PDA

Voir la version complète : discours de sellal a la coupole


nacer-eddine06
15/03/2014, 14h45
rjBgHknXrYM

okba30
15/03/2014, 14h58
Une autre "wakhda"! Les dépenses folles, l'ansej et la corruption des jeunes encore et encore.
Que les personnalités respectées de la nation fassent de quoi pour arrêter ce cancer!

magh91
15/03/2014, 15h00
Discours de haut niveau //

shadok
15/03/2014, 15h16
Un vrai h’mar, aucun niveau. Conclusion : continuer dans le gaspillage de l’argent de la rente pétrolière et exterminer toute opposition au système (des moustiques qu'il faut exterminer avec du flytox !)

Il fallait écrire sur l’affiche :

"Notre serment pour Bouteflika"

تعاهدنا مع بوتفليقة

Pas avec l'Algérie qu'ils l'ont salie.

zen.man
15/03/2014, 15h20
Une vraie calamité ce Sellal. Et dire que certains ici ont voulu nous le proposer comme président !

En fait fait, ce qui compte pour le pouvoir en place c'est la fidélité et le dévouement dont chacun fait preuve. Ils ne sont pas sans savoir de son très bas niveau, mais ils s'en tapent du moment que ce ce n'est plus un critère.

magh91
15/03/2014, 17h24
http://www.youtube.com/watch?v=t_IE3iUyG5E&feature=player_detailpage (http://www.youtube.com/watch?v=t_IE3iUyG5E&feature=player_detailpage)

humani
15/03/2014, 17h36
Je ne savais pas que c'est lui le candidat.....il devient de plus en plus antipathique le bougre d’âne!

Pauvre peuple, il applaudit par l'annonce d'avoir plus dans l'estomac....Quelle honte!

magh91
15/03/2014, 17h42
disque rayé.

nacer-eddine06
15/03/2014, 17h52
A
Pour son premier meeting de campagne en faveur de Abdelaziz Bouteflika, Abdelmalek Sellal commence plutôt mal. Le directeur de campagne du candidat président a en effet fait recours à ses habituelles boutades.


Lors d’un meeting organisé ce matin, samedi 15 mars, à la Coupole d’Alger, Abdelmalek Sellal, fraîchement nommé directeur de campagne du Président-candidat Abdelaziz Bouteflika, comme en 2009, a qualifié les “révolutions arabes” de moustiques dont on peut se débarrasser par des “anti-moustiques”.

Pour Abdelmalek Sellal, le Printemps arabe “est un moustique qu’on va éliminer avec le fly-tox. On va utiliser tous les produits nécessaires pour le stopper. Notre objectif est de contrer les manipulateurs”. Pis, le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, qui s’est exprimé devant des milliers de personnes, notamment des jeunes qui, visiblement, ne connaissent que très peu la politique, a fait l’éloge du chef de l’Etat, qui brigue un 4è mandat consécutif. “Soyez fiers de votre pays. L’Algérie est un pays démocratique, fort et puissant. Le président Bouteflika a tout donné à l’Algérie depuis 1999. Je n’ai pas besoin d’évoquer son bilan. 92 universités à travers le pays. Citez-moi un pays qui a réalisé autant d’universités en 15 ans”, a-t-il dit.

Au lieu d’un vrai programme, Abdelmalek Sellal remet au goût du jour les promesses du passé. Il promet que l’Etat “continuera le travail avec le Président. Dans le programme du Président, il y a beaucoup de choses pour l’emploi. Plus d’avantages Ansej et Cnac. On va permettre aux jeunes de créer leurs entreprises. On va créer une formule spéciale pour permettre aux jeunes universitaires d’avoir leurs logements”.

Le meeting de Sellal n’a pas drainé de grandes personnalités. Seul le chargé de communication de la Direction de campagne, à savoir Abdesselam Bouchouareb, a accompagné l’ancien Premier ministre.

Obligé de se justifier après ses propos sur les chaouis, Abdelmalek Sellal a regretté ses propres propos mis sur le compte d’une plaisanterie.

Essaïd Wakli

mam
15/03/2014, 18h10
O_M5xxz1eWU&feature=share

humani
15/03/2014, 21h05
Sellal, pourra-t-il affronter Benflis dans un débat des chefs?
Garanti s'ils accordent ce débat, Benflis sortira gagnant à plus de 80% des voix.

We-sBd1Wp1A

nacer-eddine06
15/03/2014, 21h17
Enigma les loups ne se mangent pas entre eux

barthez
15/03/2014, 21h17
Sellal, pourra-t-il affronter Benflis dans un débat des chefs?

Le candidat est bouteflika et non sellal.
Pourquoi bouteflika ne vient pas dans son meeting pour se montrer disponible, proche de ses électeurs.

humani
15/03/2014, 21h43
Salut Solas...
C'est vrai on est devant le fait accompli, ils peuvent être tous pareil.
Mais Comparer les deux...Sellal paraitra un ignorant voyou , et pourtant il avait tous les moyens pour apprendre à mener des discours en arabe, sauf s'il est raciste et qu'il ne veut rien savoir de l'arabe, même algérien.


barthez,
Pour beaucoup, Bouteflika n'existe plus, c'est Sellal nommé par X , qui dirige et puisque l’inconnu X vit dans l'ombre, c'est donc Sellal le grand manitou officiel.

Phileas
15/03/2014, 21h51
Pourquoi bouteflika ne vient pas dans son meeting pour se montrer disponible, proche de ses électeurs.

salut barthez !
tu crois encore à "el ghola", bouteflika ne peut rien faire sauf peut etre prendre une tizane.

PremierJour
15/03/2014, 22h06
tu crois encore à "el ghola", bouteflika ne peut rien faire sauf peut etre prendre une tizane.

Je suis persuadée qu'il n'est même pas conscient qu'il est de nouveau candidat aux présidentielles .

zen.man
16/03/2014, 11h01
Sellal, pourra-t-il affronter Benflis dans un débat des chefs?
Si débat devrait y avoir, c'est Ouyahia qui s'en chargera et il l'écrasera comme une mouche.

l'imprevisible
16/03/2014, 12h13
https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn2/t1/10007465_10203546561329130_2034037721_n.jpg


;)



../..

katiaret
16/03/2014, 12h21
C’est sur un air de campagne électorale qu’a débuté hier un premier rassemblement, au complexe Mohamed-Boudiaf, à Alger, en faveur du président sortant Abdelaziz Bouteflika, une rencontre qui a rassemblé, autour du désormais directeur de campagne de Bouteflika, Abdelmalek Sellal, la jeunesse estudiantine. Une rencontre nationale consacrée également à la sensibilisation sur la nécessité de participer à l’élection présidentielle.
D’emblée, Abdelmalek Sellal n’a pas manqué, lors de sa présence aux côtés des étudiants, de divulguer quelques lignes du programme de Bouteflika. « Nous promettons plus d’avantages pour les jeunes », a-t-il déclaré, convaincu que Bouteflika continuera, dans son programme, à promouvoir l’emploi des jeunes à travers plus de mesures d’incitation et de facilitations, à l’image des dispositifs Ansej et Cnac pour la création d’entreprises. Non sans d’autres promesses faites aux étudiants : logements pour les universitaires, start-up et plus encore ! Les organisations estudiantines, mettant de côté leurs responsabilités envers l’étudiant, se sont toutes mobilisées pour un seul mot d’ordre : soutenir le président sortant Abdelaziz Bouteflika. Elles ont pu, d’ailleurs, remplir entièrement la salle par des étudiants venus des quatre coins du pays à bord de dizaines de cars et de minibus de différentes immatriculations visibles au parking du complexe. A l’intérieur de la salle, archicomble, les participants ont assisté d’abord à un long portrait de la personne de Bouteflika, dont des extraits de discours prononcés durant les différentes séquences de ses mandats. L’occasion pour Sellal de rebondir sur les questions d’actualité, en premier desquelles les mouvements de protestation qui s’élèvent contre un quatrième mandat du président, en considérant que «le printemps arabe est un moustique qu’on va éliminer avec du fly-tox». «On va utiliser tous les produits nécessaires pour le stopper. Notre objectif est de contrer les manipulateurs», a-t-il poursuivi avant de promettre «une campagne de Bouteflika propre et démocratique». De leur côté, lors des interventions de chacun, les sept présidents et secrétaires généraux des organisations estudiantines présentes – AREN, ONEA, LNEA, SNE, UGEA, UNEA et UGEL – ont réitéré leur soutien à un quatrième mandat de Bouteflika, tout en fustigeant les boycotteurs et les opposants. « De quel droit parlent-ils, ces membres de Barakat ?», s’interroge Abdelhakim Megdoud, président de Solidarité nationale estudiantine (SNE). Pour sa part, le secrétaire général de l’Union nationale des étudiants algériens (UNEA), M. Boudiaf Abdellatif, a même « menacé » de descendre dans les rues pour faire face aux boycotteurs. «Nous serons des centaines contre ces dizaines de personnes qui investissent la rue», dit-il. Signalons que l’UNJA, considérée comme l’héritage de Houari Boumediene, et l’ONSE ont été les deux seules organisations estudiantines absentes. Il n’en demeure pas moins que les observateurs s’interrogent comment ces quelques organisations, qui connaissent des problèmes internes, voire un gel de leurs activités par le ministère de l’Intérieur, ont pu obtenir des financements auprès du ministère de l’Enseignement supérieur ?
PAR le Reporters.

traks
16/03/2014, 12h25
C’est sur un air de campagne électorale qu’a débuté hier un premier rassemblement, au complexe Mohamed-Boudiaf, à Alger, en faveur du président sortant Abdelaziz Bouteflika, une rencontre qui a rassemblé, autour du désormais directeur de campagne de Bouteflika, Abdelmalek Sellal,
méme dans le pire pays tier-mondiste de ***** au monde , ils n'ont pas osé faire un truc pareil....ou nous cacher apres ça...

wilams
16/03/2014, 13h02
On se souviendra que c'est pendant le régime Bouteflika qu il y a eu les plus grandes émeutes en Kabylie en 2001 ou pour la première fois le nombre de victime a atteint 120 morts ce qui a conduit a la création du MAK juste après ( une chose qui n a jamais exister auparavant) , c'est pendant son regne qu il y a eu les plus grands affrontements ethniques jamais vu en Algerie et sa continu a ce jour a Ghardaia . c'est pendant son règne que toi Sallal, inculte et incompétent d'un 1er qui insulte le peuple en directe a la télé , et c pendant votre règne toi et votre Boutesrika des centaines de milliards de dollars sont détournés et pour la 1 er fois l'état de dirigeants algériens et tiens des propos honteux et régionalistes , contre l'unité de l'Algérie. votre régime et vous = Fitna

je constate aussi qu'il existe de plus plus la chitta et un clientéliste de systéme qui dure, au point qu'un simple clan de la mafia politico financiéres s'attaque à nos origines et à nos ancêtres de ce grand pays Amazigh , il ya juste quelque mois, Amar Ghoul a qualifié toutes personnes qui célèbrent le nouvel an Berbère Yennayer de mécréants et d'ennemis de Dieu. voila justicier ! Rien d'étonnant de faux musulman et auteur de détournement de plus de 16 milliards de dollars dans le projet de l'autoroute Est-ouest. Ce qui est étonnant, c'est le silence synonyme de complicité de la classe politique et de la presse algérienne algérienne. Aucune personne ni aucun journaliste n'a soufflé un mot, alors que sur la toile même les islamistes ont dénoncé les graves dérapages de Ghoul. La dernière sortie du secrétaire général du MPA et ministre du Développement industriel, Amara Benyounes, avec ses insultes à l'adresse contre ceux qui sont pas pour le 4 eme mandat de Boutesrika « Inaal bou eli rah mayhabnach, In3al bou eli mayhbech echaab el djazairi », avait-il lancé lors d’une rencontre organisée par son parti à Alger. Cette fois des propos de Abdelmalek Sellal diffusés sur Ennahar TV, M. Sellal lance à une connaissance qu’il vient de saluer : « vous savez ce qu’on dit à Canstantine ? Le Chaoui, hacha rezk rebi ». si aujourd'hui je suis venu dénoncé cette attitude de ces ministre incompétents et inculte ce n'est nullement pour défendre le peuple algérien amazighe car je représente personne, mais autant que Amazigh et origine de Béjaia et j'ajoute que je n’adhère nullement au projet du Mak de Frehat Meheni, mais tout simplement de rependre à ces ministres pour leur dire, je suis Amazighe je suis fils de ce pays l'Algérie, cette patrie de Amirouche, S'ilhoues, Krim, Mohamed Said, Ben mhidi, que vous avez insulté devant 37 millions d'algériens.

ma repense à ces ministres et sans faire l'avocat de diable

Je chante les Héros dont Massinissa est le Père de ce grand pays et mon Roi Amazigh
Troupe de qui l'Histoire, encore pour vous que mensongère,
Pour nous contient des vérités qui servent de leçons.
Ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes des Amazighes
l’Algérie d’aujourd’hui se sers d'Animaux pour instruire les Hommes.
Sur qui la générations futur a maintenant les yeux,
Comptera désormais les héros des conquêtes,
L'ennemi est devant vous, la mer derrière vous
لعدو امامكم والبحر ورائكم"
J'aurai du moins l'honneur de n'avoir n'es pas participé
Merci à l'Algérie d'aujourd'hui des Idrissides et le clan d'Oudja
Encore ,pour avoir commémorer, ces valeureux combattants , au moment où tombent Amirouche et Si Elhaoues , n’avaient pas encore le temps de purifier la révolution de poison des colonels avide de pouvoir
La révolution algérienne l’envergure qui sera la sienne un an et demi plus tard. Il n’était pas en Tunisie...-«Amirouche et Si Elhoues sont mort, reste à tuer leur légende.»

shadok
16/03/2014, 18h25
Des étudiants sont arrivés aux mains lors du meeting de soutien à Bouteflika à la Coupole. Motif : Tout le monde voulait se mettre aux premiers rangs pour applaudir Abdelmalek Sellal. La chaîne EN-Nahar avait filmé les échauffourées.

54nK9n2niic

humani
16/03/2014, 18h38
Déplorable qu'il n'y ait que Ennahar qui couvre par la vidéo les évènements, et ce malgré tout ce qu'offre la technologie aujourd'hui....on ai vraiment à la traîne...

shadok
16/03/2014, 19h48
https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/t1/1620537_714875431885839_1097634832_n.jpg

l'imprevisible
16/03/2014, 20h07
Pas mal le Hic :mrgreen::lol:


../..

shadok
17/03/2014, 21h25
Des images qui sont passées inaperçues. Au meeting pro-Boutef, des jeunes sifflaient les orateurs. La langue de bois ne passent pas auprès des jeunes de leur propre camp :mrgreen:

o5KhbdYNdXI

nacer-eddine06
17/03/2014, 21h33
mMBJ4BsmX-w

Cookies