PDA

Voir la version complète : Amar Ghoul : « le président Bouteflika travaille jour et nuit et les institutions fonctionnent bien »


mohoo
27/09/2014, 19h38
L’absence du président Bouteflika sur la scène, particulièrement mise en lumière ces derniers jours par l’assassinat de l’alpiniste français Hervé Gourdel a relancé les spéculations sur ses capacités à diriger le pays.

Jeudi lors de la réunion de la CNLTD, au siège du RCD, l’application de l’article 88 de la Constitution est remise sur la table par les participants à la réunion qui ont parlé de « vacance du pouvoir » et de « paralysie de l’institution présidentielle » qui « met en danger l’avenir du pays ».

La réplique du camp présidentiel est venue de Amar Ghoul à l’occasion de la deuxième journée de l’université d’été de son parti à Zemouri dans la wilaya de Boumerdes. A en croire le patron de TAJ, le président Bouteflika se porterait comme un charme. « Le président travaille jour et nuit et les institutions du pays fonctionnent normalement. Et je suis personnellement témoin de ce qu’il entreprend tous les jours. De tels critiques non fondées ne sont dans l’intérêt ni de l’Etat Algérien ni des institutions du pays, » a t-il assuré.

Et d’en rajouter une autre couche en jurant que « Le président de la république suit tous les jours les affaires du pays et ceux qui parlent de vacance de pouvoir ou non identification de l’autorité se trompent lourdement ». C’est même « un non sens » selon Ghoul qui indiquera au passage devant l’auditoire que le président lui a demandé un rapport circonstancié sur Air Algérie.

Un rapport qu’il lui aurait remis le jour même. Les jours de Boultif sont visiblement comptés, au grand bonheur de Ghoul qui cherche depuis longtemps à avoir sa tête, dans l’espoir de placer un proche. Un sport dans lequel excelle le chef de TAJ.
Algérie1

rago
27/09/2014, 22h55
Par le passé, il était admis que Bouteflika fut un énorme travailleur. Actuellement, le doute est autorisé. La seule chose sûre est que, malheureusement, l'actuel président algérien veut mourir en tant que chef d'Etat algérien, battant ainsi sur toute la ligne son feu mentor: Boumediènne.

Cookies