PDA

Voir la version complète : Le syndrome de la tête qui explose


haddou
11/05/2014, 07h17
Au moment de s'endormir, certaines personnes entendent des coups de feu, des explosions ou des cris. Pourtant rien de tout cela n'est réel


Le syndrome de la tête qui explose… Avec un nom pareil, on s'attend à une pathologie particulièrement douloureuse. Mais non. En réalité, elle est bénigne et même indolore.
C'est une parasomnie: un trouble du sommeil qui survient lors de la transition veille/sommeil. Les personnes atteintes du syndrome de la tête qui explose souffrent d'hallucinations sonores ou même visuelles qui les réveillent. Elles entendent des bruits assourdissants et/ou peuvent être éblouies. Des phénomènes qui provoquent peur, stress et confusion. «Les personnes atteintes de ce trouble sont terrifiées car ce sont des expériences très intenses», confirme au Figaro le Dr Brian Shapless, professeur de psychologie à l'Université de l'état de Washington (États-Unis) et auteur d'une étude sur ce syndrome, publiée dans la revue Sleep Medicine Reviews.

Des événements surprenants

Face à ces bruits de porte qui claque, de feux d'artifices ou de fusillades, «certaines personnes évitent le moment du coucher ou même leur chambre, d'autres pensent qu'ils deviennent fou ou qu'ils font des attaques», affirme le psychologue.
Ces événements peuvent aussi engendrer des situations qui font sourire: «Un homme entendait une grosse explosion dans sa tête tous les soirs. En pensant que c'était les voisins qui claquaient la porte de l'ascenseur, il a écrit un mot mais les bruits ont continué. Après s'être disputé avec tous ses voisins, l'homme est parti à la campagne et là encore il a entendu les explosions», raconte au Figaro le Pr Isabelle Arnulf, neurologue et directrice de l'unité des pathologies du sommeil à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
Toutefois, «ces phénomènes peuvent être le signe d'épilepsie ou être simplement des hallucinations, mais dans tous les cas il faut consulter», insiste la spécialiste.

Méconnue depuis plus d'un siècle

Bien que le syndrome de la tête qui explose ait été décrit il y a un siècle environ, les connaissances sont limitées car ce trouble est rare et les cas recensés sont tous différents. On ne sait pas qui des hommes ou des femmes, des jeunes ou des plus âgés sont les plus touchés. «Il n'y pas de profil type pour le syndrome de la tête qui explose», affirme le Pr Isabelle Arnulf.
Par ailleurs, les causes de cette parasomnie sont également inconnues. Des études évoquent le stress ou l'anxiété sans toutefois être catégoriques. Un constat qui a poussé le Dr Brian Shapless à «développer un questionnaire d'évaluation et collecter des données sur ce phénomène».
Et en matière de traitement, là encore le doute persiste. Des études montrent l'effet bénéfique de certains antidépresseurs mais la méditation ou la relaxation sont aussi efficaces. «Expliquer aux patients que c'est bénin suffit à le rassurer et à faire passer les hallucinations», concluent les deux spécialistes.

le figaro

LadyChoco
11/05/2014, 08h03
Hum, ça explique des choses ça :rolleyes:

absente
11/05/2014, 10h56
...ils nous bourrent avec les drogues hallucinogènes maintenant oeilfermé

Cookies