PDA

Voir la version complète : Le sport, bon pour la peau et contre la grippe


haddou
24/04/2014, 08h05
La pratique régulière de l'exercice physique serait une "cure de jouvence" pour la peau et le meilleur moyen de doper ses défenses immunitaires.


Courir ou nager régulièrement, faire de la gymnastique, du vélo, du golf, jouer au foot ou au basket, l'activité physique est bonne pour la santé, c'est désormais bien connu. Mais deux nouvelles études montrent qu'en plus des bienfaits sur le système cardiovasculaire, la silhouette et le moral, ainsi que la prévention du diabète et de certains cancers, le sport est un excellent stimulant immunitaire et un bon moyen de lutter contre le vieillissement cutané. De quoi inciter les plus sédentaires à quitter leur canapé avec l'arrivée de conditions météo plus favorables sur notre pays.

Tout d'abord, selon une étude menée par la London School of Hygiene and Tropical Medicine, pratiquer du sport de façon intensive éviterait d'attraper la grippe. Les chercheurs ont travaillé à partir des résultats obtenus sur Flusurvey, une cohorte créée sur Internet qui surveille les syndromes grippaux à partir des données issues de volontaires. Ils ont analysé les habitudes de vie de 4 800 personnes et ont ainsi découvert qu'un cas de grippe sur dix pouvait être évité à la condition de pratiquer de l'exercice physique de façon intensive, à raison d'un minimum de deux heures et demie par semaine. Ce qui semble quand même à la portée du plus grand nombre. Malheureusement, un entraînement plus modéré ne donne pas les mêmes résultats

Analyse de la peau des fesses

En revanche, une activité physique qualifiée cette fois simplement de "régulière" - chaque scientifique a sa vision personnelle pour quantifier la dose de sport, on va le voir - serait utile pour ralentir "des ans l'irréparable outrage", selon une étude menée à l'université canadienne McMaster (Ontario). Pour son principal investigateur, le Pr Mark Tarnopolsky, dont les travaux ont été présentés en avant-première, lors du récent congrès de la société américaine de médecine du sport, il suffit donc de trois heures d'exercice par semaine pour conserver une peau visiblement plus jeune que les personnes sédentaires du même âge. Jamais auparavant le sport et la qualité du revêtement cutané n'avaient été liés. Notamment sans doute parce que l'exposition régulière au soleil (et aux intempéries) de certaines parties du corps n'est pas idéale pour la peau, a fortiori chez les sportifs qui négligent l'emploi de crèmes protectrices.

Pour parvenir à cette conclusion et ne mesurer que les effets de l'activité physique, les chercheurs ont notamment analysé la peau des fesses d'une trentaine de volontaires, hommes et femmes, âgés de vingt à quatre-vingt-quatre ans. Ce choix semble évident puisque cette partie du corps est la plupart du temps à l'abri des rayonnements solaires. Au moyen de minuscules prélèvements, ils ont évalué la qualité de l'épiderme - qui tend à se déshydrater et à s'épaissir au fil des décennies - ainsi que du derme - qui, lui, s'amincit et perd son élasticité.

Leur résultat est sans appel : la peau des sportifs volontaires de quarante ans est plus proche de celle de personnes de vingt ans que de sédentaires quadragénaires. Les effets bénéfiques s'amplifient même avec l'âge. Preuve supplémentaire de l'effet "cure de jouvence" du sport : la peau des volontaires de plus de soixante-cinq ans qui ont accepté de pédaler trois fois trente minutes par semaine sur un vélo d'appartement a rajeuni de dix ans après seulement trois mois d'entraînement. Certes, les mécanismes expliquant ces bienfaits ne sont pas encore connus, mais il est inutile d'attendre les explications des scientifiques pour se (re)mettre au sport dès aujourd'hui


le point fr

Cookies