PDA

Voir la version complète : Prier avec ses chaussures


Arbefracom
10/02/2014, 17h17
Hudhayfa Ibn Yamân a dit :
« J’étais avec le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en voyage, et il a uriné, fait ses ablutions et il a passé ses mains sur ses chaussures. »



Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

D’après Abî Maslamah – Sa’îd Ibn Yazîd – il dit : « J’ai interrogé Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ‘anhu) : Est-ce que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a prié avec ses chaussures ? – Il répondit : Oui. »



Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

Oubeid ibn Jouraij a dit:" On a dit à Ibn Omar: "On t’a vu faire une chose que personne d’autre que toi n’a faite" Il a dit: "Laquelle?" On a dit : "On t’a vu porter ces chaussures en cuir " Il a répondu : "J’ai vu le Messager d’Allah les porter: il a fait ses ablutions avec et il a passé ses mains par—dessus"

(ce hadith est sahih d'après cheikh Al Albani. On le trouve aussi rapporté dans Nassa'i et d'autres.Voir Sahih Sounan Nassa'i de cheykh Al Albani )

L’essuyage sur les bottines (al-mas’h ‘ala al-khouffaine)

L’Imam Nawawi, qu’Allah le bénisse, a dit dans son interprétation de Mouslim (164/3):

" Les savants musulmans ont convenu, à l’unanimité, de l’autorisation d’essuyer sur les bottines (khouff) pour le voyageur et le résident, même sans nécessité; il en est de même pour la femme au foyer et pour l’alité qui ne peut pas marcher. Par contre, les Chiites et les Kharidjites ont renié l’essuyage sur les bottines mais leur différend ne diminue en rien cette unanimité"


Hassan Basri, qu’Allah le bénisse, a dit: "Soixante-dix
compagnons du Messager d’Allah m’ont raconté que le
Messager d’Allah essuyait sur les bottines"

La meilleure preuve de l’autorisation de l’essuyage a été
rapportée par Mouslim d’après Laâmèche, selon Ibrahim, selon Houmam qui a dit: "Jarir a uriné puis il a fait ses ablutions et a essuyé sur ses bottines. On lui a dit: "Pourquoi as-tu fais cela? " Il a répondu:"]’ai vu le Messager d’Allah uriner puis faire ses ablutions et essuyer sur ses bottines" "


Laâmèche a dit: " Ibrahim a dit: « Ce hadith leur plaisait parce que la conversion de Jarir à l’islam eut lieu après la révélation de la sourate La Table (Al—Ma’ida)»." ( muslim, at tirmidhi)


Nawawi a dit : "En voici l’explication :

Allah Le Très-Haut, a dit dans la sourate La Table: "...Lavez-vous le visage et les mains jusqu’aux coudes; essuyez-vous la tête et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles... "

Si la conversion de Jarir avait précédé la révélation de la sourate La Table, le hadith de l’essuyage aurait été considéré comme abrogé par ce verset. Sa conversion étant venue après, le hadith du Prophète (sur l’essuyage) est alors toujours applicable car ce verset ne s’adresse pas du tout à celui qui porte spécialement des bottines. Ainsi ce hadith nous montre que la tradition du Prophète peut être une spécification du verset coranique "


Les conditions de l'essuyage:

Il est permis d’essuyer les bottines à condition de mettre les bottines après avoir fait les ablutions auparavant:


Moughira ibn Chou‘eba a dit: "Une nuit, j’étais avec Le Prophète sur un chemin : je lui ai versé de l’eau d’un seau en cuir. Il a lavé son visage et ses bras, s’est essuyé la tête et quand je me suis penché pour lui enlever ses bottines, il a dit: "Laisse-les, je me suis chaussé les pieds purs" (muslim,, boukhari, abu dawud)et il s’est essuyé sur les bottines "


La durée de l'essuyage:

Ali ibn Abi Taleb a rapporté: "Le Messager d’Allah a fixé une durée de trois jours et trois nuits pour le voyageur et un jour et une nuit pour le résident " (muslim, an-nasa'i)

L’emplacement et la manière de l'essuyage:

L’endroit désigné pour l’essuyage est le dessus de la bottine et ceci d’après les propos de Ali ibn Abi Taleb: " Si la religion émanait des opinions, l’essuyage se ferait en-dessous et non pas par dessus la bottine. J’ai vu le Messager d’Allah essuyer le dessus de ses bottines"
(hadith authentique dans sounan d'abou dawud)

Tout essuyage ne respectant pas la manière indiquée dans les hadiths n’est pas considéré comme acceptable.


L’essuyage sur les chaussettes et les chaussures:


Comme il est permis d’essuyer sur les bottines, il est tout aussi permis de le faire sur les chaussettes et les chaussures d’après le hadith de Moughira ibn Chou‘eba qui a dit que le Prophète a fait ses ablutions et a essuyé ses chaussettes et ses chaussures. ( hadith authentique dans sounan d'abou dawud, at tirmidhi)

Oubeid ibn Jouraij a dit:" On a dit à Ibn Omar: "On t’a vu faire une chose que personne d’autre que toi n’a faite" Il a dit: "Laquelle?" On a dit : "On t’a vu porter ces chaussures en cuir " Il a répondu : "J’ai vu le Messager d’Allah les porter: il a fait ses ablutions avec et il a passé ses mains par—dessus" " (ce hadith est sahih d'après cheikh Al Albani. On le trouve aussi rapporté dans Nassa'i et d'autres.Voir Sahih Sounan Nassa'i de cheykh Al Albani )


Ce qui invalide l'essuyage:

1- L’expiration du délai:

Parce que l’essuyage est temporaire, il n’est pas permis de dépasser le délai prescrit.

2- L’impureté:

Safouane ibn Assal rapporte: "Lorsque nous voyagions, le Messager d’Allah nous ordonnait de ne pas nous déchausser quand nous allions à la selle, quand nous urinions ou quand nous dormions, trois jours et trois nuits sauf en état d’impureté (djanaba)" ( hadith hasan at tirmidhi)


3- Quand on enlève ce qui a été essuyé (bottines, chaussettes, chaussure) :

L’expiration du délai et le fait d’ôter ce qui a été essuyé invalident seulement l’essuyage, il n’est donc plus permis de s’essuyer avant de faire ses ablutions et de se laver les pieds et de se rechausser. Mais, si en se déchaussant, ou si le délai a expiré et qu’on est toujours en état de pureté, on peut faire ses prières
jusqu’à ce qu’on subisse une impureté (hadath).

Information utile: Celui qui met des chaussettes en état de pureté puis il les essuie, si ensuite il enlève la partie supérieure après l’essuyage, il lui est permis de terminer la période de l’essuyage sur la partie inférieure. Car il y a fait entrer ses pieds en état de pureté.

En revanche, s’il met une seule chaussette purs l’essuie, et qu’ensuite il met la deuxième sans l’essuyer, il ne sera pas considéré comme pur, vu qu’il n’aurait pas fait entrer les deux pieds en état de pureté. (C’est cheikh Albani qui m’en a informé).

houmaiz
10/02/2014, 19h24
Est-ce vraiment un sujet essentiel pour qu'il mérite débat et controverse ?

Arbefracom
10/02/2014, 20h17
Salam houmaiz, non c'était juste un rappel c'est tout. Car beaucoup de gens ne savent pas comment agir lorsqu'ils sont au travail ou bien en voyage lorsqu'ils n'ont pas d'autres choix que de prier avec leurs chaussures.

Allah nous a facilité les choses, al hamdoulilah, Gloire à Allah, Seigneur de l'Univers.

houmaiz
10/02/2014, 20h47
Salam Arbefracom
Merci pour le rappel alors, je croyais que c'était un sujet de controverse
Amicalement

Arbefracom
10/02/2014, 22h56
Merci pour ta compréhension akhi, Allah y barek fik.

Cookies