PDA

Voir la version complète : Differences entre la culture du travail en Algérie et d'autres pays


Page : [1] 2

Maya's Lullaby
19/03/2014, 20h17
Je sais qu'il y a une grande diaspora Algerienne sur ce site. Donc ma question s'adresse également à elle.
Comment pourriez vous définir la culture du travail aujourd'hui en Algérie?
Et celle du pays où vous travaillez actuellement?
Avez vous rencontré des difficultés culturelles dans les pays où vous avez travaillé?

Néo
20/03/2014, 18h48
Avez vous rencontré des difficultés culturelles dans les pays où vous avez travaillé?

C'est a dire ???

khoya
20/03/2014, 18h57
Juste pour dire qu'une société quine fait pas du travail lavaleur par excellence de sa culture est une société quiavance à reculons ..

Une société rentiére et fonctionnant sous un régime clientéliste dévalorise le travail...tue les énergie et le génie et remplace le travail par l'assistanat...et se complait dans ladépendance qui tôt ou tard l'achevera .

Ily a une magbifique parole deje ne sait plus qyui qui nous dit;

"malheur à toute nation qui se nourrit de ce qu'il ne produit pas et s'habille de ce qu'il ne tisse pas"

katiaret
20/03/2014, 19h02
travail en Algérie et d'autres pays
je préfère voir les résultats de mes efforts dans mon bled algerie qu est qui étaient promises a mes partents et enfants

Maya's Lullaby
23/03/2014, 13h43
Et bien un exemple simple
Je travaille en France, des collaborateurs venus des quatre coins de la planète
Et bien on n'a pas la même conception des choses, même ressenti
J'ai l'impression les français sont très hypocrites, lâches, ils ne veulent pas prendre de decision, se mouiller. Ils ne sont pas transparents
Les chinois te disent oui j'ai compris par fierté pour ne pas perdre la face, mais en fait ils n'ont pas compris. Ils sonr très susceptibles et dans l'émotion....
Nous les Algeriens on est très voire peut être trop directs
Du coup on a aussi chacun une certaine conception du travail
Autre exemple nous les maghrébins on a une réputation horrible au travail (voire l'expression travail d'arabe), mais quand je regarde autour de moi on est les plus impliqués et parmi les meilleurs.

epoh
23/03/2014, 15h01
Comment pourriez vous définir la culture du travail aujourd'hui en Algérie?

On pourra la definir par les resultats qu'elle produit :mrgreen: on a une tres belle (beautiful) culture qui ne produit "rien" :D

BeeHive
23/03/2014, 15h32
.......

khoya
23/03/2014, 15h47
Comment pourriez vous définir la culture du travail aujourd'hui en Algérie? Additionnelelemnt à ma prmiére intervention je voudrai être un peu plus clair en disant qu'en Algérie l'algérien a compris ou on lui a fait sentir par la pratique généralisée du népotisme, du clientelisme et de l'enrichissement sans cause ainsi que dans une certiane mesure la culture de l'assistanat que c'est pas le travail qui méne vers la réussite sociale sur le plan matériel du moins. Ce n'est pas le merite personnel qui fait sortir mine el 3arka ....

ils ont compris que li yakhdem jayah... bon je vous le dis tout de suite ..je suis un bon jayah..et fier de l'être oeilfermé:mrgreen:

donc le travail en tant que valeur sociale essentielle est cassée et pour longtemps...et toute société qui ne valorise pas le travail et le merite personnel par le travail est foutue... je ne vous apprends rien.. de toutes les façons.

Frieda
23/03/2014, 21h11
Bonsoir Maya,

Je travaille avec des sociétés algériennes, comme de toute la région MENA.....et je suis atterrée par le manque de délégations des pouvoirs.
Le dirigeants fait et decide de tout ou presque.....
la ou ailleurs pour une ntreprise de meme taille j ai differents interlocuteurs en fonction du sujet....pour une grosse partie des entreprises en Algérie, j en reviens toujours au dirigeant ou au top 5.

Et le second point à l,ere du net et des emails, de l anglais dans mon domaine....c est pas le mode communication favoris:redface: ce qui ralentit le processus de bonne execution.

D une maniere generale, pour un pays qui importe autant, ce qui est étonnant c est le manque de flux d infos de ce qui se passe sur les marchés des matières première....:22:

katiaret
24/03/2014, 07h36
ils ont compris que li yakhdem jayah... bon je vous le dis tout de suite ..je suis un bon jayah..et fier de l'être oeilfermé:mrgreen:
si pour cela en dise your are the frest and your the one

une question !!!
es que lorsque en travail chez les occidental , ces fassile de bosser dans les domaine les plus sensible comme les techniques de pointe ou uniquements pour certin catégorie bien désignier...Lorsque des informations techniques sont bien jugées spécialement précieuses ou stratégiques pour l’entreprise es que en est apet pour la confidentialité
et quel sont les règles du jeu ou ce que appel le règlement intérieur?

Chouan
24/03/2014, 07h46
Je travaille en France

J'ai l'impression les français sont très hypocrites, lâches, ils ne veulent pas prendre de decision, se mouiller. Ils ne sont pas transparents

Pourquoi rester avec des lâches, si tu n'aimes pas les Français, sauves toi!

fadwasoussya
24/03/2014, 08h16
Et bien un exemple simple
Je travaille en France, des collaborateurs venus des quatre coins de la planète
Et bien on n'a pas la même conception des choses, même ressenti
J'ai l'impression les français sont très hypocrites, lâches, ils ne veulent pas prendre de decision, se mouiller. Ils ne sont pas transparents
Les chinois te disent oui j'ai compris par fierté pour ne pas perdre la face, mais en fait ils n'ont pas compris. Ils sonr très susceptibles et dans l'émotion....
Nous les Algeriens on est très voire peut être trop directs
Du coup on a aussi chacun une certaine conception du travail
Autre exemple nous les maghrébins on a une réputation horrible au travail (voire l'expression travail d'arabe), mais quand je regarde autour de moi on est les plus impliqués et parmi les meilleurs. je me permet de participé à ton poste
dit moi depuis quand une éthnie ou une nationalité sont jugé sur la culture du travail
qu'ils soit Français, Chinois ou Maghrébins
c'est l'effort du travail et le résultat founi qui compte par leurs Nationalité:22:

Néo
26/03/2014, 22h02
Autre exemple nous les maghrébins on a une réputation horrible au travail (voire l'expression travail d'arabe), mais quand je regarde autour de moi on est les plus impliqués et parmi les meilleurs

Exact et je répond toujours a "travail d'arabe" travail valable ;)

quand a moi mon milleu prof est en france et je n'ai pas la chance de travailler avec des etrangérs sauf une fois un grand dirigeant Chinois et venu visiter l’entreprise et son interprète me dit que son boss était choqué de la manière dont je parlé aux mecanos (je leurs parle comme des potes ) alors j'ai repondu
"Mais chez vous c'est pas le communisme Mao le petit livre rouge tous camarades"mdrrrrrrrrrrr j'ai vu l'interprète devenir rouge ...pour pas dire jaune

j'ai frolé l'incident diplomatique :lol:

Chouan
27/03/2014, 07h30
Dans les Ardennes, vallée de la Meuse et de la Semois, il y avait de nombreuse usines d'estampage, de fonderie et de boulonnerie. Les patrons de ces usines embauchaient volontiers des Algériens de Kabylie ces derniers étant réputé pour la qualité de leur travail et leur courage à toutes épreuves. Ils étaient payés au même tarif que les FDS.

sacrécoeur
27/03/2014, 08h50
Autre exemple nous les maghrébins on a une réputation horrible au travail (voire l'expression travail d'arabe), mais quand je regarde autour de moi on est les plus impliqués et parmi les meilleurs


Il fut un temps où le "travail arabe" était représentatif de qualité , de beauté (l'Alhambra de Grenade en Espagne et bien d'autres bel exemples) et comme une tâche délicate et soignée .
Et puis la colonisation de l'Afrique du Nord et le racisme anti-Arabes de l'époque est passé par là. Ce racisme transmis de père en fils a participé à la dévalorisation de toute une culture.

Chouan
27/03/2014, 09h42
Non Sacrécoeur, la colonisation n'a rien à voir dans la dégradation du travail, que du contraire.
J'ai eu dans mon personnel des Tunisiens et des Algériens (exclusivement Kabyles), je n'ai jamais eu de problème avec eux.

Frieda
27/03/2014, 16h58
Sacré Coeur,

Le travail d arabe, est arrivé avec les ouvriers sur les chantiers de constructions : l erreur venait de l embauche...tous les bras etaient bons pour tout faire ils apprenaient sur le tas et comme c etait mal finit parce que bcp de ne savaient pas lire ...on qualifiait les travaux mal finis de travail d arabes....

Chouan
28/03/2014, 07h56
Tu as raison Frieda, les Algériens arrivaient sur les chantiers sans formation, ils ne savaient ni lire ni écrire et parlaient pas le Français, mais ils étaient courageux sauf le mois de Ramadan ou ils n'avaient pas la force de travailler.

momo.05
28/03/2014, 07h57
C'tait avant!:mrgreen::mrgreen:

Arbefracom
28/03/2014, 09h26
La réputation des maghrébins lorsqu'il s'agit de travailler est malheureusement triste... franchement comparer l'Algérie et l'Occident, ça n'a rien à voir. Les Occidentaux sont plus investis, ponctuels et travailleurs que nous.

Même si nous avons l'avantage d'être moins hypocrites, plus chaleureux, sincères et solidaires. Quand il devient nécessaire de faire les choses, on le fait aussi. Heureusement hamdoulilah.

Arbefracom
28/03/2014, 09h29
Pourquoi rester avec des lâches, si tu n'aimes pas les Français, sauves toi! Pendant les colonisation, les FDS, comme tu dis, cultivaient de multiples stéréotypes sur les Arabes pourtant ils sont restés en Algérie, tout en maintenant le code de l'Indigénat. Regarde ton histoire avant de parler.

sacrécoeur
28/03/2014, 09h40
Frieda

Tout à fait , avec le temps ce terme est devenu péjoratif et le plus rigolo c'est de voir 1 Français traiter un autre Français de faire du "travail d'arabe" ...et ça c'est maintenant ! (;) pour Momo)

Chouan
29/03/2014, 06h15
Pendant les colonisation, les FDS, comme tu dis, cultivaient de multiples stéréotypes sur les Arabes pourtant ils sont restés en Algérie, tout en maintenant le code de l'Indigénat. Regarde ton histoire avant de parler.

Les pieds noirs n'était pas FDS mais Espagnols Italiens et Maltais, il y avait quelques rares FDS.
Regarde ton histoire avant de parler!

Adhrhar
29/03/2014, 08h29
Bonjour,

Les "cultures du travail" sont surtout impactées par l'environnement économique et social, on peut distinguer 2 types principaux :

- ceux des sociétés fermées (économies dirigées, oligarchie, ...) c'est le cas de l'Algérie, comme de la plupart des pays "non démocratiques"

- ceux des sociétés ouvertes (économies libérales basées sur le capitalisme) c'est le cas des principaux pays occidentaux dont les USA, le Japon, l'Allemagne, la France, ... l'Europe occidentale, en général.

Après il y a des civilisations plus travailleuses que d'autres pour des raisons géographiques, climatiques, ... Les groupes humains se trouvants des conditions de vie difficiles ou rudes ont été "contraints" de travailler plus pour survivre, pour fabriquer un toit plus robuste, plus isolé, par exemple dans les région froides ; pour se nourrir, se vêtir, se déplacer, ... "culture fourmi"
Au contraire, les peuples qui vivent sous des climats plus doux, plus agréables, ... se la coulent plus doucettement, développent plus l’oisiveté, les loisirs, ... "culture cigale"c'est le cas des habitants des îles paradisiaques, du moyen orient, les peuples vivants dans contrées de cueillettes où, pour se nourrir, il suffit de se servir dans "des jardins d’Éden" ...

S'ajoute à cela les influences culturelles, religieuses, ... Les chinois ont été obligés depuis des millénaires "à bosses ou tu crèves" par les successives dynasties. Par extension, les pays asiatiques sont plus ou moins "contaminés", impactés, ... par cette culture de la besogne.

La religion protestante pousse les croyants à investir, à produire, à développer des activités ; ils seraient récompensés dans l'au delà proportionnellement en fonction de la valeur ajouté qu'ils ont pu généré de leur vivant. C'est une des bases de cette religion. Il en résulte que les allemands, les suisses et les autrichiens, majoritairement protestants, sont parmi les pays les plus prospères.

Tous ces facteurs s'entre pénètrent pour produire une grandes diversité.

khoya
29/03/2014, 12h10
bonjour.

c'est trés petinent ce que tu dis..

chez nous il faut ajouter les facteurs politiques qui ont dévalorisé le travail ...ces factuers politiques sont
*le developpement de la mentalité d'assisté de l'ére du socialisme paternaliste qui a la peau dure ..
* le sustéme politique d"e nature clientesiste
* le népotisme qui décourage les energies de ceux qui viennent en entreprises publiques notamment pour travailler et espérer organiser leiur prootion sociale par le trvail...ils s'appercoivent rapidement que le merite personnel n'est pas valorisé et que pour gravir les echelons il y a le phénoméne du parachutage qui coupe le souffle et les jarets...

il y a aussi l'enrichissement sans cause... la corruption qui s'élargit à toutes les couches sociales parce que cela est considéré comme un message envoyé à la société ... message qui veut dire aqfez أقفز tu réussiras.. la régle unique c'est de ne pas se faire prendre et d'avoir des appuis... le travail et la réussite par le travail et le mérite personnel c'est pour les naifs...el jayhine..comme on dit.

D'ailleurs on peut remarqué que l'on ne dit plus que foulen khadem on dit plutôt qaffez!:22: ce qui veut dire en décodé "il se débrouille bien... avec quels moyens...tout le monde s'en fiche.. seule la réussité compte.

guediri
29/03/2014, 21h19
Dans les Ardennes, vallée de la Meuse et de la Semois, il y avait de nombreuse usines d'estampage, de fonderie et de boulonnerie. Les patrons de ces usines embauchaient volontiers des Algériens de Kabylie ces derniers étant réputé pour la qualité de leur travail et leur courage à toutes épreuves. Ils étaient payés au même tarif que les FDS.


Il faut arreter cette apartheid (kabyle/non kabyle).Un algerien est un algerien.
Si je te disais combien de kabyles m'ont decus lorsque je leur avais deniche du boulot......

Néo
29/03/2014, 21h57
Il faut arreter cette apartheid (kabyle/non kabyle).Un algerien est un algerien.

+10000000

Tout a fait d'accord avec toi ;)

Frieda
29/03/2014, 22h31
Adrar,

Ton analyse est jsute mais nous sommes en 2014....etla culture cigale n est plus ! Ils n y a plus de champs ou aller manger en toute tranquilité:mrgreen:

Khoya...c est flippant de justesse !!! Pourvu que cela change !!!

Adhrhar
30/03/2014, 01h55
khoya
bonjour.

c'est trés petinent ce que tu dis..merci, c'est encore plus pertinent ce que tu décris, qui complète et développe plus le fonctionnement "anti productif" des sociétés fermées basées sur la corruption le clientélisme, la domination des entreprises nationales au détriment des entreprises privées, ...

Frieda

bonjour, Adrar,

Ton analyse est jsute mais nous sommes en 2014....etla culture cigale n est plus ! Ils n y a plus de champs ou aller manger en toute tranquilité
culture cigale sv culture fourmi est à prendre au sens large, indépendamment des périodes.

khoya
30/03/2014, 17h38
Bonjour.

[QUOTEKhoya...c est flippant de justesse !!! Pourvu que cela change !!![/QUOTE]

C'est plus que flippant Frieda ..c'est dramatique le biais qu'a pris notre société et ilfaudra du temps mesuré en génération pour redresser la barre et remettre le travail à sa place c'est à dire l'aune qui mesure la valeur de l'homme...pour faire de l'effort personnel et le merite personnelle seul train qui méne vers la réussité sociale légitime.

Le systéme socio-politique que nous subissons a fait un mal terrible à notre société et quand je pense aussi à la place accordée par l'Islam au travail comme valeur je suis bien triste de mesurer le fosssé qu'on s'est évertué à creuser pour enterrer cette valeur.:22:

Brarakat doit être le leitmotiv de chacun de nous. l'ecole publique doit avoir un rôle fondamentalpour restituer les choses a leur place.

Cookies