PDA

Voir la version complète : Un terroriste abattu et des armes récupérées


chegevara
13/03/2014, 15h53
Quelques jours seulement après leur déroute à Aït Yahia Moussa, les terroristes encore en activité dans les maquis de Kabylie subissent une autre perte dans la région littorale.
En effet, hier, tôt dans la matinée, les forces de sécurité ont abattu un terroriste au niveau du village Adrar, dans la région d'Iflissen, commune située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est du chef-lieu de wilaya. Selon certaines sources, l'élément en question a été éliminé dans une embuscade tendue par les éléments de l'Armée nationale populaire. Ces derniers auraient, selon les mêmes voix, agi suite à des informations faisant état de passage d'un important groupe terroriste dans ce massif situé à la lisière entre Yakouren et Mizrana. Notons également, que l'opération a permis de récupérer un fusil semi-automatique, une paire de jumelles, deux roquettes RPG-7, une grenade défensive, un groupe électrogène, un téléphone portable, une quantité de munitions et des médicaments. Selon le même communiqué, les éléments des forces de sécurité ont également procédé à la destruction d'un abri. L'opération de ratissage déclenchée mardi dernier se poursuit encore. Un important groupe aurait été encerclé.
Une semaine auparavant, à Aït Yahia Moussa, région située à l'extrême sud de la wilaya de Tizi Ouzou, sept terroristes ont été éliminés dans un ratissage. L'opération a, pour rappel, été lancée dans ce massif situé à la lisière entre Boumerdès et Tizi Ouzou suite à des informations faisant état d'un groupe terroriste composé d'une dizaine d'éléments. Des informations obtenues après l'élimination d'un terroriste qui ferait vraisemblablement partie de ce groupe d'irréductibles qui se trouvent encore dans les maquis de Kabylie. Lors de cette même opération, il a été fait état de la récupération de plusieurs armes automatiques ainsi que du matériel médical. Les mêmes informations avaient également fait mention de plusieurs casemates détruites. Notons, par ailleurs, que les populations locales qui ont souffert de l'activité terroriste ont pu respirer durant quelque temps. Un calme qui n'aura duré que plusieurs mois. La région renouera encore avec le grand banditisme. Les enlèvements seront de plus en plus nombreux visant des commerçants et des enfants d'entrepreneurs.
L'insécurité reviendra alors rappeler aux populations locales les années noires vécues sous le diktat des groupes terroristes laminés par les forces de sécurité.
Il y a quelques années, cette région du littoral a été une véritable plaque tournante des groupes terroristes. Située entre le massif forestier de l'Akfadou qui englobe les régions de Yakouren et autres et le massif du Mizrana qui longe la wilaya de Boumerdès, cette région d'Aghribs a été maintes fois secouée par des actions terroristes. Celles-ci visaient les convois des forces de sécurité. Ces derniers temps, l'étau continue à se resserrer sur les groupes armés encore en activité. Ce redéploiement a, en effet, réussi à anéantir la force de frappe des terroristes mais n'a pas encore donné pleine satisfaction sur le plan de lutte contre le grand banditisme.

l'expression

Cookies