PDA

Voir la version complète : Absence de l’onco-psychologie dans le rapport préliminaire du plan cancer en Algérie


morjane
29/04/2014, 15h15
L’intérêt et la place de l’onco-psychologie dans la lutte contre le cancer et particulièrement dans le rapport préliminaire du Plan cancer 2015/ 2019 remis par le Pr Zitouni au président de la République ont fait l’objet d’une communication, jeudi dernier, lors de la 7e Journée d’étude placée sous le thème : «La place de l’onco-psychologie dans le Plan cancer» organisée par l’administration, l’unité d’onco-psychologie du Centre Pierre et Marie Curie et la Société algérienne d’oncologie.

Mme Zina Oukkal Fettouchi, onco-psychologue au Centre Pierre et Marie Curie d'Alger, a relevé que la première mouture de ce Plan cancer ne fait aucunement référence à la prise en charge psychologique des personnes atteintes de cancer, alors qu’il y a un intérêt porté à la prévention, au dépistage, traitements, accompagnement et recherche en matière de cancer.

«Mais à aucun moment il n’est mentionné dans ce plan la place de la prise en charge psychologique, encore moins de l’onco-psychologie», a tenu à souligner Mme Oukkal et de lancer un appel au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière afin d’y remédier.

Elle propose une dizaine de recommandations, dont la création d’unités d’onco-psychologie affiliées chacune à une unité de soins de support dans tous les centres de lutte contre le cancer, prévoir une formation en oncopsychologie complète en DU ou des séminaires multiples pour les psychologues déjà en place, qui formeront par la suite les nouvelles recrues. «Cette formation sera centrée sur la méthodologie et les moyens d’investigation psychologiques en cancérologie, la psychopathologie et le cancer, les interventions psychothérapeutiques suivant les différentes approches individuelles, de groupe, familiale et réseau et suivant les différentes théories», a-t-elle indiqué, en précisant qu’il était important de travailler sur l’annonce qui doit être humaine, avec ou sans dispositifs techniques de communication entre soignants et soignés.

Comme elle plaide également pour le travail sur l’intérêt de l’éducation thérapeutique chez le patient pour une qualité de vie sous traitement, se former dans l’accompagnement des parents ou enfants endeuillés et surtout aider à la réinsertion onco-psychologique des malades en rémission. Mme Oukkal n’a pas manqué aussi de signaler que les onco-psychologues ont joué un rôle important dans les différents services (chirurgie, consultation douleur, pneumologie, pédiatrie, en cothérapie avec des psychiatres, d’où d’ailleurs la nécessité, a-t-elle ajouté, de créer la Société algérienne d’onco-psychologie qui serait affiliée dans un premier temps à la Société algérienne d’oncologie.

D’autres intervenants ont insisté aussi sur la place de l’onco-psychologie dans l’amélioration de la qualité de vie des patients, et voire même dans l’efficacité du traitement qui requiert un bon accompagnement psychologique du malade pour alléger ses souffrances.
Le Pr Bouzid, également président de la Société algérienne d’oncologie au Centre Pierre et Marie Curie au CHU Mustapha Pacha, a déploré l’absence de prise en charge psychologique des cancéreux tout au long des étapes de la maladie. Les cancéreux recourent aux aspects religieux et spirituels pour alléger leurs douleurs, vu l’absence de prise en charge psychologique par les spécialistes, a-t-il indiqué.

Les spécialistes insistent sur la nécessité de consacrer une place à l’onco-psychologie, a indiqué le Pr Bouzid qui espère que le psychologue jouera un rôle important dans le Plan cancer algérien. L’annonce de la maladie constitue un choc tant pour le malade que pour ses proches, a-t-il dit, souhaitant que les recommandations des psychologues en matière de prise en charge des cancéreux soient introduites dans le Plan cancer algérien (2015-2019). Pour sa part, le Dr Mohamed Yahiaoui, qui exerce dans le même CHU, a présenté un exposé détaillé sur le rapport qu’a présenté le Pr Messaoud Zitouni au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sur l’évolution du cancer en Algérie pour la mise en place d’un Plan national.

Le plan cancer : «Une priorité présidentielle», selon le Pr Zitouni

Le rapport préliminaire du Plan cancer pour la période allant de 2015-2019 remis par le Pr Messaoud Zitouni au président de la République à la fin de l’année 2013 comporte des propositions pour l’élaboration d’un Plan cancer, a précisé le Pr Zitouni présent à la rencontre. Insistant sur les aspects scientifiques dans la prise en charge du cancer, le Pr Zitouni a promis qu’il sera tenu compte des recommandations énumérées par Mme Oukkal et «le plan cancer est un chantier de priorité présidentielle». Pour lui, la volonté politique existe, il est donc permis de croire que le Plan cancer verra le jour, mais il faut beaucoup d’efforts de la communauté scientifique et «évacuer toutes ces certitudes paralysantes. Il faut fédérer les compétences pour mieux avancer, car les résultats auxquels nous sommes arrivés ne correspondent pas aux moyens dont dispose l’Algérie», a-t-il dit . (D. K.)

Djamila Kourta-El Watan
.

floral
29/04/2014, 18h02
Merci pour l'article !

Ma mère a été opéré dans ce C.A.C, et c'est vrai qu'il n'y avait aucune prise en charge psychologique pour l'acte qui allait suivre (ablation totale du sein) ainsi que les soins lourds sur l'organisme et leurs conséquences.

ce sont les malades eux mêmes qui "se sont organisés" pour s'encourager les uns les autres en racontant leur maladie, cela leur permet de relativiser. il y avait même la visite d'une belle dame qui avait subi ce genre d'intervention 2 ans auparavant, juste pour nous raconter son expérience et donner de l'espoir à toutes les malades et leur familles, et leur dire que ça se guérit! ça a fait un bien immense de la voir et de l'écouter.

j'espere que les autorités feront réellement de ce plan cancer une priorité afin d'améliorer les conditions de prise en charge et l'accompagnement des malades,en sachant que les soins durent plusieurs mois et avec des effets secondaires importants.

PremierJour
29/04/2014, 23h50
De l'onco psychologie ...J'aime l’appellation

Le pôle psychologique de la prise en charge de la pathologie cancéreuse commence déjà à l'annonce de la maladie , un moment souvent appréhendé par le thérapeute qui doit annoncer une nouvelle bouleversante à un malade fragile mentalement et physiquement ou à un entourage souvent affolé !

mertaw
02/05/2014, 18h16
Ce genre de rapport me font rigoler de rage.

Les gens meurent en Algerie pour pyelonephrite, appendicite,
Le beau pere de mon ami n'a pas trouver qui lui fait un bilan ponction d'ascite ,chacun le refoule à un autre , il s'est tapé 1200km (aller retour)pour aller en Tunisie faire le bilan
Les medecin de son l'hopital de sa ville flambant neuf , lui ont dit nous ferons pas de ponction d'ascites . je sais que c'est faux mais c'est le je m'en foutisme.
wallah quand tu vois ce qui se passe dans les hopitaux c'est le far west .
les femmes enceintes sont enguelé sur leur table d'accouchement .
et il me parle de l'absence onco-psycho
Avant de parler de l'oncopsycholog, que le personnele paramedical et medical aprennent à sourire au malade, à le consider comme un etre humain

Cookies