PDA

Voir la version complète : Cadre chez Air France et... proxénète à Paris !


gdesmon
27/04/2014, 07h07
La Dépêche du Midi Publié le 27/04/2014 à 06:46

Alain D. est un homme a priori sans histoires, pourtant ce cadre supérieur d'Air France, âgé de 54 ans, est suspecté d'être à la tête d'un vaste réseau de proxénétisme mis en place avec l'aide de sa femme brésilienne et d'un autre homme.

Le trio est poursuivi pour des faits de «proxénétisme», «traite des êtres humains» et «association de malfaiteurs». Ils ont été interpellés grâce au témoignage d'une jeune femme brésilienne venue en France en 2010. Si elle venait à Paris pour poursuivre ses études, elle affirme avoir été contrainte de se prostituer par Claudia, la femme d'Alain D.. La jeune femme était hébergée rue de Rivoli où le couple l'obligeait à recevoir cinq clients par jour. La prestation sexuelle était facturée 150 euros et Claudia gérait le réseau à partir de petites annonces publiées sur internet.

Alain D., qui est chargé du suivi des équipages en vol depuis l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, aurait profité de son poste pour fournir des billets à des tarifs préférentiels à plusieurs prostitués.

Le couple se rendait une fois par mois au Brésil et en profitait pour se faire accompagner par plusieurs filles qu'il faisait passer pour des parentes. Un complice du couple, également brésilien, se faisait passer pour un gourou doué de pouvoirs mystiques. Il facturait 500 euros des séances destinées aux filles du réseau pour les aider à reprendre confiance en elles. L'objectif était de récupérer ainsi un maximum d'argent issu des passes de leurs victimes.

Le couple aurait dégagé environ deux millions d'euros de revenus par an depuis 2010, en exploitant une dizaine de jeunes femmes. En plus de cela, Alain D., qui bénéficie pourtant d'un salaire élevé chez Air France, a trouvé le moyen de se déclarer en tant que surendetté.

Néo
27/04/2014, 07h22
Ouahhhhhhhh décidément Air France recrute n'importe qui
Apres l'affaire des pilotes de Air Cocaïne :mrgreen:l'affaire des deux pilotes d'Air France prix en flag dans un Flacon aménagé en go fast et nient leurs implications depuis leurs cellules dominicaines

Le prolétaire
27/04/2014, 09h48
C'est jamais de leur faute ...

Allez hop prison

Cookies