PDA

Voir la version complète : Google intensifie sa lutte contre le piratage de contenus


absent
20/10/2014, 09h44
Le géant a notamment modifié son algorithme Page Rank pour pénaliser les pages Web qui proposent des contenus piratés.


Eric LB 01net le 18/10/14 à 12h05


Google vient de publier une nouvelle version d’un guide qui explique par le menu toutes les initiatives de l’entreprise américaine pour lutter contre le piratage. Et décrit dans un billet de blog de nouvelles mesures prises depuis quelques mois pour limiter le nombre de liens menant à des contenus piratés dans son service de recherche.
La firme explique d’abord que sur certaines requêtes explicites, telles que celles incluant les termes « download », « free » ou « watch », elle affichera désormais un nouveau format publicitaire qui recense différents services proposant le contenu légalement (dont le sien le cas échéant). Ces nouvelles pubs ne seraient affichées qu’aux Etats-Unis… dans un premier temps.

De nouvelles pubs Google pour vous détourner des contenus piratés...

Google affirme aussi avoir modifié son algorithme pour pénaliser davantage les pages Web pour lesquelles il a reçu de nombreuses demandes DMCA. On rappelle que cette procédure, qui prend le nom de la loi américaine du même nom, permet aux ayants-droit de demander à Google de supprimer des liens vers des pages Web qui contiennent ou pointent vers des contenus piratés. Google avait déjà mis en place en 2012 une pénalité pour les sites pirates. Cette « Pirate Update 2 » devrait en punir davantage, et de façon plus vigoureuse.
Enfin, Google annonce qu’il va supprimer davantage de termes de sa fonction d’autocomplétion dans la barre de recherche.
« Notre partenariat avec l’industrie des loisirs s’approfondit chaque jour » indique encore Google, qui a eu une histoire très mouvementée avec les ayants-droit, ces derniers lui reprochant de ne pas lutter assez contre les contenus illégaux. Il semblerait bien que cette époque soit en passe d’être révolue. Dans Variety, un porte-parole de la MPAA –la puissante association des majors du cinéma américain- s’est félicité de ces annonces. « Tout le monde doit contribuer à juguler les conduites illégales en ligne, et sommes heureux de voir Google reconnaître qu’il facilite l’accès à des contenus volés par le biais de son service de recherche. Nous examinerons les résultats des changements dans l’algorithme de Google pour voir s’ils réduisent l’apparition de contenus volés et des sites qui en tirent profit dans les résultats de recherche ».

Cookies