PDA

Voir la version complète : Nouvelles de la Station spatiale internationale (ISS)


katiaret
11/08/2013, 08h15
http://www.astronoo.com/images/mois/iss.jpg

bAWo0HjUyOc

2013-03-25

La capsule Dragon quitte la Station spatiale

L'engin spatial Dragon de SpaceX reviendra sur Terre le 26 mars. Après une descente assistée par parachute, il amerrira dans l'océan Pacifique au large de Baja, en Californie. La capsule transportera alors à son bord plus d'une tonne de matériel et d'échantillons provenant d'expériences scientifiques, dont les échantillons sanguins recueillis dans le cadre de l'expérience canadienne VASCULAR.
Chris Hadfield, le commandant canadien de la Station spatiale, et l'astronaute de la NASA, Tom Marshburn, commenceront à relâcher le Dragon de sa perche au bout du Canadarm2, où la capsule se situe depuis que les contrôleurs de vols de la NASA et de l'ASC l'ont positionnée vendredi. Les opérations débuteront vers 4 h 05 HNE, avec le départ de Dragon vers 6 h 56.



2013-05-01

Dextre poursuit les tâches de la Mission de ravitaillement robotique
Dextre, le robot bricoleur canadien de la Station spatiale internationale (ISS), continue d'accomplir une série de tâches dans le cadre de la Mission de ravitaillement robotique, une mission de démonstration technologique conjointe de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et de l'Agence spatiale canadienne (ASC) qui vise à prouver qu'un robot peut ravitailler et réparer un satellite dans l'espace. Les 1er, 2, 6 et 8 mai, Dextre effectuera une série de tâches très complexes, comme retirer des capuchons et de petites vis, et couper des couvertures thermiques sur le module de la NASA qui simule un satellite générique aux fins d'essais.


2013-05-17

Des nouvelles de la Station spatiale internationale (ISS)
À la suite de la détection d'une fuite d'ammoniac provenant du système de refroidissement à l'extérieur de l'ISS, l'équipage de la mission Expedition 35 se préparait vendredi à une éventuelle sortie extravéhiculaire prévue samedi. Les gestionnaires de la mission examinent l'information recueillie au cours de la nuit au sujet de la fuite décelée du côté extrême gauche du segment de poutrelle P6, P se rapportant à « Port » en anglais ou côté bâbord, en français. On ne s'attend pas à ce que la décision finale de procéder ou non à la sortie soit prise avant tard ce soir.
Par ailleurs, l'équipage n'est pas en danger et la station fonctionne normalement. On a entrepris des travaux pour réacheminer les conduits d'alimentation afin de continuer d'exploiter les systèmes normalement contrôlés par le réseau solaire qui est refroidi par la boucle que l'on pense être à l'origine de la fuite.
Chris Cassidy et Tom Marshburn de la mission Expedition 35 ont commencé à se préparer en vue d'une possible marche dans l'espace pour inspecter la zone ou se situerait la fuite et pour ensuite réparer la boucle de refroidissement. Les gestionnaires de la station se rencontrent ce matin, puis de nouveau ce soir, pour discuter des procédures et des échéanciers d'une sortie dans l'espace, si cette dernière est approuvée.
Travaillant à l'intérieur du sas Quest, les astronautes Cassidy et Marshburn ont vérifié les
combinaisons spatiales américaines qu'ils devront revêtir si la sortie est approuvée. Pour sa part, le commandant de la mission Expedition 35 Chris Hadfield se prépare également à titre de membre de soutien « intravéhiculaire », autrement dit en tant que chorégraphe de la marche spatiale.
Cassidy et Marshburn ont chacun effectué trois sorties dans l'espace, pendant la mission STS-127 à bord de l'ISS en 2009. Au cours de deux de ces sorties, ils ont travaillé ensemble.
Tard dans la matinée de jeudi, l'équipage a signalé avoir vu de petits flocons blancs s'éloignant d'une portion de la poutrelle P6 de la station. Les astronautes ont utilisé des caméras manuelles, tandis que le centre de contrôle de la mission s'est servi de caméras de télévision externes pour capter d'autres images et localiser plus précisément la fuite. Les rapports de l'équipage, ainsi que les images et les données reçues par les contrôleurs de vol à Houston, ont permis de confirmer que la fuite d'ammoniac provenant de cette partie du système de refroidissement avait pris de l'ampleur.
On utilise l'ammoniac pour refroidir les canaux d'alimentation qui fournissent l'électricité à divers systèmes de la station. Chacun des panneaux solaires est doté de sa propre boucle autonome de refroidissement. La boucle dont il est question aujourd'hui est celle-là même que les marcheurs de l'espace avaient examinée dans des circonstances semblables le 1er novembre 2012. On n'est pas encore en mesure de dire si le flux accru d'ammoniac provient de la même fuite, laquelle n'était pas visible à l'époque. On s'attend à ce que le conduit d'alimentation 2B, l'un des huit conduits qui alimentent les systèmes de la station en électricité, soit vidé de son contenu en ammoniac vers la fin de la matinée et qu'il sera par la suite mis hors service.

katiaret
11/08/2013, 08h19
2013-07-25


le prochain attrapé cosmique du canadarm2 : Le véhicule japonais htv4
la mission htv4 de l'agence spatiale japonaise (jaxa) sera lancée à destination de la station spatiale internationale (iss) le samedi 3 août à 15 h 48 hae (23 h 48, le samedi 3 août 2013 utc). Le vaisseau cargo (nommé kounotori 4, signifiant « cigogne blanche ») transportera 5,4 tonnes métriques de provisions, de vêtements, d'aliments, d'eau potable et de matériel scientifique à bord de l'iss.
il faudra au véhicule htv4 environ 5 jours pour atteindre la station. Le vendredi 9 août, entre 7 h 20 et 7 h 55 hae (11 h 20-11 h 55, le vendredi 9 août 2013 utc), les astronautes karen nyberg, luca parmitano et chris cassidy se serviront du canadarm2 pour saisir la capsule en vol libre et l'amarrer à la station.
le canadarm2 ainsi que dextre contribueront de façon intensive à la mission de 35 jours du htv4. En plus de saisir, d'amarrer et, plus tard, de relâcher la capsule htv4, le canadarm2 retirera une palette extérieure du htv4, laquelle loge trois charges utiles principales, soit un boîtier électronique de commutation de rechange (servant à redistribuer les charges électriques à bord de l'iss), une unité de transfert utilitaire (une interface qui relaie l'alimentation électrique et les données entre les poutres principales de la station) ainsi que le space test program – houston 4 de la nasa (une série de tuiles d'interface thermique à conductance variable qui sera mise à l'essai dans les conditions spatiales qui règnent à l'extérieur de la station). Lorsque le robot canadien canadarm2 aura délicatement retiré la palette du htv4 (comme s'il ouvrait un tiroir), il la transférera au bras robotique japonais. Ce dernier la déposera doucement sur la plateforme du module japonais de la station. Dextre interviendra ensuite pour sortir ces éléments de la palette et les ranger à leur nouvel emplacement sur la station.

Cookies