PDA

Voir la version complète : Entretien Slim Othmani : pourquoi je quitte le FCE


Mounir2008
15/03/2014, 23h53
Entretien Slim Othmani : pourquoi je quitte le FCE


Le patron de NCA Rouiba ( jus de fruits) Slim Othmani claque la porte du Forum des chefs d’entreprises (FCE) en signe de protestation contre son implication dans la politique et son soutien au président Bouteflika. Il explique sa décision.

Vous expliquez votre démission du FCE par le peu de respect accordé au règlement intérieur de l’organisation…

La veille de l’assemblée générale extraordinaire du 13 mars, j’avais envoyé une lettre dans laquelle j’indiquais que je ne viendrai pas et que je ne donnerai pas de procuration pour le vote. La loi sur les associations est claire. En tant qu’association patronale, nous n’avons pas à nous prononcer sur des questions politiques. Si vous voulez prendre une position politique, il faut changer de statut et devenir un parti politique car il n’y a pas d’associations politiques. La LADDH par exemple s’occupe des droits des individus mais elle ne peut pas prendre des positions politiques. Mais maintenant, la polémique et le forum ne m’intéressent plus. J’ai besoin de travailler sur autre chose. Nous avons besoin d’avoir un patronat qui porte les aspirations de la sphère entrepreneuriale algérienne comme on a besoin de partis politiques qui portent les aspirations du peuple algérien.

Le FCE s’est déjà exprimé sur la présidentielle notamment en 2009. Pourquoi protestez-vous aujourd’hui contre son implication dans la politique ?
En 2009, la démarche n’était absolument pas la même. Des discussions ont eu lieu et les fondateurs et anciens membres de l’organisation ont apporté leur soutien au président Bouteflika pour un troisième mandat. Mais il n’y a pas eu de vote ou une déclaration officielle. Chacun était libre. À l’époque, nous leur avions déjà fait des reproches. Nous avions dit qu’il fallait un changement et qu’il ne fallait pas rester dans ces histoires d’engagement politique. Nous avons tenté de reconstruire le forum et de démocratiser le processus. Nous sommes par la suite repartis sur un système où il n’y a absolument aucune démocratie. Aujourd’hui, ce patronat n’a pas su s’émanciper. Il ne sait pas encore voler de ses propres ailes.

Pourquoi à votre avis ?
L’explication est toute simple : il y a une redistribution des cartes économiques qui va intervenir au lendemain du 17 avril. Et cette redistribution aiguise les appétits.

Avez-vous des appréhensions ?
Par rapport à quoi ? Je ne suis pas un bénéficiaire des largesses du système. Je travaille et mon entreprise fonctionne. Et s’ils veulent détruire tous ceux qui sont contre eux, qu’ils le fassent. 500 personnes seront au chômage et tout le monde va m’oublier dans trois ou quatre ans. Personne n’est indispensable. Et encore une fois, je ne veux pas être dans la polémique.

Avez-vous l’intention de créer une nouvelle organisation patronale ?
Pour ce qui est de la création d’une alternative patronale, il y a une forte demande de la part de la nouvelle génération de patrons, dont je ne fais pas partie. Ces jeunes chefs d’entreprises sont sous-représentés voire pas du tout. Je pense qu’on va y réfléchir mais je ne peux pas répondre à cette question aujourd’hui

TSA

simplenova
16/03/2014, 06h42
Oui, il y en a marre de cette non-neutralité, l'UGTA avec boutef, FCE avec boutef, ***** à la fin !

saminar
16/03/2014, 07h41
ils n'ont aucun "charaf" pour l'argent il sont prêt à vendre leurs dignité.oeilfermé

shadok
16/03/2014, 07h52
Respect à Mr Slim Othmani, le PDG du groupe Rouiba. Un homme compétent et propre. C’est courageux de sa part de s’opposer à cette mafia politico-financière représentée par Said Boutaflika- Réda Hamiani-Ali Hadad car ils vont essayer par tous les moyens de le casser.

saminar
16/03/2014, 08h10
oui mais malheureusement cela ne suffit pas

zen.man
16/03/2014, 11h16
L’explication est toute simple : il y a une redistribution des cartes économiques qui va intervenir au lendemain du 17 avril. Et cette redistribution aiguise les appétits.
Et certainement il a protégé ses arrières en se désolidarisant de la FCE. Serait-ce lui qui a fait grimper le prix de l'euro ?

PremierJour
16/03/2014, 15h44
Quarante patrons s'apprêtent à suivre Slim Othmani en se retirant du FCE dés demain , d'autres souhaitent quitter le FCE mais après les élections présidentielles afin d'éviter toutes représailles .
Ces patrons sont originaires de l'ouest et surtout de l'est qui n'auraient pas apprécié les propos de sellal se moquant des chaouis

Source : Algeriefocus

Cookies