PDA

Voir la version complète : Massacres d'Algériens du 17/10/61 à Paris, contre l'oubli.


wakila
16/10/2013, 16h55
Nous sommes à la veille du 17 octobre, il y 52 ans, des centaines d'Algériens pacifistes, hommes, femmes et enfants furent massacrés et portés disparus, certains jetés à la Seine, particulièrement au Pont Saint Michel, par la police de Papon et ses supplétifs les "calots bleus".(harkis de Paris)

80000 Algériens, avec eux leurs familles convergent vers la capitale pour protester contre le couvre-feu décrêté par Papon le 05 octobre 1961.Ils convergent vers les grands boulevards avant d'être tabassés, puis déportés dans des bus. Certains seront assassinés dans les locaux de la préfécture de police de Paris, d'autres le seront dans les stades.


Au lendemain du massacre, les autorités Francaises parlent de 02 morts! Ce chiffre restera ainsi jusqu'à 1997, ou les archives commencent à s'ouvrir.
C'est ensuite la guerre des chiffres: 32 morts, 120 morts, 200 morts, 325 morts.

Une chose est certaine nous ne saurons jamais l'étendue réelle de ce massacre en plein paris, en effet la brigade fluviale de Paris ayant brulé et détruit ses archives de l'époque.

Des extraits de Rue89
Deux historiens britanniques, Jim House et Neil MacMaster, ont eu droit à un accès illimité aux archives de la préfecture de police, celles qui concernent la guerre d’Algérie occupant 200 cartons de documents.

Ils examinent chaque document et, prenant le contrepied de Brunet, constatent qu’un « processus systématique et presque général de falsification a bel et bien été mis en œuvre lors de la préparation des documents et des dossiers relatifs aux Algériens assassinés ». Autrement dit, Brunet est loin du compte avec sa trentaine de morts

« Octobre à Paris », le film censuré

Jacques Panijel, ancien résistant, est témoin des évènements. Il propose l’idée d’un film, mais aucun cinéaste n’accepte de le réaliser. Le chercheur scientifique devient réalisateur. Il tourne dans la clandestinité durant six mois dans les bidonvilles et à la Goutte d’Or. Ce film documentaire est conçu comme une tragédie en trois actes. L’organisation et le départ de la manifestation sont reconstitués. Le déroulement de la manifestation est raconté par des photographies, notamment celles d’Elie Kagan. Viennent ensuite les témoignages.

Lors de sa première diffusion en salles, la police saisit les bobines. Le film est projeté clandestinement en France. Il n’obtient son visa d’exploitation qu’en 1973, suite à la grève de la faim d’un autre cinéaste, René Vautier. Mais le film ne sera jamais distribué.

« Octobre à Paris » sort en salles pour la première fois ce mercredi 19 octobre 2011.

Durant 23 ans, il n’y aura plus aucun article, aucun livre, aucun film, aucune recherche historique sur ces évènements.

YSN
16/10/2013, 17h54
Merci pour cette louable mémoire Wakila :D

Mais tu le sais sans doute, en France il parrait que y a un peple qui a souffert beaucoup plus que les Algériens :rolleyes: ....

TAGHITI
16/10/2013, 18h12
leonardo, ta haine contre Chakib Khalil n'est pas un argument. Comment oses-tu tu mêttre au même pied d'égalité un harki qui a trahi son pays avec un ministre algérien incompétent, soit-il!

Tu racontes des bêtises!

KHORE
16/10/2013, 19h46
longtemps j'ai milité pour commémorer cette date , afin que les enfants des victimes et les autres Français d'origine algérienne soient mieux respectés dans le grand pays qu'est la France.
depuis , avec les crimes commis par les militaires algériens, le 17 octobre ne devient comme dirait Le PEN qu'une escarmouche dans la guerre de libération . Y insister en ce moment est accorder du répit aux génocidaires et permettre aux TERTAG , NEZZAR et consorts de finir leurs jours dans leur lit sans devoir répondre de leurs crimes devant la CPI.

Chouan
17/10/2013, 09h04
C'est une bien triste journée qui restera dans les mémoires!

CarpDiem
17/10/2013, 09h32
Merci Wakila de ne pas oublié nos frères morts ce jour tragique, allah yerhmehoum ...

Distro
17/10/2013, 10h20
triste journée, allah yarhamhoum !

wakila
17/10/2013, 16h53
Un retour en arrière s'impose pour comprendre!

La décision de Papon d'instaurer un couvre-feu à tous les Maghrébins, dont le but était de détruire la fédération Française du FLN, par la fermeture des cafés, des commerces, pour mettre fin au militantisme.

La réponse du FLN, sous la pression de la base, fut d'organiser une immense manifestation pacifiste composée d'hommes, de femmes et d'enfants Algériens. Les premiers martyrs tomberont devant le cinéma Rex, métro Bonne Nouvelle!
Allah yerhamhoum

PS/ Nous avons ce devoir de mémoire Carpediem:)

Sitchad
17/10/2013, 18h10
Mohand Akli Benyounès dit Daniel : «Aucun responsable de la Fédération de France n’a manifesté le 17 octobre 1961»


RTICLE | 17. OCTOBRE 2013 - 12:19

«J’entends çà et là des responsables de la Fédération de France affirmer qu’ils ont participé aux manifestations du 17 octobre à Paris, mais c’est complètement faux», a assené, ce jeudi matin, Mohand Akli Benyounès sur Canal Algérie. La Fédération de France a-t-elle envoyé 80 000 Algériens au casse-pipe ?

Benyounès explique la démarche des responsables de la Fédération de France à l’époque : «Les manifestations du 17 octobre avaient été décidées la veille. Nous avions préféré ne pas y prendre part parce que l’arrestation de l’ensemble des responsables de la représentation du FLN dans l’Hexagone aurait conduit à son démantèlement.» «Qu’est-ce que cent manifestants de plus ou de moins auraient-ils apporté à une manifestation à laquelle ont pris part 80 000 Algériens ?» s’est justifié l’actuel sénateur dans le tiers présidentiel. Mohand Akli Benyounès, dit Daniel, affirme que les initiateurs de cette manifestation d’envergure «qui n’avait rien de spontanée» ne s’attendaient pas à une répression d’une telle férocité de la part des autorités françaises. «Nous avions cru qu’étant au pays des droits de l’Homme, la police n’allait pas agir avec une telle brutalité», regrette cet ancien responsable de la Fédération de France, qui a rappelé que 400 manifestants algériens avaient été tués par les forces de police et que des milliers d’autres avaient été arrêtés avant d’être relâchés.

Pour Mohand Akli Benyounès, la manifestation du 17 octobre revêtait une importance vitale pour la lutte armée : «Les travailleurs émigrés avaient pour habitude de se rencontrer après le travail dans les cafés et dans le métro pour discuter des affaires politiques et de la Révolution qui battait son plein dans le pays. Or, la décision des autorités françaises d’imposer le couvre-feu aux Algériens dans la capitale allait sonner le glas de notre participation à la lutte, car nous n’aurions pas pu nous réunir après les heures de travail.» Il devenait donc impératif de casser le couvre-feu par tous les moyens. Plus d’un demi-siècle après cette répression sanglante, la France continue de nier sa responsabilité dans ce qui doit être qualifié de crime d’Etat.

Karim Bouali /

Mounir2008
17/10/2013, 18h24
«Aucun responsable de la Fédération de France n’a manifesté le 17 octobre 1961»

Comme toujours, on envoie la plèbe se faire dégommer et on récolte après les lauriers...N'est ce pas Messieurs Malek, Haroun...?!

La fédération de France du FLN porte une lourde responsabilité dans ce massacre. Surtout que la plupart des manifestants etaient forcées et conduits tels des moutons vers l'abattoir... ( voir le film hors la loi)

L'histoire se répete sans fin

darelbeida
17/10/2013, 18h31
Contre l'oublie...
Ca leur fait une belle jambe ,tiens, aux victimes et leurs familles...,
Remarquer qu'ils ne peuvent faire plus,sous peine de mourir dans une datcha au lieu de se requinquer au val....
La poudre aux yeux du pauvre peuple algerien

Mounir2008
17/10/2013, 18h38
Contre l'oublie...
Ca leur fait une belle jambe ,tiens, aux victimes et leurs familles...,
Remarquer qu'ils ne peuvent faire plus,sous peine de mourir dans une datcha au lieu de se requinquer au val....
La poudre aux yeux du pauvre peuple algerien

Ounta wech dekhlek??

Yek sujet maroqui, alors occupe toi de tes problèmes si t'as une once d'objectivité et de rjoulia...

darelbeida
17/10/2013, 18h42
Même recommandations pour te cmpatriotes,tu le dis si bien...

Cookies