PDA

Voir la version complète : Remarques sur le projet de la grande mosquée d’Alger


zek
02/10/2006, 09h08
Bonjour, ce projet ne risque t-il pas d'encourager les électeurs de base à voter pour les extrémistes ? Puisque l'état veut construire une énorme mosquée, les islamistes ont sans doute raison de se battre pour installer le Khalifat, d'ailleurs il faudra nommer un grand mufti pour Alger.
------------------------------------------------------------------------

Depuis un certain temps, le lecteur a appris l’idée des pouvoirs publics de construire une grande mosquée à Alger. Le projet de faisabilité serait terminé et les études techniques de suivi, lancées sous forme d’appel d’offres national et international.

Un bureau d’études étranger a même été désigné déjà à cet effet. Le projet est donc avancé et la pose de la première pierre ne serait plus qu’une question de jours ou de semaines. L’Etat veut véritablement donner un cachet particulier à cet édifice religieux dont la grandeur et la somptuosité rivaliseraient avec les édifices de même type existant dans le monde musulman.

Cependant, les grandes et somptueuses mosquées existantes ont été construites du temps de la grandeur de l’Islam, il y a plusieurs siècles de ça. A une exception près, celle de Fès au Maroc, édifiée sous le règne de Hassan Il dans les années 1990. Ce roi, en tant que commandeur des croyants (sic), voulait, comme tout monarque absolu, marquer son règne et laisser son empreinte dans la société de la même manière que certains anciens khalife et autres sultans.

Mais en Algérie, nous sommes en République et au XXIe siècle ! En République démocratique, populaire et moderne. Je dirais donc ici tout haut ce que tout le monde (hors islamiste) pense tout bas. Il faut le dire et le répéter : c’est, sans aucun doute, un investissement de prestige. Voila un projet qui va coûter cher au budget de l’Etat, même si des participations et autres aides du public seront sollicitées.

Est-ce qu’il constitue une priorité dans les circonstances actuelles : Etat de ni guerre ni paix qui coûte déjà cher au pays, sous-développement latent, chômage criant, dégradation du cadre de vie, dégradation de la gestion des rouages de l’Etat, démographie incontrôlée, corruption généralisée, état de déliquescence profond des services publics, visible dans chaque coin et recoin du pays : les villes notamment qui se dégradent de plus en plus finissant par apparaître comme d’immenses bidonvilles parsemés d’immeubles, villas et autres constructions anarchiques, sans humanisme, sans esthétisme urbanistique, avec des architectures débridées et des plans directeurs jamais arrêtés définitivement.

Aussi, est-ce que c’est le rôle de l’Etat de construire des édifices religieux et de ce fait, la question du projet de société que nous voulons édifier en Algérie se repose de nouveau. Voulons-nous un Etat laïc ou un Etat religieux, car il n’y a pas d’autre alternative. Voilà la véritable question qu’on doit trancher et que les pouvoirs publics doivent trancher, mais disons-le haut et fort : point d’Etat religieux à notre époque.

Nous sommes au XXIe siècle et nous vivons dans un monde moderne et civilisé. La roue de l’histoire tourne. On ne peut retourner en arrière. Nous avons suffisamment de mosquées et Alger en compte, à elle seule, des centaines. Notre Islam est pur et solide mais il est tolérant. Le peuple et la jeunesse en particulier ont besoin d’autre chose pour s’épanouir : entrer de plain-pied dans l’ère moderne, le monde de la science et de la technologie. Par ailleurs, la nomination projetée d’un muphti de la République relève de la même nature. Que peut apporter de plus un haut muphti dans le domaine religieux.

Du point de vue administratif, il aura le rang de haut fonctionnaire, avec un budget spécifique, honneurs et avantages dûs à son rang et à sa haute fonction. Et dans ce cas, pourquoi conserver un ministère des Affaires religieuses et ses démembrements régionaux. Il ne faut pas oublier aussi que c’est depuis la séparation de la religion de l’Etat, à la fin du Moyen-âge, que le monde occidental s’est développé et modernisé.

Et nous voyons aujourd’hui ce qu’il est devenu, ce monde occidental, et pourquoi notre jeunesse, dans sa grande majorité (même les non-instruits) essaient de le rejoindre pour y vivre tout simplement.

Nous avons aussi l’exemple d’un grand pays musulman (la Turquie) qui a aboli le sultanat (Empire ottoman), instauré la République laïque en 1924 et changé (d’autorité) les habitudes de ses citoyens, que ce soit du point de vue comportemental, vestimentaire que du mode de vie.

Pour terminer, la religion musulmane s’est implantée dans ce pays depuis près de 15 siècles et tout allait bien jusqu’à ces derniers temps avec l’apparition de l’islamisme politique.

Nous disons, enfin, que nous n’avons besoin ni d’un Mehdi ni d’un Ayatollah.

A bon entendeur.

S. Chibane
02/10/2006 El Watan

takamra
02/10/2006, 19h08
Je ne vois pas ou est le rapport entre la construction de la grande mosque d'Alger et la khalifa pronis par les politiciens psodo islamiste.Construire une mosque ne fait mal a personne ,comme celle la rehabitation de la basilique de notre dame,de meme que les grands projets d'hotels de luxe comme Hilton,Sheraton,Sotitel etc.. qui disposent de discotheques ,bars....

Ce qui derange dans tous ça c'est la mosque!,il faut etre lucide et cherchè le problème ailleur.

zwina
02/10/2006, 19h24
Ce n'est pas les islamistes et le gouvernement qui vont se battre pour avoir le Califat mais l'Egypte et les saoudiens et la guerre a déjà commencé.......

serdina
03/10/2006, 14h41
il y a cerains points interressants que le journaliste souleve...mais en evoquant le modernisme et l'ere "civilisee" (comme si une religion d'Etat nous ralentissait)et "l'epanouissement de la jeunesse" nous n'avons qu'a ouvrir des strip club ou encore, comme notre voisin, integrer le plus vieux metier du monde dans la fonction publique...la jeunesse se verrait d'abord epanouie lorsqu'elle sera eduquee. Si l'extremisme religieux a fait des ravages chez nous, en partie, c'est a cause de l'education. Cette mosquee, certes grandiose et egocentrique, va etre avant tout un centre culturel, des salles de conferences, une bibliotheque etc. avec a sa disposition les derniers equipements des NTIC. C'est comme ca que je vois ce projet.

Sorayamar
03/10/2006, 16h42
La dite mosquée dont parle ce journaliste se trouve à casablanca et non à Fes :rolleyes:

Elle fut inaugurée en 93 et non en 90...

ils manquent un peu de professionalisme vos journalistes je trouve ;)

Harrachi78
03/10/2006, 17h22
... ce projet ne risque t-il pas d'encourager les électeurs de base à voter pour les extrémistes ? Puisque l'état veut construire une énorme mosquée, les islamistes ont sans doute raison de se battre pour installer le Khalifat, d'ailleurs il faudra nommer un grand mufti pour Alger, l'état est en train de jeter les bases d'un Khalifat.

Chais pas si tu fait carème ou non, mais là je crois que tu divague complétement mon petit ZEK !!! C'est pas dans tes habitudes quand-même :mrgreen:

zek
03/10/2006, 17h28
Le carême n'a rien à voir avec les propositons de débat, ce que je veux dire tout haut, c'est que ce n'est pas à l'état de construire des mosqués, il y a la Zakat et le privé pour ça, construire une mosquée aprés 10 années de conflits, c'est faire un gos coup de pub aux islamistes, c'est mon avis. :mrgreen:

Il y a un temps pour tout, et il ne faut pas mélanger les événements, la mosqué pourra toujours être construite bien plus tard pour une autre inauguration.

Espérons que le grand Mufti de cette belle mosqué, n'aura pas envie de remplacer le Grand Visir.

Harrachi78
03/10/2006, 17h33
Bah l'Etat c'est celui des algériens ; les algériens sont en écrasante majorités musulmans et enfin une mosquée comme l'Islam ca n'appartient pas aux "islamistes" mais aux musulmans dans leur ensemble ... aucune pub donc ;)

zek
03/10/2006, 17h42
Aprés tout, elle pourra toujours attirer quelques touristes du Golfe et du Moyen Orient et contribuer à augmenter les flux touristiques.

Harrachi78
03/10/2006, 17h54
D'un point de vue purement mercquentile on pourrais voire les chose comme ca oui IoI Estéhtiquement c'est toujours beau un monument dans une ville, cela dit elle peut aussi devenir un centre d'études renomé, un repère culturel et bien plus encore !

Mais même politiquement parlant un tel symbole peut être exploité par l'Etat dans le sens ou il marquera en quelque sorte sa réapropriation de cet élément de la socité algérienne et affirmera aussi son allégence aux valeurs des la société algérienne puisque ces mêmes "islamistes" que tu citent ont toujours reproché à l'Etat sa "mécréance" IoI

Tu vois plisieurs grilles de lectures sont permises au final ;)

tariqlr
03/10/2006, 17h56
Vous savez, les gars, le sacré coeur (une merveille il faut l'avouer) a été construite sur le dos des parisiens et sur les cadavre des communards.
Si l'Etat participe convenablement, pourquoi pas, puisque les algériens ne sont pas contre.
N'étant pas trop porté sur la religion, je ne vois que le côté architectural, culturel, sociétal... Je pense que l'Algérie a les moyens! C'est un projet qui fera travailler du monde! Il en est de même pour un grand hôtel, un port, une école! De loin, je vois l'Algérie qui a la boulimie de la construction et il vaut mieux ça que de se taper dessus.

Harrachi78
03/10/2006, 18h01
Voilà, c'est un peu cela que je pense de la question ...

reeeeeverblu
03/10/2006, 18h08
ne date pas d'hier..
Il est temps pour les travaux Napoleonien d'assainissement et de viabilisation des grandes villes.

tariqlr
03/10/2006, 18h15
La construction de la grande mosquée Hassan II date "d'hier" - et ils taxaient tous les musulmans qui passaient par le maroc sans oublier (surtout) les marocains.

Pihman
03/10/2006, 18h46
construire une mosqu" ou tout autre édifice culturel ou religieux peut se justifier s'il répond à ses conditions :
1. satisfait un besoin exprimé par la population
2. son cout est raisonnable
3. apporte un effet structurant à l'urbanisme de la ville
4. son entretien n'est pas contraignant (cout d'entretien)

la mosqué Hassan II à casa à comme score
1. 0/10 ou 10/10 c'est selon les points de vue
2. 0/10
3. 10/10
4. 0/10

Il faudra attendre qlq decennies pour réevaluer cet edifice

marock27
03/10/2006, 21h03
La dite mosquée dont parle ce journaliste se trouve à casablanca et non à Fes

Elle fut inaugurée en 93 et non en 90...

ils manquent un peu de professionalisme vos journalistes je trouve

pas qu'un peu , chere sorayamar et il n'est pas le seul. diminuer le Maroc sans meme y avoir mis le petit orteil, est un réflexe spontané comme dirait le "darwine" bahdjaouis.

so, soit pas offusquée, ça rique de se répéter encore et encore.

Pour la mosqué d'alger..c'est le probleme des algeriens , qu'ils se demmerdent. je n'interviens quasiment jamais sur la rubrique "algérie et actualité" , je naime pas heurter certaines suceptibilités.

tenez, Pihman a bien résumer la donne.

cordialement.

ithrinarif
03/10/2006, 21h19
excusez moi de dévier du sujet, mais je trouve l' inculture de ce journaliste, grave...ce n' est pas la première fois que je lis des abberrations dans ce journal, ...

ça me rappel "le matin du sahara" ou "aujourd' hui le maroc"....nul

Heliopolis
03/10/2006, 21h31
excusez moi de dévier du sujet, mais je trouve l' inculture de ce journaliste, grave...ce n' est pas la première fois que je lis des abberrations dans ce journal, ...

Reponse:

Et tu sais toi comment on recrute les journalistes a El Watan ? et chez les autres aussi d'ailleurs.

djezzy
04/10/2006, 07h14
construire une nouvelle mosqué en algerie est comme construire une centrale nucleaire, ils faut des autorisations de partout et des années d'attente pour que le privé puisse construire une mosqué, l'argent ne manque pas , mais la lois interdit la collecte d'argent, saut pour le fond de zakat, en plus c'est l'etat qui le gere!

construire une grande mosqué n'est pas d'une grande utilité, d'ailleur, si nos decideur été de bon croyant ils sauraient qu'une mosqué doit pouvoir reunir la population de son entourage a portée de voix du ATHAN, et dont le parcour ne depasse pas 10 minutes de marche!

la sonna oblige tout croyant ayant entendu le ATHAN de rejoindre la maison d'ALLAH, prier dans les maisons n'est pas dans les coutumes de l'islam.

mieux vaut avoir cent petites mosqué de quartier qu'une grande mosqué accessible par voiture comme un HYPERmarché, et faite que pour les priere televisé de l'AID et d'autre occasion ou les COSTUMES CRAVATES viennent nous montrer qu'ils font la priere!

double6
04/10/2006, 07h35
c'est que ce n'est pas à l'état de construire des mosqués, il y a la Zakat et le privé pour ça, construire une mosquée aprés 10 années de conflits, c'est faire un gos coup de pub aux islamistes, c'est mon avis.

Ben non justement. C'est quand l'etat laisse le champ libre que les problémes surviennent car tout le monde n'est pas animé de bonnes intentions. Il vaut beaucoup mieux que l'etat finance et gére les mosquées.

Maintenant quand à cette mosquée en particulier. L'aspect culturel, architectural, etc. m'interesse. Celui qui m'inquiete par contre c'est la taille finale et définitive de cette mosquée. Car une mosquée avec une capacité de 70.000 places par exemple... c'est pas de la tarte à gérer, meme avec l'etat qui la gére, et un imam de l'etat à sa tete. Il n'y a qu'a voir ce que ca donne deja la sortie d'un match Mouloudia au 5 Juillet aprés une défaite de foot. Alors imaginez ce que pourrait donner une défaite politique pour les supporteurs de l'Islamisme politique, à la sortie d'une mosquée-stadium.

66

double6
04/10/2006, 07h44
construire une nouvelle mosqué en algerie est comme construire une centrale nucleaire

Selectionne mieux tes exemples. Il y a 02 centrales nucleaires et plus de 18.000 mosquées pour 1520 communes.

Ce qui interesse les gourous qui veulent à tout prix pouvoir construire leurs mosquées dans un pays ou l'etat s'en charge deja, ce n'est pas d'avoir une mosquée pour prier, mais plutot de pouvoir construire et controller une mosquée pour faire de la politique, et faire la course pour le pouvoir à partir du minbar.

66

djezzy
06/10/2006, 04h52
18.000 mosquées construite d'avant les années 90, apres 91 tout les projets étaient a l'arret , avant on faisait la priere sur les trotoires, aujourdhui en doit prendre la voiture pour aller prier dans les mosque des petit village voisin!

shadok
06/10/2006, 10h51
Ceux qui disent que ce centre islamique permettra à l’Etat de s’approprier la religion se trompent. Connaissant le raisonnement des islamistes, ils sont toujours contre l’Islam prôné par l’Etat et les imams nommés par l’Etat. En Algérie, chaque groupe islamiste possède sa propre mosquée, ses propres imams et ses propres livres et Oulamas de référence.

Ce centre islamique sera plus un centre touristique qu’autre chose. Il sera rempli à moitié, lors des fêtes religieuses, par des vieux et des jeunes pratiquants qui ne pose pas de problèmes à la société.

Par contre, les islamistes dangereux continueront toujours à activer dans leurs mosquées, à écouter leurs Oulamas dont les prêches et fetwas leurs seront transmis par les livres, les cassettes, les CDs qui sont importés en masse. Le Salon International du Livre d'Alger est devenu à 80% un salon du livre islamique. A savoir si l’Etat contrôle le contenu des livres importés et vendus ?

Ceci prouve une autre fois la méconnaissance et le laxisme de l’Etat du phénomène islamiste. A moins que l’Etat veuille un modèle de société islamiste et est entrain de contribuer en toute clairvoyance.

moumed
06/10/2006, 12h04
Ce genre de construction pharaonique ne sert qu'à inscrire dans l'histoire leur " geniteur" comme Hassan II et Bouteflika ,deux megalos.

Il y a meme une course entre eux .Qui construira le plus haut minaret.Ridicule.

Le seul coté positif de la mosquée de Casablanca; c'est le surpassement des artisans marocains ( zellijistes,platriers,marbristes)qui ont rivalisés d'ingéniosité .Ce qui a permis aux apprentis de devenir aujourd'hui des maîtres qui sont très prisés par les émirs du Golfe. .

L'autre problème est l'entretien de ces mastodontes d'édifices.

Les 10 euros d'entrée pour la visite des lieux ne peut couvrir les dépenses d'entretien.

Ce n'est pas le cas des édifices à la mecque qui sont amortis par les pèlerins.

Que d'ecoles,de dispensaires,de maisons de bienfaisance on aurait pu construire aux grand bonheur des citoyens.

Il en resterait meme pour construire des mosquées de quartier.

Cookies