PDA

Voir la version complète : La LADDH appelle les Algériens à se mobiliser pour imposer un changement pacifique


Bachi
31/03/2014, 14h33
Actualité - le 31 mars 2014 à 13 h 06 min - Lilia Oufella.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), dans une déclaration rendue publique ce lundi 31 mars, appelle les Algériens « à se mobiliser pour imposer pacifiquement une alternative démocratique, le respect des droits de l’Homme, la consécration de l’État de droit, l’alternance au pouvoir et les libertés, toutes les libertés. »

Dans sa déclaration intitulée « Élections présidentielles : une opération à contre-courant des aspirations démocratiques », la Ligue souligne que « cette échéance à l’instar des élections précédentes n’est pas conforme aux standards internationaux en matière d’élections libres démocratiques et transparentes ».

La LADDH explique que « seul un climat démocratique effectif où toutes les libertés sont exercées librement par les citoyennes et les citoyens peut donner de la crédibilité à des élections ; l’absence de garanties réelles, notamment l’ouverture démocratique du champs audiovisuel, l’impartialité des médias, l’indépendance du pouvoir judiciaire, d’une instance indépendant de surveillance des élections, de l’élargissement du citoyen du droit de saisine constitutionnelle, sont des indicateurs d’élections non démocratique ».

La LADDH fait également état de son inquiétude quant à la situation des droits de l’Homme en Algérie et évoque, entre autres, les atteintes aux droits des manifestations. « L’État des libertés et des droits de l’Homme reste inquiétant au regarde des atteintes répétées aux droits des manifestations, de rassemblement, de réunion, d’organisation, d’association et de liberté d’expression qui caractérisent le processus des élections présidentielles du 17 avril 2014 ».

Cookies