PDA

Voir la version complète : Une politicienne islamophobe veut interdire les produits halal en Australie - vidéo


nassim
09/08/2013, 00h20
Candidate du parti de l'extrême droite australienne "One Nation", la répugnante politicienne australienne Stephanie Banister a affirmé cette semaine que l'Islam était un pays qui veut imposer la charia en Australie et a défendu sa campagne islamophobe visant à interdire les produits halal en Australie. Selon cette crétine haineuse, les produits halal financent le terrorisme.

Par contre, la répugnante politicienne n'a rien contre les produits casher car selon la crétine, les juifs pratiquent la religion de Jésus-Christ!

Respect pour la journaliste de la télé australienne qui a corrigé chaque mensonge de la répugnante politicienne pour mieux informer les téléspectateurs. Du vrai journalisme.

6_1SFf8t-ko

gdesmon
09/08/2013, 06h42
Le Monde 09/08/2013

Alors que la campagne des élections législatives australiennes, qui se tiendront le 7 septembre, vient officiellement de commencer il y a cinq jours, Stephanie Banister peut se vanter d'être déjà entrée dans les annales de l'histoire politique du pays. La jeune femme de 27 ans, qui brigue un siège à Brisbane, dans le Queensland, sous les couleurs du parti ultra nationaliste One Nation, s'est faite remarquer lors d'une interview donnée à la chaîne de télévision Channel 7.

Dans cet entretien, Stephanie Banister explique "ne pas s'opposer à l'islam en tant que pays", mais qu'elle "a le sentiment que leurs lois ne devrait pas être les bienvenues ici en Australie". La candidate évoque également dans son interview sa franche opposition à la nourriture "haram", mais affirme également que seuls 2 % des Australiens suivent les préceptes du "haram". Les lecteurs avisés auront là compris qu'elle parlait bien de la nourriture halal, et des préceptes du Coran.

Stephanie Banister ne s'arrête pas là. Elle affirme également que "les juifs ne suivent pas le haram. Ils ont leur propre religion, qui suit Jesus Christ".

Il n'en fallait pas davantage pour que la presse s'intéresse à la "Sarah Palin australienne", qualifiée même par le site américain Gawker "d'encore plus stupide que l'originale". Sarah Palin avait notamment fait allusion, lors de la campagne présidentielle de 2008, à l'Afghanistan comme à "un pays voisin des Etats-Unis", ou avait été incapable de citer un seul titre de journal américain. Pour The Independent, qui a relayé l'interview de la candidate australienne, il s'agit même de "l'un des pires crashs politiques à la télévision".

Stephanie Banister n'en est pourtant pas à son premier coup d'éclat. Sa candidature est d'ailleurs menacée par des poursuites judiciaires, alors qu'elle avait mené une action dans un supermarché local où elle avait déposé des autocollants "Attention, La nourriture halal provoque le terrorisme" sur des aliments. En cas de condamnation, la commission électorale australienne pourrait la disqualifier.

Constatant l'effet dramatique de son interview, Stephanie Banister a expliqué que ses paroles avaient été "tronquées", et mises hors du contexte, afin de "la faire passer pour une débile profonde." Le porte-parole de One Nation, Rod Evans, a pour sa part estimé que la couverture médiatique de l'entretien était "légèrement exagérée". Il a précisé qu'à l'avenir, "l'intention du parti est de lui adjoindre un conseiller pour préparer ses interviews et lui faire gagner de la confiance en elle".

Farashatun
09/08/2013, 09h35
Bonjour


Qui pourrait prendre au serieux une jeune debile politicienne qui ne maitrise meme pas son sujet.


D ailleurs concernant le halal J avais lu il y a quelques semaines un article sur un groupe australien exportateur de viande halal dans de nombreux pays, qui a pour ambition premiere de devenir une reference majeur du marche mondiale de la viande halal. Je crois qu elle ne doit mm pas etre au courant de ce qui se passe chez elle.

nassim
09/08/2013, 15h41
Qui pourrait prendre au serieux une jeune debile politicienne qui ne maitrise meme pas son sujet.
La partie de la population qui est débile ET intolérante comme elle. Cette politicieinne haineuse s'exprime ainsi car elle sait qu'il y a un public en Australie pour son discours haineux. Diaboliser les minorités (dont les Musulmans) est devenu un business lucratif pour les marchands de la haine en Occident (politicards, médias...etc).

Distro
09/08/2013, 18h42
elle devrait rentrer chez elle avec ses compatriotes en Europe et laisser la population local australienne faire ce qui lui semble être bon.

Wendy
09/08/2013, 18h50
"l'intention du parti est de lui adjoindre un conseiller pour préparer ses interviews et lui faire gagner de la confiance en elle".

Moi je lui conseille de se couper les cheveux, de passer chez le dentiste et de s'occuper de ses gamins......Et surtout la fermer...à tout jamais!

Space
09/08/2013, 21h39
la plus grosse gourde de la planète
Quel niveau mon Dieu !
elle devrait plutot fermer cet espece de machin truc qui lui sert de bouche et se cacher

shadok
10/08/2013, 00h08
6_1SFf8t-ko

Ses propos ont fait le tour du monde. En qualifiant l’islam de pays, Stephanie Banister, jeune candidate aux législatives dans l’État du Queensland, a hérité d’un nouveau surnom : la "Sarah Palin d’Australie".

Alors que Sarah Palin se fait de plus en plus discrète dans le paysage politique américain, sa relève semble toute trouvée. Elle est Australienne, s’appelle Stephanie Banister, a 27 ans et fait campagne pour les législatives pour le parti ultra-nationaliste One Nation.

Ce qui lui vaut une telle comparaison sont ses propos sur l’islam tenus à la télévision australienne. "Je ne m’oppose pas à l’islam en tant que pays mais j’estime simplement que leurs lois ne devraient pas être les bienvenues en Australie." Et sa conception très personnelle de l’islam ne s’arrête pas là puisqu’elle s’en prend farouchement à la nourriture halal qu’elle rebaptise au passage "nourriture haram". Tout comme le Coran qui devient également "le haram".

La religion juive n’est pas non plus en reste. Elle affirme notamment que "les juifs ne suivent pas le haram. Ils ont leur propre religion, qui suit Jésus-Christ". De quoi provoquer l’indignation des Australiens d’autant plus que la jeune femme n’en est pas à son premier coup d’éclat. Il y a peu, elle a été arrêtée alors qu’elle collait des autocollants mentionnant "la nourriture halal provoque le terrorisme" sur des produits d’un supermarché de Brisbane, dans le Queensland. Un acte passible d’un an de prison et qui pourrait conduire à sa disqualification de la campagne des législatives dont le premier tour aura lieu le 7 septembre.

Une "erreur de débutante"

Tentant de s’expliquer, Stephanie Banister a affirmé que ses propos avait été "déformés" et "sortis de leur contexte" dans le but de "la faire passer pour une criminelle et une débile profonde". En outre, bien qu’elle reconnaisse avoir encore beaucoup à apprendre en politique, cette jeune maman de deux enfants refuse d’admettre qu’elle n’était pas préparée à mener une campagne fédérale.

Du côté du parti One Nation, on fait profil bas même si le porte-parole a tout de même appelé à la clémence : "Stephanie Banister sait très bien que l’islam n’est pas un pays. Il faut garder à l’esprit que la vie publique est quelque chose de totalement nouveau pour elle". Le parti a annoncé qu’il comptait désormais lui envoyer un conseiller afin de lui redonner confiance mais également pour préparer ses futures interviews.

France 24

Cookies