PDA

Voir la version complète : La fibre optique va remplacer la parabole


Thirga.ounevdhou
27/09/2006, 11h29
Une nouvelle expérience pour l’Algérie…. très belle avancée pour les technologies de l’information et de la communication…. Mais, le coût de l’accès !! n’est pas donné à tout le monde (il est supérieur à 100 000 dinars).

====
A l’heure où la technologie de pointe est présente dans tous les domaines de tous les pays du monde, notre pays a procédé à titre expérimental au déploiement d’un réseau d’accès optique EPON (Ethernet Passive Optical Network), ou FTTH (Fiber to the home). En effet, grâce aux fibres optiques qui constituent actuellement un support de futur pour le raccordement des abonnés en leur permettant d’accéder à de très hauts débits aux services multimédias, un protocole d’accord a été signé en décembre 2005 entre la société chinoise ZTE et Algérie Telecom. Cette expérience consiste en diffusion via ce processus de programmes Data, Internet à haut débit et vidéo sur demande de l’intéressé en même temps. "C’est une avancée extraordinaire pour notre pays dans l’espace domestique et social, car on accède graduellement à des technologies de pointe grâce à nos ingénieurs, experts" a déclaré hier le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication M. Haichour Boudjemaa, lors de sa visite de travail et d’inspection au niveau de la capitale. Le central téléphonique de Hydra, où l’expérimentation a été faite est la première escale. Le nouveau produit de Algérie Telecom a comme capacité 320 lignes et 100 abonnés. Quelques entreprises à l’instar de BNP Paribas, BEA, et deux résidentiels de la cité Chaâbani sont, à présent, seulement les 10 abonnés via ce processus. Le coût de cette opération est estimé à
10 000 000 DA. Pour bénéficier de ces services, l’abonné doit s’acquitter de 100 000 DA par an, d’où la question si les bourses moyennes pourront l’utiliser. "On est conscient de la cherté de l’opération, mais AT fera de son mieux pour que les prix soient très raisonnables", et d’ajouter "Ça était comme ça lors du lancement des lignes mobiles et vous voyez maintenant les prix où elles sont". L’objectif de ce processus est d’enlever dans les années à venir toutes les paraboles. "Vous voyez comment nos villes sont envahies par ces assiettes de paraboles, et qui ont donné un visage désolant, mais avec cette démarche, tout le monde pourra voir la télévision". La deuxième escale de la visite ministérielle est le centre national des chèques postaux de la Place des martyrs. Le directeur de ce centre a passé en revue tout le rôle de celui-ci. Il a d’ailleurs signalé que plus de 15 000 milliards opérations de financement sont enregistrées chaque année et plus de 18 000 chèques sont faits chaque jour. Pour ce qui est des chèques postaux, la directrice générale d’Algérie Poste, a indiqué, en marge de la visite du premier responsable du secteur, que désormais des cartes à puce seront distribuées progressivement à la place des chèques postaux.

- La depeche de Kabylie

Cookies