PDA

Voir la version complète : Une batterie lithium-ion qui se recharge en deux minutes


katiaret
20/10/2014, 09h31
Technologie : Des chercheurs de Singapour sont parvenus, grâce aux nanotechnologies, à concevoir une batterie qui se recharge à 70% en 120 secondes. Le Saint Graal ?


Ce n'est pas un scoop, les batteries sont devenues le maillon faible de nos terminaux connectés, des terminaux toujours plus gourmands. Pourtant, aux quatre coins de la planète, des ingénieurs s'activent pour innover dans ce domaine.

On entend parler régulièrement d'innovations autour des gaz liquides ou autres inventions qui pour le moment n'ont rien donné de concret. Un représentant d'un important fabricant de mobiles nous confiait d'ailleurs : "on n'a pour l'instant rien trouvé de mieux que le lithium-ion", technologie utilisée depuis plusieurs années.

C'est d'ailleurs sur cette technologie que des chercheurs continuent à plancher. Nous avons évoqué ici les travaux de scientifiques de Stanfordon qui, en réussissant à faire passer le lithium de l'électrolyde (là où il est habituellement placé) à l'anode qui est généralement composée de graphite ou de silicium via un bouclier de carbone nanoscopique, ont réussi à augmenter très sensiblement la durée de vie de la batterie et son autonomie.

Dioxyde de titanium

Ces scientifiques évoquent même la multiplication par deux ou trois de l'autonomie des smartphones avec cette approche, même si cette dernière exige encore d'être affinée.

Aujourd'hui, ce sont des chercheurs singapouriens de l'université technologique Nanyang qui ont mis la main sur le Saint Graal en développant une batterie lithium-ion qui se recharge à 70% en deux minutes.

C'est grâce aux nanotechnologies que ces scientifiques sont parvenus à ce résultat, notamment en utilisant du dioxyde de titanium au lieu du graphite sur l'anode. Le dioxyde de titanium a été "organisé" en nanotubes, ce qui permet d'augmenter très sensiblement sa réactivité et donc le rapidité de chargement (mais aussi la durée de vie des batteries qui serait multipliée par 20).

Le dioxyde de titanium a d'autres avantages : il est peu cher, abondant et ne nécessite pas d'adapter les unités de production des batteries. Une commercialisation destinée aux fabricants automobiles (pour les véhicules électriques) et de téléphones est prévue dans un délais de deux ans. Méfions-nous néanmoins de ces annonces, beaucoup de promesses ont été faites dans ce domaine, sans que les choses évoluent vraiment.


Rappelons qu'il y a quelques mois, l'israélien StoreDot a dévoilé NanoDot, un prototype de chargeur dont la promesse fera saliver n'importe quel cadre nomade : recharger son smartphone en 30 secondes...

NanoDot utilise des acides aminés et des cristaux de semi-conducteurs nanométriques ("quantum dots") qui présentent des propriétés proches de celles des atomes. Ils sont issus de la synthèse de certaines matières toxiques comme la peptide qui associée à de l’hydrogène ou de l’hélium possède des caractéristiques électrochimiques.

Le prototype de chargeur est fonctionnel pour des terminaux Samsung mais présente encore une taille rédhibitoire. Mais le premier tour de table réalisé par StoreDot (6 millions de dollars) va permettre à la start-up de peaufiner sa technologie. D'autant que l'on murmure que Samsung serait des investisseurs. On peut alors imaginer la valeur ajoutée d'une telle technologie pour un fabricant de smartphones...


On évoque 2016 pour un lancement commercial. A moins qu'il ne s'agisse une nouvelle fois d'une Arlésienne.

Par La rédaction de ZDNet

Mounir.
10/11/2014, 17h49
70% en 120 sec ??/ c bcp les israeliens eux ont réussi a charge 100% un samsung s4 en 30 sec.....
dxuJUR684NM

Cookies