PDA

Voir la version complète : Le jeune homme enlevé à Tébessa retrouvé mort


morjane
07/09/2006, 18h53
Tébessa est en émoi et cela se comprend car l'homme de 33 ans enlevé en même temps que son troupeau de moutons a été découvert mort et vus l'etat du cadavre il aurait été tué de suite par ses kidnappeurs. Je ne pourrais jamais comprendre comment on peut tuer un autre homme, comment peuvent ils se regarder dans un miroir sans y voir les yeux de leurs victimes et leurs mains tachés de sang. comment peuvent ils continuer à vivre sachant qu'ils ne sont que de monstrueux criminels. Il n'avait que 33 ans et avait encore toute la vie devant lui.

==

Après 13 jours de recherches, d’inquiétude et d’appréhensions, le jeune K.A, âgé de 33 ans, enlevé le 24 août dernier, a été retrouvé mort, hier, dans la localité de Oum El-Kmakème, à 10 km de la commune de Bir El-Ater et 100 km au sud du chef-lieu de la wilaya de Tébessa.

En effet, et selon de sources sûres, le cadavre du jeune homme a été découvert par des bergers qui, attirés par une odeur de putréfaction, ont réussi à en localiser l’origine et découvrir le corps de la victime légèrement enterré. Le cadavre a été déterré dans un état de décomposition avancée, ce qui laisse supposer que le meurtre a été commis le jour même de l’enlèvement, ou peu après.

Aussitôt alertée, la brigade de gendarmerie nationale de Bir El-Ater s’est déplacée sur les lieux et le corps a été acheminé vers la morgue du secteur sanitaire de Bir El-Ater pour être transféré, ensuite, vers l’hôpital de Tébessa pour autopsie afin de déterminer les causes exactes de la mort du jeune K.A.

Pour rappel, le 24 août dernier, en début d’après-midi, deux individus ont intercepté la victime. D’après la version de témoins oculaires, l’un des ravisseurs s’est emparé de 30 têtes de moutons et l’autre a sommé le propriétaire de le suivre. Les deux assaillants ont ensuite pris deux directions différentes, ajoutent les mêmes sources.

Les parents de la victime et ses amis ont saisi les services compétents. Les services de la gendarmerie nationale et ceux de la sûreté avaient vite déclenché les recherches pour retrouver la victime, mais en vain. A Tébessa, la nouvelle avait mis en émoi la population.

par le Quotidien d'Oran

Cookies