PDA

Voir la version complète : doit on vivre le jour ou jour?


ryme
08/09/2006, 09h22
ou vivre en planifient son avenir?

Adhrhar
08/09/2006, 09h36
Vivre au jour le jour ou tout planifier sont deux extrêmes. La majorité des personnes se situent entre ces deux extrêmes. Vivre au jour le jours sans penser au lendemain pourrait vouloir dire qu’on a pas d’avenir ou être irresponsable. Une des responsabilité qu’on doit assumer c’est de « construire » son avenir en se formant, en économisant, en faisant attention à sa santé, … Tous ça c’est vivre pour l’avenir.

dd1
08/09/2006, 09h46
Je suis d'accord avec Adhrar, moi en tout cas j'aime vivre au jour le jour tout en preparant mon avenir...je fais des projets tout de meme...et si ca aboutit tant mieux sinon c'est qu'il y a un imprevu et ca fait partie de la vie...;)

ryme
08/09/2006, 09h53
c vrai d'autant plus qu'on est jeune :)

adhrar, vous donnez le raisonnement d'un homme mur et qui a vecu bcp d'expérience, je reste d'accord avec vous mais c pas donné à tout le monde d'arriver à construire sa vie en se formant..etc la vie reste dure et pour y echapper des fois en préfère vivre le jour au jour d'autant plus qu'on est jeune :)

dd1
08/09/2006, 10h04
Jeune ou pas je penses qu'on a pour le plupart d'entre nous tous des projets..certains au niveau des etudes, de l'emploi, de mariage...rever de mariage...c'est un tout je dirais.. ;)

On est jeune mais ce que le temps passe vite je trouve :mrgreen:

Zacmako
08/09/2006, 11h39
Tous dépend où vit et réside la personne qui répond.
Si c’est outre mer, il y a lieu de planifier son avenir autant que faire se peut car, là-bas, les chances sont les mêmes pour tous et en général, celui qui est volontaire, combatif et determiné peut réussir et atteindre les plus hautes sphères du secteur dans lequel il s’est lancé.
Si tu t’adresses à ceux qui vivent en Algérie, comme toi et moi, je ne pense pas qu’on puisse planifier quoi que ce soit. Voilà pourquoi :
Tu as un diplôme universitaire et tu n’as pas de passe-droit (piston), tu crèves la dalle et tu es un chômeur de luxe. Tu connais une grosse légume, avec ton niveau de 4é année moyenne, tu peux devenir directeur ou chef de service sans aucun problème et jouir de tous les avantages sociaux et pécuniers, payés par le contribuable.
Tu as un projet audacieux en tête, très bien mais il faut une connaissance pour obtenir un crédit bancaire et le reste des facilités pour lancer ce projet. Tu connais quelqu’un de bien placé ? Invente un quelconque projet bidon et voilà qu’un crédit bancaire faramineux t’est offert du trésor public….
Voilà comment, moi, je planifie mon avenir (si j’en ai un), en Algérie.


[I]Je me cherche, je ne fais que çà, je me cherche ;
Aucune lueur, pas de main tendue, pas de perche,
J’attends, j’attends, mais je ne vois rien venir,
Il n’y a pas d’espoir il n’y a pas d’avenir.

Je me cherche et le ciel est de plus en plus gris
J’attends, mais entre-temps, le soleil s’est enfuit.
Ténèbres, Il fait nuit noire et je ne vois plus rien,
Il n’y a plus de différence entre le mal et le bien.

Les fleurs sont grises. Elles n’ont plus de pétales,
Et la rosée du matin a une odeur de métal.
Hier est mort, aujourd’hui aussi, et demain n’existe pas.
Et je ne pourrais un jour, revenir sur mes pas.

ryme
08/09/2006, 11h45
tu ne peux qu'avoir raison! comment dire...c ce que je n'osais dire :rolleyes:

Zacmako
08/09/2006, 19h01
Comment veux-tu planifier quelque chose qui n'existe pas ?
Voilà ce que te répondrait une grande partie de la jeunesse algérienne aujourd'hui.
Il faut d'abord l'avoir, cet avenir, avant de songer à le planifier...

Cookies