PDA

Voir la version complète : Pourquoi les Algériens se suicident-ils ?


mohoo
10/10/2006, 20h08
Bonsoir

Vulnérabilité n Les catégories les plus touchées par le phénomène du suicide sont les adolescents et les personnes âgées.

Aujourd’hui 10 octobre, comme chaque année à la même date, est célébrée la Journée mondiale de la santé mentale sous le thème «Favoriser la prise de conscience, réduire les risques : santé mentale et suicide». C'est donc une occasion de se pencher sur le phénomène du suicide en Algérie.
Les Algériens se suicident pour diverses raisons : dépressions nerveuses (30 à 40%), mais aussi problèmes sociaux, solitude, anxiété et troubles de la personnalité, selon le professeur Farid Kacha, chef de service des maladies mentales à l'hôpital psychiatrique de Chéraga, interviewé par l'APS, et qui cite une enquête faite en collaboration avec des collègues. Selon lui, «76% des cas de suicide en Algérie sont enregistrés chez les adolescents, dont les trois quarts chez les femmes et 6% chez ceux qui récidivent après une tentative». A propos des tentatives, il y a lieu de signaler qu'elles dépassent de 15 fois les cas de suicide, soit 34,1 sur 100 000 personnes, chaque année, notamment chez les adolescents. Selon les données pathologiques, le taux de suicide en Algérie est de 2 sur 100 000 habitants, notamment chez les hommes d'un âge avancé.
M. Kacha précise que ce taux régresse durant le ramadan en raison de l'ambiance conviviale régnant au sein des familles et augmente notamment au mois de juin, période des examens, des fêtes et des congés annuels. M. Kacha cite la catégorie des adolescents, souvent fragiles de personnalité et sensibles face aux échecs et aux dépressions.
Différents moyens peuvent servir aux adolescents pour un suicide, «notamment les produits chimiques comme les détergents nocifs», mais se couper les veines est une pratique plus courante, d’après le spécialiste.
Mettre fin à sa vie est «la quête d'un moyen à même de se débarrasser des souffrances quotidiennes et de se désengager de la responsabilité», conclut M. Kacha qui a appelé tous les praticiens, toutes spécialités confondues, à «bien écouter et prendre en charge leurs patients, notamment les adolescents et les personnes âgées».
Par ailleurs, le praticien demande aux autorités publiques «de créer des centres de proximité au profit de ces franges de la population».

R. N.
InfoSoir

bent-elbiar
10/10/2006, 20h36
il ya pas longtemps j'ai lu un article sur le quotidien "la nouvelle republique"(rubrique echo) où un algerien pere de famille s'est suicidé car il n'arrivait pas à subvenir aux besoins de sa famille , en algerie les gens leur arrivent de se suicider par misere . je me demande à quoi est payé le social sinon etre à l'ecoute de personnes en gde difficultés.


ps : voila une partie de l'article :
Tel semble être le principe d'un quinquagénaire père de cinq enfants qui a mis fin à ses jours dans la commune de Hassasnas (w. de Saïda). Une situation sociale, une famille à charge et aucun écho à son appel de détresse. Telles semblent les motivations de cet acte tragique. Un acte qui dénote concrètement la misère endurée par certaines familles et que beaucoup de responsables prennent à la légère. Faut-il avoir la preuve tragique pour y croire ?

bent-elbiar
10/10/2006, 21h54
pourquoi ce sujet sensible n'interesse personne ? :(

bent-elbiar
10/10/2006, 22h00
je suis pas tres algeria watch mais cet article contient bcp de verité sur les raisons du suicide des algeriens

http://www.algeria-watch.org/mrv/mrvref/bakiri_aroua.htm

Heliopolis
10/10/2006, 22h02
A mon avis la cause numero 1 qui donne envie de se suicider en Algerie c'est sa television.

bent-elbiar
10/10/2006, 22h07
penses tu le ventre vide a le temps de voir la télé ?

Nanna
10/10/2006, 22h37
Les télé étrangères offrent une certaine vision de la vie que mènent les gens ailleurs qu'en Algérie. Et toutes les portes de sortie sont fermées aux jeunes algériens. de quoi vous rendre clostro, les jeunes meurrent d'étouffement.

chikita
10/10/2006, 22h45
qd on pense non...qd on sait que rien de bien ne nous attends que demain sera pire qu'aujourd'hui que rien ne changera en bien et ben on baisse les bras
je ne cautionne pas ce genre d'actes mais je les comprends il faut etre tres fort pour tenir le coups se reveiller chaque matin pour rien bref rebbi yehdina

walid_dz
11/10/2006, 06h09
pourquoi ce sujet sensible n'interesse personne ?

Car on ne veut pas regarder la réalité en face c'est aussi simple que cela. L'Algérie détient l'un des taux de suicide les plus élevé parmi les pays arabes. Le principal facteur de ce phénomène tout le monde le connaît c'est la situation désastreuse de l'économie qui pousse les plus démunis à opter pour la situation finale. L’article d’Algéria watch (même si des fois je ne sois pas toujours de leur avis) pointe le doigt sur plusieurs problèmes. A l’échelle économique durant les dernières plusieurs grosses entreprises publiques ont mis la clé sous la porte envoyant au chômage des milliers de personnes et cela n’a pas arrangé les choses.

Pourquoi personne n’en parle ? C’est simple car c’est un sujet tabou les autorités ne font rien car elles veulent traiter le problème à huis clos à l’abri des regards mais c’est l’une des manières qui fait que le mal prend encore plus d’ampleur.

bent-elbiar
11/10/2006, 09h18
bonjour
le gd sage yoda a parlé
oui je l'ai dit plus haut meme si algeria-watch n'est pas trop à mon gout ,il montre bcp de verité sur les raisons des suicides en algerie .

Alain
11/10/2006, 10h01
En 2005 j'ai lu qu'il y a eu en Algérie 244 suicidés déclarés soit - de 10 par million d’habitants ! Mais le taux mondial est estimé à 160, 300 dans les pays balte, j'ai lu même 390 en Russie soit 20 à 40 FOIS PLUS qu’en Algérie.

La France tourne autour de 12000 suicides / an et 150000 tentatives. Comparer avec les 244 de 2005 en Algérie. Même avec une sous déclaration inévitable, le fait est qu'on se suicide peu en Algérie. C’est une information sociale CAPITALE, elle concerne la manière dont les gens se sentent entourés, aimés, intégrés, etc.

Il y a un mystère sur ce sujet : personne ne réagit à ce taux de suicide EXTREMENT BAS ! C’est de plus un fait durable et ancien. Des réactions sur ce point seraient effectivement le bienvenu.

Le catastrophisme est une plaie par exemple : cet article (http://www.aujourdhui.ma/international-details45073.html)

L’Algérie déprime-t-elle ? La question se pose, aujourd’hui plus que jamais, dans ses termes les plus crus pour le voisin de l’Est. Psychologues, éducateurs et médecins algériens ne cachent plus cette réalité, si amère soit-elle. Les chiffres sont très parlants. Contre 210 cas de suicides enregistrés en 2004, ce nombre est passé à 244 dans le courant de l’année écoulée. C’est ce que nous apprend une étude récente très édifiante. 34 cas de suicide de plus, donc.
34 suicidés de plus et .. on écrit "L'Alégrie déprime-t-elle" ... que devraient dire les Russes avec leur environ 50000 suicidés / an .... Et la France avec ses 12000 .

ibnrushd
11/10/2006, 10h23
L'integration sociale dans le bassin méditerannéen et plus spécifiquement dans les pays pauvres, avec son pendant de solidarités de tout genre serait un facteur qui explique ce bas taux de suicide, mais aussi l'attachement religieux en Algérie qui interdit le suicide et qui ainsi réfute qu'elle soit une "solution" aux innombrabres problèmes sociaux et personnels que vivent les algeriens.

dzcomment
11/10/2006, 10h40
Le taux de suicide reste bas par rapport aux autres pays du monde mais il a augmenté ces dernières années. Un phénomène social parmi d’autres.

rabi3
11/10/2006, 12h10
Si le nombre des suicides est relativement bas en algerie par rapport aux autres pays c'est á cause de la solidarité materielle et psychologique qu'entretient le peuple malgré tout ce mal developpement de la société et les differentes crises que la majorité subit.
Il est aussi prouvé la corrélation entre les suicides et le degré de capitalisme dans un pays, plus le developpement capitaliste est fort plus les exclusions sont grandes et les desesperés de plus en plus nombreux.

Il faut aussi voir du coté des entraves aux libertés individuelles que certaines sociétés religieuses provoquent parmi les adolescents et les persones fragiles en forcant le cours de leur construction psychologique.

La crise est multidimensionnelle.

Nanna
14/10/2006, 11h39
34 suicidés de plus et .. on écrit "L'Alégrie déprime-t-elle" ... que devraient dire les Russes avec leur environ 50000 suicidés / an .... Et la France avec ses 12000 .

L'Algérie est sensée être un pays de soleil, un pays oû les familles sont unies et ou la solidarité est culturelle. Un pays ou on prend le temps de vivre et de voir du monde et de blaguer...enfin, c'est un pays du sud avec toute la joie que ça devrait impliquer. Alors oui, l'Algérie déprime gravement, ce n'est vraiment pas normal tous ces suicides.

amira059
14/10/2006, 13h09
dans la tete des algerien sa va aps du tout les algerien se suicident surtout les jeunes tout dabord parceke il ne croi pas en dieu surement sinon il le ferait pas et lessentiel cé ke toute leur jeunesse au lieu de se consacrer a fonder leur futur vie étude, travail....il preferen aller se presenter a la prefecture pour obtenir le visa, il parlent de misére mais aller voir nos frere palestiniens, irakien et jen passen tous vivent dans la misére

Heliopolis
14/10/2006, 13h12
il parlent de misére mais aller voir nos frere palestiniens, irakien et jen passen tous vivent dans la misére

Reponse:
Les jeunes Algeriens preferent vivre comme les jeunes de leur age en Europe, aux USA au Japon.

noubat
14/10/2006, 13h49
En Suède le taux de suicide est élevé , non pas qu'il on faim ou froid ,mais par manque de soleil ; alors en Algérie peut être que le soleil tape trop fort sur les têtes !

Cookies