on trouve les Belges, les Suisses, les Anglais, les Hollandais et les Allemands. A noter que les Norvégiens montrent aussi le bout de leur nez. Le terme "attentat" est particulièrement prisé en Algérie, au Maroc et en France. La Belgique s’y intéresse aussi, de même que la Suisse.

Bien sûr, ces considérations peuvent sembler anecdotiques, d’autant que ces classements sont établis au moyen de données "normalisées" par Google selon des critères qu’il serait intéressant de connaître. Ils n’ont évidemment pas valeur d’étalonnage de population.

Revenons-en alors à Yassine Zizi. Dans le même billet, il raconte une semaine passée à traîner sur le chat de Paltack Maroc où, selon ses dires, il n’a visité "que les salons marocains". Sa conclusion : "Paltalk Maroc se divise en trois catégories : sexe, insultes et piratage informatique". Dans la catégorie "Insultes", il mentionne des salons spécialisés : "Salon insulter les Egyptiens", "Salon insulter les pays du Golfe", "Salon insultes entre Rajaouis et Wydadis" (équipes de foot locales) et "Salon insulter tout individu qui passe par là". Ce qui n’est pas sans rappeler le comportement de certains intervenants sur AgoraVox. Concernant le piratage informatique, il constate que "la plupart des discussions tournent autour de TPS ou du piratage des cartes bancaires", mais que les internautes marocains sont surtout passionnés par un nouveau jeu qui consiste à "craquer les mots de passe de MSN ou de Yahoo", grâce à des logiciels espions qui leur permettent d’asservir à leurs fantasmes n’importe quel ordinateur. Ainsi, tous ceux qui, faute de visa, ne peuvent aller vivre ailleurs leur jeunesse, passent désormais le plus clair de leur temps à jouer, dans leur chambre ou au cyber, à se croire les nouveaux Maîtres du monde, en s’espionnant les uns les autres ou en usurpant des identités de Don Juan ou de nababs.

Salé, Alger, La Goulette... Ces villes encore tapies dans notre imaginaire romanesque redeviendront-elles bientôt les capitales de la piraterie qu’elles ont été durant quelques siècles ? Une piraterie informatique qui commence à donner des résultats mirobolants dans notre monde hyperentoilé. La presse marocaine a rapporté qu’un jeune prodige local de treize ans aurait réussi à pénétrer au coeur du Pentagone. Heureusement qu’il n’en a pas profité pour donner l’ordre d’envoyer une demi-douzaine de 747 bourrés de passagers triés sur le volet, un 11 septembre quelconque, sur la mosquée du Vendredi, à Ispahan... Les partisans acharnés de la complotite ne se seraient pas privés de hurler qu’ils nous l’avaient bien dit.

Patrick Adam
source (http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=13047)

marok1
06/09/2006, 15h27
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=26456

absent
06/09/2006, 16h07
Tout ça est un peu relatif et dépend aussi de la langue :

pour les sciences ?

Regardez par exemple quand je tape : Physique

1. Tunisia
2. Algeria
3. Morocco
4. France
5. Belgium

pour Physique Quantique

1. Algeria
2. Morocco
4. France
4. Belgium
5. Switzerland

pour : Mathématiques

1. Morocco
2. Algeria
3. France
4. Belgium
5. Switzerland

pour théorie

1. Tunisia
2. Algeria
3. Senegal
4. Morocco
5. France

relativité

1. Tunisia
2. Algeria
3. Morocco
4. France
5. Belgium

Chimie

1. Algeria
2. Tunisia
3. Morocco
4. Romania
5. France

technologie

1. Tunisia
2. Algeria
3. Morocco
4. Czech Republic
5. France

C'est pas mal, non ?
moi je dit, ce mec c'est lui le pervère ;) :mrgreen:

tamerlan
06/09/2006, 19h13
il y'a aussi le fait qu'on soient francophones ...sexe n'est pas sex terrorisme n'est pas terrorism ,bombe n'est pas bomb enfin je suppose

momo.05
06/09/2006, 19h18
c'est parce que vous etes les meilleurs!!!!

Sami-Casa
06/09/2006, 19h21
et qu'est ce qu'elle a de negatif d'avoir une bonne appetit sexuelle saine ?!!

N'est ce pas cela le but meme de recherches qui aboutirent au viagra ?

Cookies