PDA

Voir la version complète : Maman fait la grève


Al-Fares
08/09/2006, 20h56
Dure, dure, d'etre maman...
Faire le role du pere, de la maman, dans une famille monoparental n'est pas facile..Parent et enfants font face à de nombreuses difficultés dans la vie.
Meme avec les deux parents à la maison, la tache n'est pas aisée, pour éduquer les jeunes enfants...
Je la plains; la dame, mais sa façon d'agir , pas la meilleure, je pense!
--------------------

Ayant marre du comportment et des mauvaises habitude de ses enfants, une mère de famille de London, en Ontario, a décidé de se mettre en grève.
Après avoir donné des instructions à ses quatre enfants pour qu'ils se prennent en main, Roxanne Toussaint a installé une tente sur la pelouse devant sa maison de la rue Nairn.

«J'en suis arrivée à un point de non-retour», confiait Mme Toussaint, hier, dans son salon, où elle prenait congé de la tente tandis que les enfants étaient à l'école.
«Il y a des jours où je veux m'arracher les cheveux et sortir dans la rue toute nue», ajoute-t-elle, en riant.

«Avez-vous une camisole de force ? Une chambre capitonnée ? Je suis partante.»
Cette mère monoparentale qui va à l'école et offre des soins à domicile à temps partiel comme femme de ménage, dit qu'elle est fatiguée, entre autres, de voir ses enfants vider tout dans les placards, lui laissant peu à manger.

Le plan ou le piquet

En fait, ce que Roxanne Toussaint veut est une maison plus calme et plus propre.
En attendant que ses enfants lui soumettent «un plan écrit», détaillant la façon avec laquelle ils comptent l'aider, la mère jure qu'elle maintiendra son piquet de grève sur la pelouse.

Célibataire depuis sept ans, elle dit qu'elle a joué le rôle de père et de mère pour son fils Adrian (14 ans) et ses filles, Charmaine (10 ans) et Kali (8 ans), mais que les choses sont désormais hors de contrôle.
Pour ajouter au chaos, elle a récemment accueilli un ami de 18 ans qui avait besoin d'un endroit où loger.


Des lutins

La maison est totalement bordélique et les disputes sont régulières.
«Ils ne font rien, souffle Roxanne Toussaint. Il y a deux petits lutins par ici, appelés «c'est pas moi» et «je ne sais pas» et ils sont sûrs de causer beaucoup d'ennuis».
À notre demande de photographier les chambres des enfants, elle gémit.

«Ça ressemble à l'ouragan Katrina après son passage», avertit-elle.
Ce n'était pas des blagues.

L'escalier croule sous les jouets et les livres. À l'étage, le plancher disparaît sous des montagnes de vêtements, de peluches, de poupées à demi-nues et de maisonnettes de plastique brisées. Impossible de mettre un pied nulle sans piler sur quelque chose.
Les enfants admettent qu'ils devraient aider un peu plus.

«Nous devrions avoir un meilleur comportement», avoue Adrian, qui s'apprêtait à préparer le souper - probablement des hot-dogs et du potage - pour les autres après son deuxième jour à la polyvalente.
«Nous ne nettoyions pas nos chambres et elles étaient vraiment désordonnées, a aussi consenti Charmaine. Nous allons commencer à nettoyer et à laisser de la nourriture au frigo pour qu'elle puisse avoir sa part.»
Cela pourrait résoudre un des problèmes figurant sur la liste de Toussaint.

Pas de cuisine

«Ils mangent tout. Leur part et la mienne», déplore-t-elle, se rappelant deux grandes pizzas qui ont été avalées avant qu'elle ne puisse en choper un morceau.
Elle a dit qu'elle achètera des produits d'épicerie pendant sa grève, mais qu'elle ne cuisinera pas.

Hier, elle s'est levée tôt pour s'assurer que chacun des enfants s'était réveillé. Elle est ensuite revenue à sa tente, où les filles sont allées l'embrasser avant de partir pour l'école.
Mais si ce n'était que de Kali (8 ans), une telle routine ne durerait pas longtemps.
«Je n'aime pas cela, glisse-t-elle avec sa petite voix d'enfant. Je l'aime.»

Presse Canadienne

Absente
08/09/2006, 21h00
elle a bien raison !

absente
09/09/2006, 13h56
la pauvre , elle est tannée du comportement de ses enfants irresponsables !!!

Cookies