PDA

Voir la version complète : Au petit village


Absente
03/11/2006, 16h37
En pleine douleur où je ne voulais plus voir personne
On m’a invité dans ce village,
Réservée au début, j’ai prit mes aises plus tard
Souvent dans cette petite rue,
Je venais poser mes états d’âme
Dans la petite mosquée, je lisais
Des versets de coran,
Des débats sur cette si belle religion…
Et souvent le soir je me posais au café
Où les discussions allaient bon train
Les polémiques.. Les désaccords
Toujours tout de même dans le respect
Les mésententes et les belles affinités
Et puis les fous rires …


A la personne de la corniche :
J’ai gardé tes textes

A la sirène et le croco :
Sans rancune

Au rêveur :
Merci !

Aux autres :
:mrgreen:


Comme dirait Scarlett = After all tomorrow is another day

Tad
03/11/2006, 16h41
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

3 fois !

Space
03/11/2006, 17h42
je sens comme un ADIEU ds ton texte may
me dis pas que........! :sad:

Destysina
03/11/2006, 18h56
je sens comme un ADIEU ds ton texte may
me dis pas que........! :sad:
Non, elle ne dit pas!!!

Mau me dis pas que.....! faut pas! Nonnnnnnnnnnnnnn :sad: H@

Zacmako
03/11/2006, 19h53
Voudrais-tu quitter ce village
Qui a su te rendre hommage
Ou crois-tu qu’à ton l’âge
On ne croit plus aux mirages ?

La rue des petites perles
Où tant de rimes déferlent
Sans May, serait bien terne
Et, vois-tu cela me consterne.

Les petites perles May, si tu t’enfuis
Ne seraient que des grains de pluies,
Sur des pavés sombres et gris
Des ombres fades dans la nuit.

lily
04/11/2006, 00h45
du haut de mon donjon
je suis seule
mon dragon est là près de moi
regardant tristement cette princesse des ténèbres
s'enfuir sans se retourner
je la regarde se debattre en se frayant un chemins entre les ronces
les racines des arbres se soulèvent sous mon regard dominant
essayant de lui barrer le passage
mes vautours tournoient aus dessus d'elle
mais en vain elle court à en perdre haleine
je le sens, comme si c'était moi qui m'enfuiyait
qui cherchait une issue dans mon silence
dans ma souffrance de sang non assouvie
le croassement de mes corbeaux déchirent
cette nuit glaciale !
elle se bat contre le temps
je ris et je pleure
je ne peux concevoir qu'elle parte
qu'elle se soit sauver,
si elle trouve refuge
je ne pourais la retrouver et la ramener
je griffe sechement l'air, sans honte
je vocifère, je blasphème,
mon ombre recouvre la forêt !
je veux qu'elle est peur et qu'elle me revienne
j'ai besoin de sa chair fraiche pour te l'offrir
ô toi mon dragon !

lily
la diablesse

Absente
04/11/2006, 01h22
La forêt qui m’attend est dense
Le noir ne me fait plus peur
Je suis rentrée en transe,
Pour entendre battre mon cœur
Ton dragon est si fort
Qu’il me ramènera
Loin de mon tort
Et dans mes draps
De soie retors…
Dans cette tourelle
Que tu as fait mienne
En courant j’ai pu voir
Une lueur de beauté
Illuminant le soir
Un début de clarté
Pour cela,
Je dois entrer en combat...
J'ai constitué mon armée.
Quand bien même
Elle n’est point invincible
Elle ne me laissera pas
En guerrier j’ai choisit
La force, la détermination
Le courage et l’obstination
Et la foi...
Rappel a toi ton serviteur
Ma chair je la laisse
A la vie qui choisira
Le jour et l’heure
De notre duel, sans peur

Princesse des ténèbres

nassim
04/11/2006, 01h42
May lily's dragon protect you and God bless you, maysarah. :)

Zacmako
04/11/2006, 12h04
Hommage à Maysarah

Habitués que nous sommes à la voir dans cette rue,
Offrant des fleurs aux résidents et aux promeneurs,
Rien que pour elle, allaient et venaient ces flâneurs,
Fidèles, disciples ou initiés, ils passaient sans être vus.

Elle ancrait ardemment un poème à chaque réverbère,
Pour éclairer tous les soirs, ce promeneur qui déambule,
Dans sa rue, en quête de mots qui réchauffent, qui brûlent,
Qui le convainc dans son âme qu’il n’est plus solitaire.

Elle rassemble un à un, tous ces jolis mots dispersés
Tel un matador qui fait valser son taureau dans l’arène
Elle les assemble pour en faire tout un chant de sirènes
aux amis, Conjugué tristement mais souvent au passé.

Elle aimait conter aux passants les contraintes de sa vie
Elle est si gracieuse, mais la voir décliner avant l’âge
M’attriste dans mon fort intérieur et cela est dommage
De voir au loin une rose se faner sans aucun préavis.

Que ceux qui aiment May, viennent ici pour m’aider
A la prier de rester encore un peu dans le voisinage,
Sa présence nous enchante autant que son ramage,
Reste …C’est tout ce que nous venons quémander.

M.A Zacmako
04/11/2006

abs ente
04/11/2006, 12h11
Elle a de la chance Maysarah :mrgreen:
ze suis zalouseeee :mrgreen:

Numidia
04/11/2006, 12h24
Bon vent Laura ;)

Destysina
04/11/2006, 12h59
Que ceux qui aiment May, viennent ici pour m’aider
A la prier de rester encore un peu dans le voisinage,
Sa présence nous enchante autant que son ramage,
Reste …C’est tout ce que nous venons quémander.
J'aurai aimé savoir te dire d'aussi jolies paroles May, pr te convaincre de rester, mais j'en suis incapable, je te dis simplement que tu es ds nos coeur H@

Space
04/11/2006, 14h07
j'ai beau essayé de la convaincre ,peine perdue :confused:
c'est triste de pas la voir ici , ça va faire tout bizarre ..........
QUI VA répondre a mes posts ? ;)

ballZ
04/11/2006, 14h27
g pas de mot :sad:
pour toi May :4: :4: http://www.dailymotion.com/swf/1fLCaReQhkN0M2phQ

Thirga.ounevdhou
04/11/2006, 16h53
May, nous t'aimons et nous t'aimeront pour ce que tu es, et ce qq soit ta volonté et decision.:4:

morjane
04/11/2006, 18h40
May,
Ce petit village
Aux allures pas toujours sages
N’est guère volage
Tu y es chez toi
Même si il n'y a pas de toit
La rue est ouverte
Même tard dans la nuit
Tu te glisseras
Sans tomber ma foi
Encore tu pleureras
De rire
Et puis parfois un soupir
Te fera frémir
Va suit ton chemin
Puisqu'il le faut bien
Va vers ton destin
Et que Dieu te protège et veille sur les tiens.

A bientôt :twark:

jossia
04/11/2006, 19h08
j'ai essayer de la convaincre de rester.

Je lui ai dis qu'elle allais me manquer, mais rien à faire....

Alors, simplement, bonne chance May.

A bientôt, j'espère. :twark: :twark:

nassim
04/11/2006, 19h50
Je pense que ce serait une bonne idée d'installer un distributeur automatique de mouchoirs à l'entrée de la Rue qui change désormais de nom et devient "la Rue des émotions"!

maysarah ne "quitte" pas, mais des obligations personnelles l'éloigneront d'Internet pendant quelques temps. Elle va sans doute se connecter dès qu'elle le pourra. :)

reeeeeverblu
04/11/2006, 20h17
tres polie de dire au revoir.
mais j'ai pas eu ma bise...veangeance...

tu croyais t'evader d'alcatraz...
je te retrouve là, assise
Sur le hauteur de La Paz
a devorer ci, ça à ta guise,
quel est donc ton biz?
reconstruire les tours deja prises?

J'apprivoise et pactise
le vide de la mainmise
que le coeur monopolise
souffle sur la pensé, attise
la chaleur, quelle sottise,
à la pleine lune d'hiver precise
se dissipe alors sans ma bise.

pourquoi se contentez d'adieux,
quand on peut se revoir?

tu te barre comme ça?!
T'as pensé au milliers de crevard,
que tu abandonnes là?
devant leur ecran plat et noir?
Certes, seul mais peinard..
A vraiment, le filles, n'ont aucune solidarité.... ;)

ils t'ont coupé le telephone? :mrgreen:

Bachi
04/11/2006, 23h19
A la sirène et le croco :
Sans rancune

Interloqué...
Pourquoi devrais-je avoir rancune?
Je me rappelle vraiment pas avoir eu aucune prise de bec avec toi. héhéhé
Même que je t'aimais bien, moi...

Bonne route, May
:)

Océane
05/11/2006, 13h34
May nous quitte ?
Que c'est triste !
Qui vais-je embêter maintenant ?

A la revoyure May ! ;)

lylydamour
05/11/2006, 16h02
pour moi ce n'est qu'un aurevoir j'aurais l'ocasion de te parler ailleur j'espere.....

quelques soit tes choix saches que nous respectons.....mais tu es la chez toi.... ;)

tu me manques deja......

zwina
06/11/2006, 13h57
Une larme a glissé en te lisant......Je pense très fort à toi et te dis à très bientôt :twark: :twark: :twark: :twark:

Absente
11/11/2006, 18h56
Alors May, tu n'as plus de force pour défoncer ma porte :mrgreen:

Cookies