PDA

Voir la version complète : Amar Ghoul à Tizi Ouzou : Les fourgons à 6 places maintenus


morjane
14/01/2014, 15h16
Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a annoncé, avant-hier à Tizi-Ouzou, l’octroi d’une dérogation spéciale au profit des transporteurs urbains pour le maintien des fourgons de six places, dans le transport urbain.
Le ministre, qui effectuait une visite de travail dans la wilaya, avait été sollicité, en ce sens, par des représentants des transporteurs privés par fourgons de Tizi-Ouzou.Le décret exécutif du 24 mai 2012 portant réglementation du transport par taxi limite à quatre (4) le nombre de places assises, non comprise celle du conducteur.

http://www.depechedekabylie.com/thumbnail.php?file=2014/01/3544_15_526099632.jpg&size=article_medium

« Le problème des transporteurs est réglé. J’ai donné mon accord pour faire une dérogation spéciale afin de prendre en charge la réalité du terrain. Cela évitera à de nombreux chauffeurs de taxis qui ne sont pas conformes à la réglementation de se retrouver au chômage », a souligné M. Ghoul.

En marge de cette visite, le ministre des Transports a animé une conférence de presse lors de laquelle il indiquera qu’il a inscrit, aujourd’hui, le projet de la future grande gare routière de Tizi-Ouzou. « Ce projet n’était pas encore inscrit. Mais à la demande du wali, sur place, nous avons répondu positivement. De plus, cette gare s’appellera Yennayer », a-t-il dit.

« Je lance, à travers la presse, un appel pour que tout le monde active pour faciliter les choses et débloquer la situation, afin que les projets soient livrés à temps. Car, comme vous le savez, il suffit d’un rien pour que tout s’arrête. Donc, tout le monde doit y mettre du sien, notamment le citoyen », a-t-il affirmé

. Pour ce qui est des taxis urbains de la ville des Genêts, il dira : « J’ai discuté avec les transporteurs et le problème est réglé. Il y a un décret et une réalité. Nous avons discuté pour faire une dérogation spéciale pour prendre en charge la réalité du terrain, sinon, tous ces taxieurs se retrouveraient au chômage ». Le conférencier annoncera, par ailleurs, que son département a décidé de réviser le coût des tickets de tous les moyens de transports. « Nous ferons en sorte de booster ce secteur. Pour les tickets de transports, nous avons prévu de mettre en place un système ressemblant à celui des pays développés, la mise en place de tickets particuliers pour chaque moyen de transport.

Le coût des billets d’avion ne seront plus les mêmes pour tous les voyageurs.

De plus, les dates de réservations auront, elles aussi, leur impact sur le prix du billet », a explique M. Ghoul en poursuivant : « Nous avons parlé d’héliports et de plates-formes à usage restreint que nous préparons au niveau des 48 wilayas. Ils concerneront les déplacements d’urgence et en cas de catastrophe naturelle.

Pour le transport maritime, j’ai dit que nous allons redynamiser ce secteur, en collaboration avec le ministère de la Pêche. Ce moyen de transport a complètement été oublié. Pourtant, les ports d’Azeffoun et de Tigzirt s’y prêtent. Nous prendrons en charge ce volet, notamment le transport des personnes et des marchandises, ainsi que le volet touristique ».

Par ailleurs, et pour ce qui est du déplacement des supporters de la sélection nationale vers le Brésil,
Amar Ghoul expliquera : « Il faut que ça soit un voyage organisé où tout les aspects seront pris en charge convenablement. Le mondial se jouera en été, soit une saison de vacances. Il faut donc prendre en compte le flux que connaîtra cette région durant cette période et l’inflation qui s’y installera. Pour le moment, tout est en train de se préparer convenablement au niveau du gouvernement en collaboration avec les parties concernées du pays hôte. Le nombre sera arrêté prochainement. Nous ne pouvons pas avancer des chiffres, car cela dépendra du quota proposé par les brésiliens ». M. Ghoul précisera que les préparatifs avancent bien et que beaucoup de facilitations y sont prévues. Lors de sa visite à Tizi-Ouzou, le ministre des Transports, Amar Ghoul, a eu à inspecter plusieurs réalisations et à s’enquérir de l’état d’avancement des projets relevant de son secteur.

Plusieurs projets inspectés

Accompagné d’une importante délégation, composée notamment de M. Bouazghi, wali de Tizi-Ouzou, le ministre des Transports s’est, en effet, rendu, en premier lieu, au niveau du tunnel ferroviaire sur la ligne de la voie ferrée Tizi-Ouzou –Thénia, au niveau de Draâ Ben Khedda, dont le projet a été lancé le 20 avril dernier pour un coût de l’ordre de 1153 MDA. Par la suite, M. Ghoul s’est déplacé sur le chantier du viaduc de la voie ferrée, sis à la sortie de Draà Ben Khedda.

Sur place, un responsable d’ANESRIF, maître d’ouvrage, précisera au premier responsable du secteur que les travaux de la voie ferrée reliant Thénia à Tizi-Ouzou sont en cours, alors que ceux de la partie reliant Tizi-Ouzou à Oued-Aissi, sont achevés. Toujours dans le cadre des projets à réaliser, il ajoutera que la voie ferrée allant de Tizi-Ouzou à Azazga est en cours d’étude. Le responsable expliquera également que la voie ferrée menant vers Draâ El Mizan, Tadmaït puis Dellys est également en cours d’étude. Selon lui, toutes les localités seront desservies par le chemin de fer. Le maître d’ouvrage indiquera que les ponts-rails 7/18 sont achevés et que d’autres ouvrages sont en construction. Il ajoutera que 9/9 viaduc sont en cours de réalisation avec un taux d’avancement d’environ 50%. Du côté des tunnels, dit-il, « celui de Naciria, qui s’étend sur une longueur de 1480m, est achevé, idem pour celui de Tadmait.

Quant au tunnel de Draâ Ben Khedda il est en cours de réalisation ».Prenant la parole, M. Bouazghi indiquera qu’il existe deux sites pour lesquelles il faut prévoir l’inscription de dessertes, le pôle de Tamda et la zone industrielle de Souamaâ. Il a ainsi demandé au ministre des Transports l’inscription de dessertes vers ces deux sites. « Le pôle de Tamda sera, dans quelques années, une grande ville, idem pour la zone industrielle de Souamaâ, qui s’étend sur une superficie de 400 hectares. Nous espérons l’inscription de dessertes vers ces deux sites, car cela apportera un plus à la région », dira le wali de Tizi-Ouzou. Pour sa part, M. Ghoul dira : « Ces projets sont très importants. Il faut tout mettre en œuvre pour achever les travaux dans les délais. Aujourd’hui, la voie ferrée devient une nécessité pour fluidifier la circulation. Car tous les facteurs exigent cette évolution ». Il poursuivra en assurant à M. Bouazghi que sa demande sera prise en charge. « Vous avez raison, M. le wali, nous créerons ces dessertes et nous nous engageons dans l’inscription de ces deux sites, à savoir le pôle de Tamda et la zone industrielle. Idem pour la desserte vers Draâ El Mizan, qui est également très importante », a-t-il dit en ajoutant : « Il faut penser à équiper, dès maintenant, les parties dont les travaux sont finis. Il ne faut pas attendre. Prenez pour exemple le tunnel de Thénia. Il faut commencer tout de suite à l’équiper. C’est le seul tunnel qui nous reste.

Nous sommes en 2014 et il ne nous reste pas grand chose, alors faites le maximum pour finir dans les délais ». Après cela, la délégation a fait une virée à Oued-Falli, sur le site où sera, éventuellement, construite la future gare intermédiaire de Tizi-Ouzou. Un projet qui n’a pas encore été inscrit mais dont le wali a réitéré la demande à M. Ghoul. Finalement, ce dernier a décidé d’inscrire ce projet de gare routière en faveur de Tizi-Ouzou. Le représentant de l’APW indiquera, quant à lui, que « l’APW de Tizi-Ouzou demande l’inscription du projet d’un tramway de Tamda vers le pôle d’excellence ».


À cela, le ministre des Transports expliquera que son département fera une étude de faisabilité pour voir si ce projet peut être concrétisé. « Nous avons également pris la décision de faire revivre le transport maritime, via des gares maritimes. Mais en premier lieu, nous penserons à créer ces dessertes», conclura le ministre des Transports qui a procédé, ensuite, à l’inauguration du siège local de la direction des transports, avant de visiter le chantier de réalisation du téléphérique.

Samira Bouabdellah - la dépêche de kabylie

Cookies