PDA

Voir la version complète : Que faire en cas d'accouchement inopiné ?


haddou
30/04/2014, 09h43
L'accouchement non programmé est un phénomène rare mais qui peut arriver. À domicile, dans la rue, ou dans un taxi par exemple... On parle alors d'accouchement inopiné lorsqu'il se produit en dehors d'une structure spécialisée. Quelles sont les différentes phases d'un accouchement ? Comment réagir en cas d'accouchement inopiné ? Les explications avec le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.


On parle d'accouchement inopiné lorsqu'il se produit en dehors d'une structure spécialisée. C'est un accouchement à risque pour l'enfant (accouchement difficile, hypothermie) comme pour la mère (risque d'hémorragie). Il concerne quand même 0,5% des naissances en France.

L'accouchement est avant tout un phénomène naturel (ce n'est ni une maladie, ni une urgence en théorie) qui permet à une femme enceinte d'expulser à terme (au terme de la grossesse, c'est-à-dire à 40 semaines) l'enfant hors de l'utérus. La durée de l'accouchement est variable mais le plus souvent suffisamment long pour que l'on ait le temps d'emmener la future maman à l'hôpital. Tout l'enjeu est donc de savoir si on a le temps ou pas ? Il faut donc connaître les signes annonciateurs de l'accouchement.

Les différentes phases d'un accouchement

Un accouchement se déroule en trois phases : le travail, l'expulsion et la délivrance.

1) Le travail : À la fin de la grossesse, l'utérus commence à se contracter, de plus en plus régulièrement et de plus en plus fort. L'utérus commence à s'ouvrir pour pouvoir laisser passer l'enfant. L'ouverture se traduit par la sortie de glaires et d'un liquide clair (perte des eaux). Le travail peut durer de plusieurs minutes à plusieurs heures suivant la personne. Il est habituellement plus rapide chez une femme qui a déjà accouché une ou plusieurs fois.

2) L'expulsion : L'orifice (col) de l'utérus s'ouvre de plus en plus sous l'effet des contractions. Le fœtus descend vers le vagin, en général la tête la première. Le nouveau-né apparaît alors et progressivement va sortir du corps de la mère. Une fois expulsé, le nouveau-né se met à crier mais est toujours relié à la mère par le cordon ombilical.

3) La délivrance : Il s'agit de la sortie hors de l'utérus du placenta et du reste du cordon ombilical. Elle survient 20 à 30 minutes après la sortie du nouveau-né.

Les questions à poser pour savoir où on en est

1) La grossesse est-elle à terme ? Demandez la date du terme prévu. Une grossesse normale dure 40 semaines.

2) La maman a-t-elle déjà mis des enfants au monde ? Plus la maman a d'enfants, plus l'accouchement peut être rapide.

3) Quand ont débuté les contractions ? Quelle est la fréquence de ces contractions ? Si les contractions se succèdent avec un intervalle supérieur à cinq minutes, il est en règle générale encore possible de transporter la maman vers l'hôpital.

4) La parturiente a-t-elle déjà̀ perdu les eaux ?

5) La maman sent-elle un besoin irrésistible de pousser ? c'est le signe d'accouchement imminent.

6) Peut-on voir la tête à la vulve ? Cela indique également un accouchement imminent et une patiente non transportable.

Que faire quand bébé est là et que vous êtes tout seul ?

Laissez faire la nature ! Respectez le déroulement physiologique de l'accouchement.

Quelques conseils tout de même :

- Appelez le 15 pour qu'une équipe médicale vienne vous aider.

- Calmez et rassurez la parturiente en l'installant en position confortable, sur un lit en position demi assise, cuisses fléchies, jambes écartées.

- Réduisez le nombre de personnes présentes, mais conservez une personne que la mère désire voir rester ; et recouvrez la mère d'un drap.

- Protégez-vous contre les projections liquides (gants, masque, lunettes)

- Soyez prêt à recueillir l'enfant. Attention, avec les gants, le nouveau-né est glissant comme une savonnette (serviettes éponges,…)

- Rythmez les efforts expulsifs sur les contractions : La femme pousse après une inspiration ample, en bloquant sa respiration pendant dix secondes environ, tout en tirant sur les cuisses tendues à pleines mains "inspirez, bloquez, poussez"

- Dès que la tête de l'enfant est sortie, dites à la mère de ne plus pousser sauf au moment du passage des épaules ; laissez l'expulsion se faire naturellement .

- Dès que l'enfant est sorti, soutenez-le avec un champ stérile ou une serviette propre. Séchez le nouveau-né avec une serviette éponge (ou une couverture isotherme). Il est rose tonique et crie ! Ne tirez pas sur le cordon et posez-le au contact direct de la peau sur le ventre de la mère.

Que faire du cordon ombilical ?

Clampez le cordon ombilical à environ dix centimètres du nouveau-né en utilisant un clamp prévu à cet effet

Face à une situation d'urgence, si le cordon ombilical entoure le cou du nouveau-né, faites-le glisser, si possible, délicatement par-dessus sa tête. Il ne faut jamais tirer sur le cordon ombilical. Et entre-temps l'équipe de secours devrait être là.

En résumé, le matériel nécessaire comprend donc serviettes, draps, couverture, clamp

Allodoc

Cookies