PDA

Voir la version complète : les heures où Alger a failli sombrer


zoromoro
16/01/2014, 11h10
Ce dimanche matin 12 janvier, Abdelaziz Bouteflika a perdu connaissance
dans sa chambre à coucher de la résidence Jnan El Mufti. Ses soigneurs
qui sont à son chevet peinent à le sortir de son état. La panique
s’installe rapidement parmi eux. Saïd et Nacer Bouteflika sont les
premiers arrivés sur les lieux. Ils sont accompagnés des professeurs
Mohcène Sahraoui et Metref Marzak et du docteur Mohamed Sghir-Nekkache. D’après
les infirmiers soigneurs qui se relaient dans sa chambre, le président
âgé de 76 ans a eu quelques convulsions à l’aube avant de s’évanouir. La
situation est jugée grave. Le général Ahmed Gaïd-Salah est mis au
parfum. Il se rend à son tour à la résidence présidentielle. La décision
est prise d’évacuer le président vers la France, à l’hôpital du Val de
Grâce. C’est Saïd Bouteflika qui appelle l’Elysée. Il demande la plus
grande discrétion. François Hollande dans son accord. La France
respectera la volonté de discrétion de la famille et de l’Etat algérien.
Dans le début de l’après-midi, alors qu’Abdelaziz Bouteflik est
conscient, le général-major Abdelakder Lounès-commandant des Forces
aériennes- est mis dans la confidence. Il est convoqué par Ahmed
Gaïd-Salah à Jnan El Mufti. Un avion Ilyushin II-76 médicalisé est mis à
la disposition du président et s’envole de la base de Boufarik vers
Paris. Abdelaziz Bouteflika est admis en début de soirée à l’hôpital Va
de Grâce. A Alger, le général Ahmed Gaïd-Salah est chargé de tenir la
maison. Personne n’est au courant de ce qui vient de se passer. Même pas
le général Ahmed Mediène dit « Toufik », patron du DRS est l’un des
hommes les mieux informés d’Algérie. Le lundi, Saïd Bouteflika prend les
devants, craignant un « cas de force majeure ». Il de mande au chef de
l’état-major des armées de réunir la commission spéciale de sécurité.
Saïd Bouteflika exige le limogeage dans la journée de Mohamed Mediène.
Ahmed Gaïd-Salah hésite. Il sait que ce limogeage, s’il a lieu sera une
déclaration de guerre. Le patron du DRS, qui a pour le moment encaissé
sans répondre, peut se montrer très dangereux et renverser la table sur
tout le monde. Il a encore des « obligés » au sein de l’état-major.
Pourtant la réunion de la commission spéciale de sécurité-créé en
décembre par Bouteflika- se tient ce lundi 13 janvier dans l’urgence.
Sont présents les généraux les plus influents du moment à savoir les
chefs des 6 régions militaires, les commandants des forces terrestres,
navales et aériennes, ainsi que les commandants de la gendarmerie
nationale et de la Garde républicaine. Si le général Ahmed Gaïd-Salah
n’ose pas toucher au général Mohamed Mediène, sa garde rapprochée est
par contre décapitée. Sont alors mis à la retraite, le général Djebbar
Mhenni, le général Abdelkader Aït Ouarab dit Hassen, ancien patron des
forces d’intervention du DRS et le colonel Fawzi, ancien responsable de
la cellule communication et diffusion, limogé l’été dernier de son
poste. Une fois, le cœur du pouvoir sécurisé et le DRS neutralisé, Saïd
Bouteflika, en personne, ordonne à l’APS de diffuser la dépêche sur la
santé du président. L’agence de presse officielle annonce le retour
d’Abdelaziz Bouteflika pour le vendredi 17 janvier. Rien n’est moins
sûr. Cela dit, dans la lutte des clans au pouvoir en Algérie, celui du
président semble avoir pris une bonne longueur d’avance, profitant
paradoxalement de l’état de santé mal en point de Bouteflika.


Maghreb - Intelligence

zen.man
16/01/2014, 11h25
Le lundi, Saïd Bouteflika prend les
devants, craignant un « cas de force majeure ». Il de mande au chef de
l’état-major des armées de réunir la commission spéciale de sécurité.
Saïd Bouteflika exige le limogeage dans la journée de Mohamed Mediène.
Rien qu'avec ce passage, on peut savoir que cet article est monté de toute pièce. Son frère était dans un état comateux et il aurait voulu ouvrir un front avec le patron du DRS :22:

votrefrere
16/01/2014, 11h58
Toufik n'est pas au courant, elle est bonne la blague .
Ce site est marocain.
Le régime marocain le vrai ennemis de l'Algérie...SANS AUCUN DOUTE.

Ally
16/01/2014, 12h15
Personne n’est au courant de ce qui vient de se passer. Même pas
le général Ahmed Mediène dit «», patron du DRS est l’un des
hommes les mieux informés d’Algérie

donc l’un des hommes les mieux informés d’Algérie, n'est pas au courant
de ce drame mais l'information est arrivée jusqu'au maroc. il doit avoir
des espions jusque dans la chambre du président ce maghreb machin
ou bien une boule de cristal très efficace.

rouge et or
16/01/2014, 12h32
Un avion Ilyushin II-76 médicalisé est mis à
la disposition du président et s’envole de la base de Boufarik vers
Paris.

c'est quoi un Ilyushin medicalisé ? y a pas mieux ? celui quia ecrit cet article devrait faire un peu plus de recherche

ETTARGUI
16/01/2014, 12h44
docteur Mohamed Sghir-Nekkache
Décédé depuis quelques années, Allah irahmou (il a certes un fils médecin, vivant, mais n'est ni professeur, ni proche des cercles officiels; il a un cabinet dans le sud du pays)

Massnsen
16/01/2014, 14h26
Un avion Ilyushin II-76 médicalisé

Les seules IL76 dont dispose l'Algérie sont configurés pour le transport de troupes ou le ravitaillement en vol.

absent
16/01/2014, 17h10
Merci pour vos remarques !

Ce journaleux de l'Intelligencia Marocaine tentera d'éviter ce genre de coquilles à l'avenir.

Je l'espère qu'il nous produira des articles beaucoup plus vraisemblables !

Harrachi78
16/01/2014, 17h17
A lire le texte, on croirais que le gars était présent dans la chambre à coucher du président, dans le bureau du chef d'Etat-major, dans le salon du chef du DRS et dans la salle de réunion du Conseil de Sécurité.

c'est bleuffant qu'un type pareil ait encore besoin de faire des articles pour gagner sa vie !

Harrachi78
16/01/2014, 17h18
Les seules IL76 dont dispose l'Algérie sont configurés pour le transport de troupes ou le ravitaillement en vol.

Ca se vois que tu n'est pas dans le secret des dieux !

Il y'en a trois des Ilyushine 76 dans l'inventaire de l'ANP qui peuvent faire des voyages interstellaires !

BeeHive
16/01/2014, 17h18
les heures où Alger a failli sombrer

Tout est dans le titre, ce que je pensais être le rêve sombre des marocains zélés sur ce forum a appartement atteint la couche de l"intelligence" marocaine.

Elysium
16/01/2014, 17h23
Maghreb-Intelligence est un torchon makhzani..... qui ne brille que par un manque d'intelligence flagrant. :rolleyes:

Comme tout (absolument tout) ce qui émane du makhzen, ça se met directement à la poubelle.

guediri
16/01/2014, 20h35
.................................................. ......

Cookies