PDA

Voir la version complète : Algérie: Du plagiat même dans les timbres


rouge et or
26/04/2014, 18h59
sky is the limit !!

/////////////////

Émissions philatéliques d'Algérie poste Du plagiat même dans les timbres


Les émissions philatéliques d’Algérie-Poste, plagiées ou erronées, se suivent à une cadence qui inquiète sérieusement ces dernières années, car ces timbres nuisent énormément à l’image du pays. L’on est en droit de se demander jusqu’à quand Algérie-Poste continuera-t-elle à faire comme si de rien n’était ?
Ce constat dur et amer nous a été fait par Mohamed Achour Ali Ahmed, expert en philatélie, membre de l’Association internationale des journalistes philatéliques (Aijp). Ce dernier nous cite le dernier exemple en date, celui du timbre-poste commandé et réalisé par les services du ministère de la Défense nationale et émis par Algérie-Poste, le 4 avril, pour commémorer la Journée internationale des victimes des mines antipersonnel. «Il s’agit d’un autre timbre plagié émis par Algérie-Poste.

La maquette a été réalisée par un infographe fraîchement diplômé qui signe là sa première vignette postale. Pourtant, c’est toujours réjouissant de voir la liste restreinte des dessinateurs du timbre algérien s’enrichir d’une nouvelle recrue. Ceci est d’autant plus vrai lorsque cette dernière est jeune, pouvant assurer une relève dont le besoin s’avère de plus en plus pressant. Mais la déception est grande quand on découvre que notre artiste en herbe, ayant succombé à la facilité, a carrément raté son entrée en matière et, qui plus est, sur un sujet aussi grave», révèle Mohamed Achour Ali Ahmed. Sur le timbre en question on peut voir la silhouette d’un soldat scrutant le sol avec son détecteur de métaux à la recherche d’engins explosifs, une plante verte tenue au creux d’une main et un démineur couché à plat ventre, occupé à déterrer une mine antipersonnel.

Le tout est censé être une œuvre artistique devant servir de maquette à la réalisation d’un timbre-poste algérien. «Toutefois, la silhouette du soldat provient d’une photo de l’Agence de presse britannique Reuters montrant des soldats américains en Irak, alors que pour la plante verte il s’agit d’une image portant la référence csp 570 1039 tirée du site Internet français www.canstockphoto.fr, une banque d’images payantes d’une agence spécialisée dans l’identité visuelle et la communication.

Enfin, pour découvrir la photo du démineur, il suffit d’aller à l’adresse suivante : www.un.org/cyberschoolbus/sds/introduction/mine_action.asp//www.un.org/cyberschoolbus/sds/introduction/mine_action.asp», notera le même expert. Selon ce dernier, ce timbre est doublement erroné puisqu’il porte le millésime 2013 et une légende se rapportant à la célébration d’une Journée internationale des victimes des mines antipersonnel, une journée fictive puisque son intitulé exact depuis son institution par l’Assemblée générale des Nations unies le 8 décembre 2005 est «la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte anti-mines».

Arslan Selman
el watan

Néo
27/04/2014, 07h29
Hé bien tous est contrefait en Algerie
je pense que même certains Algériens le sont aussi ;)
Tous y est copier sans vergognes et parfois ne se donnent même pas la peine de s'appliquer
Quelle Honte !!!!

Cookies