PDA

Voir la version complète : Le Bonjour du «Soir» Sans moi


nacer-eddine06
13/03/2014, 18h34
Par Maâmar Farah

A de rares exceptions, nos campagnes électorales s'annoncent au moment où la belle nature de notre pays entame son cycle de renaissance, sous le soleil pétillant de la Méditerranée. Dans les pénombres des casbahs revigorées par la surabondance de lumière, dans les bosquets réveillés par les cavalcades des cerfs de barbarie, dans les champs égayés par les promeneuses aux robes bariolées, monte alors l'hymne de la vie... N'étant pas un spécialiste des techniques de cirque, qui sont un genre de journalisme particulier, je quitte donc les alentours du grand chapiteau où vont se succéder les clowns, les trapézistes, les jongleurs, les dresseurs et les orchestres, pour mettre le cap sur la côte du Saphyr.
Plonger son regard dans les eaux en furie de Cap Aokas ; côtoyer la grande plage de Tichy, à la recherche d'une guinguette tranquille et assoupie où l'on déguste d'excellentes brochettes de crevettes royales grillées, prendre un pot avec de paisibles retraités qui réinventent l'art de vivre sous quelques arbres centenaires, humer la vie à pleins poumons, l'œil sans cesse posé sur la grande dame allongée là-haut, au-dessus de la ville brumeuse...
Dites, franchement, ça ne vaut pas mieux que de se payer encore du drabki et passer son temps à jouer au journaliste qui ne sait pas que c'est Tab Djenanou qui sera élu le 17 avril ? Le 18, je reprends du service et je ne sais pas encore comment je vais réagir aux cris des lièvres, invités par les vigiles à quitter le grand chapiteau...
maamarfarah20@yahoo.fr
PS : comme pour chaque campagne électorale, j'arrête momentanément cette rubrique, en espérant vous retrouver en bonne santé et toujours debout, le samedi 19 avril. Inch’Allah.

Cookies