PDA

Voir la version complète : Vols de voitures, le phénomène s'explose !


Thirga.ounevdhou
14/10/2006, 11h53
Jamais les vols de voitures n’ont été aussi importants, donnant du fil à retordre à la police et la gendarmerie. Les Kangoo, les Atos et Hyundaï-Accent sont particulièrement visées. Et les réseaux semblent bien rodés.

« Vol de voitures ? Ça n’arrive pas qu’aux autres», observe Mokhtar, un habitant de la périphérie d’Oran. Face à l’explosion des vols à Oran, Alger et pratiquement toutes les villes de l’est du pays, la lutte s’intensifie pour endiguer les vols des caisses à quatre roues. A Oran, les propriétaires de véhicules le comprennent vite: la ville est aussi la capitale de la lutte contre les vols. Etre vigilant mais que faire d’autre ? Que faire devant un réseau bien structuré ? Ne plus garer sa voiture dehors ? Faut-il se payer systématiquement des assurances «vol» ? Les automobilistes ne savent contenir leurs craintes, même si les services de sécurité multiplient les saisies, démantelant d’interminables réseaux de voleurs.

A voir les chiffres des véhicules volés saisis, on mesure l’ampleur du phénomène. Plus qu’un phénomène: un fléau inquiétant. Les Oranais connaissent le secret de cette fièvre de vols de voitures.

Policiers et gendarmes le confirment: la lutte est grande et sans merci dans une ville infestée de gangs prêts à sévir à la moindre imprudence des propriétaires de véhicules. Les successifs coups de filets montrent que bien des vols du moment sont le fruit d’activités de réseaux très rodés. Le phénomène n’est, certes, pas récent. Mais les propriétaires de voitures s’inquiètent ces derniers mois de la recrudescence de ce phénomène. D’autant plus que les assaillants ne semblent reculer devant rien. Des conducteurs ayant résisté à leurs assaillants ont même laissé la vie parfois ou ont été abandonnés pour morts. Le trafic a même des ramifications internationales.

Les services de la gendarmerie comme ceux de la police d’Oran

ont mené, cette année, d’importantes opérations pour démanteler des réseaux de revente de voitures volées, couvrant plusieurs quartiers et localités de la cité oranaise. Des enquêtes sur ces vols à grande échelle ont été menées par les deux corps de sécurité. Les coups de filets se comptent par dizaines. Des centaines d’interpellations pour des faits de vol et trafic organisés de voitures ont été effectuées sur une vingtaine de sites, couvrant une dizaine de quartiers d’Oran.

On peut être dépossédé de son véhicule, n’importe où. Une nouveauté cependant: nombre de voleurs n’hésitent plus à employer les grands moyens. Les grands réseaux, eux, ne désarment pas. Ils constituent une association aux contours mal définis. Il y a là des cerveaux, habitués à comploter. Sans oublier les «authentiques» malfaiteurs, membres de ce qu’il est convenu d’appeler les «réseaux organisés». Il ne s’agit pas d’une mafia à proprement parler, plutôt de groupes assez restreints, rassemblant des hommes d’un même quartier ou d’un même clan. Le marché de la pièce détachée est juteux. Les affaires élucidées montrent que les réseaux démantelés travaillent de manière plus étudiée, plus professionnelle, en reproduisant, par exemple, de fausses cartes grises. Au fil du temps, les gangs ont gagné en envergure et noué des liens dans toutes les villes.

Certains profitent des vols pour investir le marché de la voiture d’occasion. Pour d’autres, le domaine de prédilection demeure le désossement des voitures et la vente en pièces détachées, Chteïbo (entrée Sud d’Oran) en est une plaque tournante. Les voleurs ont leurs techniques pour accomplir leurs sales besognes, qu’il s’agisse de voitures de luxe ou des plus modestes. Ils recourent parfois aux moyens sophistiqués pour ouvrir les serrures.

165 vols ont été enregistrés à Oran durant les neuf premiers mois de 2006. «La gendarmerie nationale a enregistré 65 vols de véhicules dont 6 ont été retrouvés durant la même période», relate le chargé de communication du groupement de la gendarmerie de la wilaya d’Oran. Le phénomène n’est pas nouveau: l’année 2005 a été aussi sans répit. La gendarmerie nationale a saisi 275 véhicules durant les quatre premiers mois de l’an dernier. Un nombre supérieur à celui enregistré durant toute l’année de 2004. Le nombre d’affaires traitées au cours des premiers mois 2005 représente 88% de celles traitées durant toute l’année de 2004. Cette année encore le nombre de vols a explosé. En mars dernier, une voiture neuve de marque Fiat est volée par un groupe de malfrats. Le conducteur fut sauvagement agressé. Quatre mois plus tard, la police récupère quatre véhicules dans un garage à Chteïbo: une Kangoo, une Renault Mégane ainsi que deux Peugeot (une 406 et une 206). Ces véhicules étaient en phase de désossement, les premières pièces détachées du moteur avaient déjà disparu. Une carte grise falsifiée a été également trouvée dans un coffre. Deux individus sont arrêtés. Le troisième est en fuite.

Le 31 juillet, un réseau composé de trois membres tombe dans les filets de la police. Deux R19 sont récupérées. Début août, une Peugeot 405 et une Clio volées sont retrouvées chez quatre individus qui sont arrêtés. Le 11 août, la plus importante enquête de vol de véhicules est lancée par la police judiciaire à Oran. La traque des réseaux bat son plein. Le lendemain, une Renault 19 volée est retrouvée à St-Pierre. Son numéro de châssis ainsi que sa carte grise sont faux. Une semaine plus tard, un voleur est arrêté à bord d’une Renault 4 qu’il a subtilisée à Gdyel. Son acolyte est arrêté près de Cité Djamel où il avait volé une Opel. Le lendemain, une Peugeot 405 subtilisée est récupérée à Petit Lac. Mi-août, près de Bousfer, une dizaine de réseaux spécialisés dans le vol, la falsification de documents et de numéros de châssis de véhicules sont démantelés. Pas moins de 22 véhicules ont été récupérés par la police. Le record venait d’être battu. Une autre affaire est élucidée à Brédéah et s’est soldée par la récupération de sept véhicules, dont trois camions Sonacome, un fourgon de type Renault Master, une Volkswagen Passat, une BMW et une Jaguar.

Tous ces véhicules portaient des numéros de châssis falsifiés et de fausses cartes grises. La falsification des numéros de châssis et des documents de mise en circulation de ces voitures, notamment les cartes grises, est un phénomène qui a pris énormément d’ampleur ces dernières années. Toujours en août, la police d’Oran a arrêté plusieurs personnes pour vol de véhicules, trafic international de véhicules. Les mis en cause étaient membres d’un réseau dirigé par deux frères aux casiers judiciaires chargés d’antécédents. Cinq autres membres du même réseau sont recherchés. Parmi les prévenus, figurent des employés de garages qui s’étaient chargés de confectionner le double des clés des voitures. Les véhicules volés étaient ensuite acheminés dans le hangar d’une ferme près de Brédéah (Boutlélis), pour y être... «maquillés» et revendus au Maroc. La perquisition du hangar donnera lieu à la découverte et à la récupération de quatre véhicules légers et trois camions de marque Sonacome, dont un volé à Hammam Bouhadjar, dans la wilaya de Aïn Témouchent. La police découvre, du coup, dans la même ferme le matériel utilisé par les trafiquants pour la falsification des numéros de châssis et des cartes grises ainsi qu’un lot d’armes blanches (couteaux, épées, bombes lacrymogènes). Au cours de leur audition, les mis en cause ont avoué avoir acheminé, à partir de la frontières ouest, plusieurs véhicules volés pour en falsifier les documents et les numéros de châssis avant de les revendre.

Mais il n’y a pas qu’Oran qui fait face à ce fléau. L’année 2006 débute en force pour la police dans la banlieue algéroise (El-Harrach).

Le premier groupe de l’année venait d’être arrêté. 18 individus recouraient aux méthodes dignes de grands professionnels: Faux barrages, menaces de toutes sortes, avec des armes à feu, cagoules... La cabale a pris fin avec l’arrestation de cinq d’entre eux alors qu’ils étaient à bord de deux véhicules.

Février 2006. La police démantèle à Alger encore un réseau qui sévissait dans plusieurs wilayas. Au total, 40 voitures et deux camions ont été retrouvés. Neuf mois de recherches et d’investigations. Les policiers ont arrêté 139 individus, impliqués dans ce réseau ayant fait 38 victimes. 102 témoins furent entendus. Les voitures volées qui provenaient de France, d’Italie, d’Angleterre et de Tunisie circulaient avec de faux papiers à Alger, Tizi Ouzou, Bouira, Béjaïa, Jijel, Biskra, Constantine, Skikda, Batna et Illizi. Cette prise fera date mais, depuis, le mal a empiré. Les bandits ciblent les grandes villes comme Oran, Alger, Sétif, Annaba mais aussi pratiquement toutes les wilayas de l’est du pays n’y échappement pas. Au total, une cinquantaine de véhicules seront volés, une dizaine de réseaux seront démantelés et 22 véhicules récupérés en un mois. 2 PA et 1 fusil à pompe seront saisis sur tout le territoire national. Les tentacules des réseaux s’étendent encore sur plusieurs wilayas du pays.

La lutte des services de sécurité s’avère âpre mais elle s’intensifie pour neutraliser ces bandes de criminels. La justice, elle, est ferme: lors du dernier procès en date, à Oran, les mis en causes ont été condamnés à de lourdes peines de prison.

- Le Quotidien d'Oran

noubat
14/10/2006, 15h03
il faut remettre en place la charia pour en finir une fois pour toute avec ces voleurs : un vol pour une main ; au voleur de saisir sa chance pour ne pas perdre celle qui lui reste !

reeeeeverblu
14/10/2006, 15h18
et te remettre toi aussi en place.

Si la Charia ne viens pas à toi, tu peux toujours aller a elle...là ou d'apres toi elle se pratique.

Cela me fera moins mal aux yeux, parceque t'aura moins l'occasion d'utiliser ton clavier.

noubat
14/10/2006, 17h52
je trouve que c'est une solution radicale à cette insecurité , l'Algérie à besoin d'être reprise en main .;

Ne te préoccupe pas pour ma place , mais plutot soit moins complaisant avec les voleurs , ou bien tu as quelque chose a te reprocher

reeeeeverblu
14/10/2006, 20h21
Qui sait?
J'ai vecu sans toi et j'ai encore mes deux mains.

Merci le code penal. :mrgreen:

walid_dz
14/10/2006, 20h55
et te remettre toi aussi en place.

Si la Charia ne viens pas à toi, tu peux toujours aller a elle...là ou d'apres toi elle se pratique.

Cela me fera moins mal aux yeux, parceque t'aura moins l'occasion d'utiliser ton clavier.

Tu penses que le Prophète (SBDL) avait tord en appliquant la Charia ?


PS: Quand on enlève tout le tohu-bohu médiatique occidental on ce rend compte que la Charia n'est autre que la loi coranique, ou comme chez les juifs la loi du Talmud.

Avec tous les détournements de fond que connaît le pays et la grande misère que cela crée moi je ne suis pas contre l’application de Charia, pour faire voler les mains des hauts responsables crapuleux.

reeeeeverblu
14/10/2006, 21h02
Non, mais c'etait un Prophete.

Et je ne tiens pas non plus à vivre sous les loi du talmud.

pour faire voler les mains des hauts responsables crapuleux.

Et par qui la charia sera appliquée d'apres toi? :mrgreen:

hben
14/10/2006, 21h08
Et par qui la charia sera appliquée d'apres toi?

Par barbus and Co!!! Comme si 10 ans de guerre et 200000 victimes ne leur suffisent pas!!! il en redemandent du sang!!!

walid_dz
14/10/2006, 21h48
Non, mais c'etait un Prophete.

La Charia est clair c'est principe son fluide et sans ambiguité donc si tu es contre la Charia tu es forcement contre l'enseignement du Prophéte et une partie de l'Islam c'est simple.

Donc la question que je te pose c’est selon toi la Charia est bonne ou mauvaise ?

Et je ne tiens pas non plus à vivre sous les loi du talmud.

Mais non qui te demande ou t'oblige à vivre sous la loi du Talmud ? Personne. Donc c'est une remarque inutile.

pour faire voler les mains des hauts responsables crapuleux.

Et par qui la charia sera appliquée d'apres toi?

Par des magistrats qualifiés qui seront formés durant plusieurs années et qui eux même seront contrôlés par d'autres "magistrats". Le problème qui se pose maintenant et le même problème qui se pose pour n’importe quel système juridique la question c’est pas qui l’applique mais comment l’appliquer et comment contrôler cette application ?

Nous savons tous que l'homme reste faillible et il a ses faiblesses le problème c’est pas la Charia, ou quelconque autre système juridique le problème c’est l’application. Tu peux avoir un système juridique "occidental" qui peux à la fois être bien appliqué ou mal appliqué car ce système n’est juste qu’un outil utilisé par des hommes. Pour la Charia c’est pareil c’est pas la Charia qui est mauvaise mais tout dépend de la manière dont elle est appliquée.

La Charia est juste un outil et c'est l'homme qui utilise cet outil et pas le contraire c'est pas l'outil qui utilise l'homme. Citation philosophique sur le sujet la main l'outil universel par excellence. C'est l'homme qui utilise sa main et pas la main qui utilise l'homme.

walid_dz
14/10/2006, 21h50
Par barbus and Co!!! Comme si 10 ans de guerre et 200000 victimes ne leur suffisent pas!!! il en redemandent du sang!!!

Tu melanges tous comme ça t'arrange. Regarde ce que j'ai écris en haut pour reeeverblu.

shadok
14/10/2006, 22h04
Il y a plus de vols de voitures car le parc automobile est plus important, les jeunes sont au chomage et la police ne fait pas son travail. Il n’ y a pas une répartition équitable des richesses : beaucoup de nouveaux riches circulent dans des voitures ostentatoires alors qu’une partie de la population vit dans la misère.

noubat
15/10/2006, 19h00
c'est trop facile de dire que la police ne fait pas son travail , c'est toujours la faute au fonctionnaire ; et les parents dans tout ça ,ce n'est pas à eux
d'éduquer leurs enfants ?
Qu'il y est plus de voitures et plus de riches tant mieux , ce n'est une raison de convoiter le bien d'autrui .

reeeeeverblu
15/10/2006, 19h30
Nous savons tous que l'homme reste faillible et il a ses faiblesses le problème c’est pas la Charia, ou quelconque autre système juridique le problème c’est l’application. Tu peux avoir un système juridique "occidental" qui peux à la fois être bien appliqué ou mal appliqué car ce système n’est juste qu’un outil utilisé par des hommes. Pour la Charia c’est pareil c’est pas la Charia qui est mauvaise mais tout dépend de la manière dont elle est appliquée.


Effectivement, merci. :mrgreen:

noubat
15/10/2006, 21h00
Il faut arrêter de toujours trouver des excuses aux voleurs , nous avons dépassé le stade tolérable , aujourd'hui nous devons remettre de l'ordre .
Si on ne fait rien , l'anarchie va s'installé et la situation deviendra incontrolable .

walid_dz
16/10/2006, 00h57
Effectivement, merci.

Heureux que nous soyons d'accord alors vivement l'application de la Charia !!!!! ;)

Cookies