PDA

Voir la version complète : croissance economique de 7% á 8%


Gharib38
08/12/2004, 13h47
Notre Boutef a promis au japonais que la croissance economique en Algérie restera constante pour une periode de 10 ans. (environ 7 á 8%).
Je ne sais pas si les japonais le prennent au serieux, mais des previsions si aleatoires doivent donner á penser aux experts.
http://www.elwatan.com/2004-12-08/2004-12-08-9452

amelle
08/12/2004, 13h50
Les promesses n'engagent que ceux qui y croient

Surtout quand cela vient de notre gouvernement

mkh
08/12/2004, 15h26
Vu la hausse du prix du baril de pétrole, je crainds que cette croissance ne soit que de la poudre aux yeux.

Gharib38
08/12/2004, 16h17
Le malheur est que assurer ses "partenaires" avec une telle croissance pour une si longue durée est un non sens.

zek
09/12/2004, 10h50
Mkh a dit :
Vu la hausse du prix du baril de pétrole, je crainds que cette croissance ne soit que de la poudre aux yeux.

Les hydrocarbures représentent 30 % du PIB algérien pour 2004, il représentait 36 % en 2003, il est logique qu’avec la création de micro entreprises et les Investissements la part des hydrocarbures est en train de se réduire comme une peau de chagrin, en le comparant avec le Maroc sans le gaz et le pétrole le PIB algérien est largement supérieur !
Donc la croissance n'est pas un mirage !

Gharib38
09/12/2004, 11h09
Le tableau macro-économique dissimule toutefois une réalité micro-économique bien plus sombre. Les previsions de croissance sont en effet aleatoires si on prend en consédiration les difficultés rencontrées pour la privatisation ( 900 entreprises offertes, interet pour seulement 300). Un chef de gouvernemet qui invitent les entreprises á deposer leurs capitales dans les banques etatiques :hollerin:

mkh
09/12/2004, 11h18
Sahitû

Les hydrocarbures représentent 30 % du PIB algérien pour 2004, il représentait 36 % en 2003, il est logique qu’avec la création de micro entreprises et les Investissements la part des hydrocarbures est en train de se réduire comme une peau de chagrin, en le comparant avec le Maroc sans le gaz et le pétrole le PIB algérien est largement supérieur !
Donc la croissance n'est pas un mirage !


J'en prend note Si Zek.

Stanislas
09/12/2004, 13h53
Notre Boutef a promis au japonais que la croissance economique en Algérie restera constante pour une periode de 10 ans. (environ 7 á 8%).
Je ne sais pas si les japonais le prennent au serieux, mais des previsions si aleatoires doivent donner á penser aux experts.



Le trés sérieuse revue économique " The economist " dans une numéro hors- série à fait une projection pour 2005 de l'economie du monde. Dans un tableau des plus fortes croissance du produit interieur brut l'Algérie est classé 8 éme performance en terme de croissance avec 8.1 % juste devant la chine classé 9 éme ( version papier uniquement pas disponible en ligne)
Je vous invite à lire cette revue. La revue The economist à aussi un groupe d'expert qui porte le nom de " Economist intelligence unit " qui decortique l'economie de chaque pays. Voici le résumé de leur point de vue sur l'année 2005 en Algérie :Economic forecast: Real GDP growth is expected to reach 6.5% in 2004 on the back of rapid gains in oil production. Growth will reach 8.1% in 2005 as gas production is ramped up.
http://eb.eiu.com/index.asp?layout=gl_market_glance&country_id=21000 0021

La croissance est certes au rendez-vous, mais l'envoronnment pour faire du buissness est quasi nulle.

Sur un échantillion de 60 pays dans le monde entre 2004 et 2008 notre économie est classée 56 éme. Ce classement est basé sur plusieurs critéres. pour ne pas polluer le forum voici le résumé de leur méthode :

The business rankings model measures the quality or attractiveness of the business environment in 60 countries using a standard analytical framework. It is designed to reflect the main criteria used by companies to formulate their global business strategies, and is based not only on historical conditions but also on expectations about conditions prevailing over the next five years. This allows the Economist Intelligence Unit to utilise the regularity, depth and detail of its forecasting work to generate a unique set of forward-looking business environment rankings on a regional and global basis.
The business rankings model examines ten separate criteria or categories, covering the political environment, the macroeconomic environment, market opportunities, policy towards free enterprise and competition, policy towards foreign investment, foreign trade and exchange controls, taxes, financing, the labour market and infrastructure. Each category contains a number of indicators that are assessed by the Economist Intelligence Unit for the last five years and the next five years. The number of indicators in each category varies from four (foreign trade and exchange regimes) to 11 (the political environment), and there are 70 indicators in total as follows:
http://img90.exs.cx/img90/5668/011fv.jpg
.
.
.
.
http://img90.exs.cx/img90/8546/023iv.jpg

http://eb.eiu.com/site_info.asp?info_name=eb_business_methodology

Voici la projection détaillé de l'economie algérienne de 2004 à 2008
Trés intérressant à lire.
http://eb.eiu.com/index.asp?layout=oneclick&country_id=210000021
cordialement

mkh
09/12/2004, 14h33
Merci stanislas pour le lien. A lire à tête reposée.

Cookies