PDA

Voir la version complète : pedophilie:enfant marocaine disparue, retrouvée en Bolivie


oudjda
13/03/2014, 20h02
Disparue depuis 7 mois, une petite marocaine est retrouvée dans la jungle amazonienne



Une petite fille d’origine marocainede neuf ans disparue depuis 7 mois a été retrouvée dans la forêt amazonienne en Bolivie.
L’enfant vivait avec sa famille à Barcelone en Espagne quand elle a été enlevée par un citoyen bolivien qui l’a emmenée avec lui dans une partie reculée de la jungle amazonienne.
Selon la presse espagnole, le ravisseur, un bolivien de 35 ans, était un ami de la famille. En rentrant en Bolivie pour les vacances d’été, les parents lui aurait confié leur fille pour la période de congé. Mais depuis son arrivée en Bolivie, l’homme n’avait plus donné de nouvelle.


Opération de sauvetage dans la jungle amazonienne

La famille a donc signalé la disparition à la police catalane. Des agents de l’unité opérationnelle centrale de la Garde civile espagnole ont été dépêchés sur place pour soutenir la police bolivienne.
La guarda civil et l’armée bolivienne ont mené conjointement une opération de sauvetage dans un village situé dans un village de la province de Chapare dans la jungle amazonienne. Cette collaboration a permis de libérer la fillette et d’arrêter le kidnappeur.

D’après les services sociaux, la fille est en bonne santé. Elle a été placée dans une famille d’accueil en attendant de retrouver ses parents en Espagne la semaine prochaine.
source: journaldumusulman

oudjda
13/03/2014, 20h06
dernières nouvelles
la fillette a subi des viols et abus sexuelles et le perver affirme:




Grover Morales assure que la fillette lui avait été confiée par ses parents dans la localité catalane d'Hospitalet de Llobregat (nord-est de l'Espagne).

"J'ai quitté (l'Espagne) avec une délégation de pouvoir. Je n'ai rien volé, je n'ai tué personne, je n'ai enlevé personne. Je ne l'ai pas violée, d'un commun accord, nous avons décidé ça (avoir des relations sexuelles)", a affirmé Grover Morales, cité par le journal en ligne Oxigeno.
L'homme a justifié les faits en "se déclarant membre d'une religion qui autorise le mariage entre musulmans et des petites filles", a déclaré le responsable policier Fernando Mercado sur la chaîne de télévision Gigavision. D'après les enquêteurs, l'homme avait déjà été poursuivi en 2004 pour le viol de ses deux soeurs.

elwerra9
13/03/2014, 20h07
trés troublant personnage!!

oudjda
15/03/2014, 20h32
l'enquite est en cours, le boliviens possede des document officiel prouvant que les parents d'enfant sont au courant et accod pour son relation avec l'enfants

????????????????



حياة غريبة عاشتها الطفلة المغربية المختطفة ببوليفيا، لمدة سبعة أشهر التي اختفت فيها، شبهها المسؤولون الأمنيون في ندوة صحفية عقدت بالعاصمة البوليفية بكونها “جحيما” حقيقيا. الطفلة التي غادرت إسبانيا بجواز سفر مغربي وبوثيقة تثبت سماح والديها لها بالمغادرة، دخلت بوليفيا بطريقة غير قانونية لكون الأمر يتطلب تأشيرة دخول بالنسبة لحاملي الجواز المغربي.



المسؤولون الأمنيون في الندوة الصحفية لمحوا لمسؤولية الوالدين في ما حدث لإبنتهما ذات التسع سنوات، والمقيمين بإسبانيا بطريقة غير قانونية منذ أكثر من سنتين. حيث سلموها لشخص في 35 من عمره ووقعوا وثيقة تسمح له بإخراج الطفلة من إسبانيا، حيث كان الجزء الأول من التحقيق منصبا على طريقة خروجها، ليتبين أن الوالدين وقعا الوثيقة بشكل رسمي بمركز أمني تابع للمنطقة التي يقطنون بها وفق ما تقتضيه الإجراءات.


الطفلة عاشت كـ”زوجة” في نظر الشاب البوليفي الذي احتجزها كل هاته الفترة بإحدى القرى النائية بقلب غابات الأمازون البوليفية، والتي توجد تحت سيطرة ميليشيات عسكرية خارجة عن سلطة الإدارة المركزية البوليفية. وكشفت التحريات الأولية أن الشاب كان يريد اتخاذها زوجة له، دون أن يثبت المتحدث أنها تعرضت لاغتصاب أو اعتداء جنسي، لكنه قال إن الأمور مفتوحة على كل الإحتمالات، لكنه لم يذكر نوعية تلك الإحتمالات. لكنه أشار لوجود غموض في القضية التي قد تكون “زواجا بالقوة” قد يتشارك فيه حتى والداها…
الطفلة ذات التسع سنوات عاشت في تلك الغابات تقوم بما تقوم به أي زوجة، فقد رافقت الشاب ذو 35 سنة في أعمال قاسية كالفلاحة، إذ كانت تقوم بزراعة عشبة الكوكايين المنتشرة بالمنطقة، كما كانت تقوم بالبيع بالتجوال لعصير البرتقال بأحد أسواق القرية المعروفة.. كما كانت ترافقه في تنقلاته الطويلة على الأرجل بين الضيعات والمزارع، وفي فترات البرد والأمطار القاسية. فقد كان يدعي أنها ابنته وكان يغير إسمها غير ما مرة بهدف التضليل..

Gétule
15/03/2014, 20h44
Le roi momo6 va intervenir en faveur ..... du bolivien comme d'habitude !
Aghbal et Inzaghi vont encore nous amuser ici en exécutant une belle danse du ventre !

saaid
15/03/2014, 20h48
mais est ce vraiment de l actualité internationale oujda?

oudjda
15/03/2014, 20h50
l'enfant a 9ans je crois et disparue pendant 7mois

saaid
15/03/2014, 20h52
oui oujda j avais mal lu!
mais ce n est pas de l actualité internationale ce fait divers

oudjda
15/03/2014, 20h55
corrige aussi ton dernier message

oudjda
16/03/2014, 11h43
Récit du calvaire d’une mineure marocaine séquestrée en Bolivie


L’histoire d’une fille marocaine, Nadia (10 ans), libérée de son kidnappeur dans la forêt bolivienne, sert de leçon pour les parents qui confient leurs enfants à un étranger de la famille.


Tout a été dit sur l’histoire de la mineure marocaine qui a été libérée le week en dernier, des mains de son « rapteur » dans la forêt dense en Bolivie. Son histoire continue d’alimenter, vendredi, les commentaires dans les médias et réseaux sociaux en Espagne et en Bolivie.

Le récit des péripéties de son séjour forcé dans la jungle, que certains médias espagnols désignent d’ « odyssée », se base sur les seules données citées exclusivement par la garde civile et la police autonome de Catalogne, les Mossos d'Esquadra.

Tout paraît comme une trame d’une série noire dont le protagoniste est une mineure d’origine marocaine qui vit au quartier ouvrier L'Hospitalet de Llobregat (Barcelone).

Elle a été conduite, avec le consentement de ses parents en Bolivie, forcée pendant sept mois à travailler dans les plantations de la cocaïne et libérée grâce à une opération conjointe menée par les forces de sécurité boliviennes et espagnoles.

Elle vivait dans « un enfer tout à fait différent d’un voyage de loisir », comme l’avait promis le séquestreur à ses parents. C’est avec ces mots que le capitaine de la Garde Civile espagnole, Alvaro Montero, a résumé jeudi lors d’une conférence de presse, le calvaire de Nadia.

Un récit poignant

Conduite dans la jungle bolivienne par un présumé ami de la famille, elle a été soumise à tout type d’avilissement. A l’issue de sa libération, après sept mois de captivité, elle est actuellement placée sous surveillance médicale et psychologique dans la ville bolivienne de Cochabamba.

Pour des raisons afférentes à l’investigation, son retour en Espagne est prévu la semaine prochaine pour rejoindre sa famille. L’opération de libération de la petite marocaine a été « très compliquée » pour être retenue dans la province de Chapare. C’est une zone, couverte de forêts denses et plantations de cocaïne, qui est soumise à la loi de tribus qui y régent en seigneurs.

La petite marocaine a été, durant sept mois, soumise à des travaux durs dans ces plantations, vendait des jus élaboré dans Chapare, dormait au ras du sol et passait des jours entiers en marchant dans la jungle sans rien comprendre à la langue locale, le quechua.

Une série d’inconnues restent à résoudre pour savoir comment ses parents (Abdelaziz Itrab et Fatima Zohra) l’ont autorisée à accompagner son séquestreur, Grover Morales Ortuño ( 36 ans) sous prétexte de l’emmener passer une dizaine jours de vacances en Bolivie.

Cet ouvrier, muni d’une fausse identité, avait été accusé et jugé pour viol sur deux de ses sœurs mineures en 2004. La petite Nadia a été conduite de force à différentes églises d’une secte dite Association Evangélique Mission Israelite du Nouveau Pacte (AEMIMPU).

Elle fut aussi baptisée membre de cette communauté. Sans être autorisée à communiquer par téléphone avec sa famille, elle a été traitée comme si elle était son épouse.
menara

Grover Morales Ortuño, ravisseur présumé d'une fillette marocaine
http://www.menara.ma/sites/default/files/public/styles/detail_505_295/public/2014/03/14/untitled.jpg
la petite marocaine liberé par un commandos en bolivie
http://journaldumusulman.fr/wp-content/uploads/marocaine-enfant--620x400.jpg

oudjda
17/03/2014, 13h16
saaaid:
fait divers

pour vous, mais les peuple dans le monde e partage pas avec vous cette facon de traiter les enfants et ses propre enfants


sert de leçon pour les parents qui confient leurs enfants à un étranger de la famille.
offrir ses enfats a ce monstre voir la photo,,, incroyable et en europe ce n'est meme pas ce qu'on pensé la pauvreté extra,analphabétisme,extra ,,

pourquoi cette culture unique dans le monde vendre ses propres enfants???

alors tout court explique nous :
pour vous c'est quoi le but de faire des enfants ??,

Nadyr
17/03/2014, 13h39
un bolivien de 35 ans, était un ami de la famille. En rentrant en Bolivie pour les vacances d’été, les parents lui aurait confié leur fille pour la période de congé.

:confused: stupide parents

Elysium
17/03/2014, 14h58
Une série d’inconnues restent à résoudre pour savoir comment ses parents (Abdelaziz Itrab et Fatima Zohra) l’ont autorisée à accompagner son séquestreur, Grover Morales Ortuño ( 36 ans) sous prétexte de l’emmener passer une dizaine jours de vacances en Bolivie.

Ni mystère ni sidi zekri....... ils l'ont vendu. :puke:

oudjda
17/03/2014, 18h40
Ni mystère ni sidi zekri....... ils l'ont vendu.

ca c'est comme les débats du regime colonialiste et dans les media colonialiste "gheraybo"
sujet erradiquer le mariage des mineurs ( qui n'existe pas)mais encourager la prostitutions des mineurs et enfants( qui existe biensur)

oudjda
18/03/2014, 17h36
Les parents de la fillette marocaine séquestrée en Bolivie poursuivis par la Justice espagnol

-----
Espagne : La petite marocaine retrouvée en Bolivie ne sera pas remise à ses parents

L’affaire de la petite marocaine retrouvée en Bolivie poursuit son cours. La fillette de 9 ans ne sera pas remise à ses parents qui sont même sur le coup d’une enquête pour abandon. Les autorités judiciaires veulent déterminer si ces derniers ont été payés pour laisser leur fille partir avec son kidnappeur.

La petite marocaine de 9 ans - kidnappée en août dernier par un Bolivien de 35 ans en Espagne et retrouvée dans la jungle en Bolivie la semaine dernière - est arrivée lundi à l’aéroport Madrid Barajas. Elle a été conduite dans un centre hospitalier pour un examen médical et psychologique. Cependant, celle qui a passé 7 mois dans la jungle bolivienne ne pourra pas, du moins tout de suite, retrouver ses parents. Et pour cause, ces derniers sont sur le coup d’une enquête pour abandon et négligence. La justice espagnole veut déterminer si le ravisseur les a payés pour qu’ils laissent leur fille partir avec lui en Bolivie.

Accord des parents pour le voyage en Bolivie
A en croire El Periodico, les parents ont donné leur accord pour que la petite fille aille en Bolivie avec son ravisseur, qui vivait à l'Hospitalet de Llobregat depuis un an. Le Bolivien, accusé de trafic d’être humain, aurait noué de bons rapports avec la famille lorsqu’il était en Espagne. Ce qui aurait poussé la famille à autoriser le voyage de l’enfant en Bolivie. Mais après avoir perdu tout contact avec leur fille, les parents ont dénoncé sa disparition.
La police et la Guardia Civil vont diligenter une enquête pour savoir comment la fillette a quitté le pays avec une autorisation qui aurait été signée par ses propres parents. Ces derniers prétendent avoir été introduits en erreur par le ravisseur. Ils ont aussi nié toute transaction financière avec le Bolivien qui pourrait avoir falsifié leur signature. Selon les mêmes sources, les techniciens du DGAIA vont aussi étudier si le retour de la fillette chez ses parents présente un risque pour elle.
Lorsqu’elle a été retrouvée en Bolivie, la victime a été placée dans un centre pour mineures en attendant son retour en Espagne. Toutefois, cela a été retardé à cause de la situation de sa famille en Espagne, qui ne dispose en effet pas de papiers et du fait que le Maroc ne dispose pas d’ambassade ou de consulat en Bolivie. Les autorités boliviennes ont dû délivrer un sauf-conduit pour permettre à la fillette de revenir en Espagne.
El Hadji Mamadou Gueye

Cookies