PDA

Voir la version complète : Goncourt 2014 : Kamel Daoud, lauréat malgré lui


haddou
07/11/2014, 09h19
La presse algérienne et les médias sociaux reviennent sur le parcours de Kamel Daoud au Goncourt. Revue des commentaires.

Pour El Watan, Kamel Daoud n'a pas démérité. Il était même "si près du but..." Le quotidien généraliste algérien écrit : "Alors que tout le monde s'attendait à ce que l'Algérie obtienne son premier Goncourt de l'histoire, le jury en a décidé autrement, préférant Pas pleurer de Lydie Salvayre à Meursault contre-enquête de Kamel Daoud." Selon le site internet Algérie Focus, tout s'est joué dans un mouchoir de poche. "C'est au 5e tour que l'écrivaine s'est distinguée avec 5 voix, contre 4 voix pour le virtuose écrivain algérien Kamel Daoud, en course pour ce prix grâce à son roman Meursault contre enquête, édité chez Actes Sud."

TSA, Tout sur l'Algérie, autre site algérien, titre : "Kamel Daoud échoue in extremis à décrocher le Goncourt" et signale que "Kamel Daoud était parmi les quatre finalistes et même parmi les deux favoris pour son roman Meursault, contre-enquête avant de rappeler que "Kamel Daoud a déjà obtenu plusieurs prix en Algérie et en France, dont celui de François-Mauriac".

"Je ne suis pas lauréat du Goncourt"
Dans la foulée du verdict du prix, Kamel Daoud annonce sur Facebook et Twitter : "Je ne suis pas lauréat du Goncourt (...) Ça s'est joué à un cheveu. Merci à toutes et à tous. Et à bientôt..." Les commentaires ne se sont pas fait attendre. Sur Facebook notamment. Pour Khaled Chengab, "l'essentiel est ailleurs". Car le talent de Kamed Daoud "est maintenant connu et reconnu partout et c'est ça qui est important. Les distinctions viendront." Jocelyne Ginestet se dit "furieuse encore une fois du copinage avéré ! Selon elle, Pas pleurer, le livre de Lydie Salvayre, "est intéressant mais facile par rapport" à celui de Kamel Daoud. Pour Amina Bkm, l'auteur a "définitivement gagné le coeur" de ses lecteurs. "Et c'est tout ce qui importe en réalité. Merci Monsieur Daoud !" Même son de cloche du côté d'Anna Marcuzzi : "Vous avez toutes les raisons d'être fier. Il en fallait du courage pour s'attaquer à un monument de la littérature française et de le faire en français, dans un français de rêve - peut-être d'ailleurs parce que dans un français rêvé... Bravo et merci."

"Les jurés n'aiment pas que la messe soit dite avant l'heure !"
"La reconnaissance des lecteurs est beaucoup plus importante que celle des pairs", écrit Radia Amrani. Sur ses pas, Yacine Boudjio confie : "C'est pas rien d'arriver jusqu'à ce niveau. Même le fameux Céline n'a pas été couronné du prix Goncourt." Sur Twitter, GabrielPeri (‏@GabrielPeriGH) écrit que Kamel Daoud méritait "ce Goncourt mais pas en France". Sophiaskander ‏(@sophiaskander) estime que "c'est mieux ainsi". Car "l'attribution de ce genre de prix n'est jamais innocente". Zenafi (‏@ZENAFI1) demande à notre auteur de ne pas perdre espoir : "Il y en aura d'autres, des Goncourt, et vous avez toute la vie devant vous pour le décrocher avec un autre roman." Le mot de la fin est donné à Abdel Azzouz : "Je vous ai écouté hier dans Boomerang sur Inter, c'était très bien mais est-ce que ça ne vous a pas porté préjudice ? Les jurés n'aiment pas que la messe soit dite avant l'heure ! Continuez à nous donner du plaisir à vous lire. En attendant, je vais boire un bon verre de Meursault en menant une contre-enquête sur ce Goncourt 2014 !"

À l'année prochaine.

le point fr

Myst
07/11/2014, 09h59
Directement après, hier soir, il est invité sur ARTE pour parler .... de l'islamisme en Algérie !
Kamel Daoud, un futur Sifaoui ?

Massnsen
07/11/2014, 11h01
Directement après, hier soir, il est invité sur ARTE pour parler .... de l'islamisme en Algérie !

Et il a dit la même chose qu'il dit dans ses chroniques depuis des lustres.

C'est tellement agréable de l'entendre fustiger l'ordre établi par l'arabo-islamisme, qui nuit fortement au pays. Ordre qui fait peser une chape de plomb sur le peuple et qui fait de chaque algérien qui veut s'en libérer un impie voir un apostat !

Au plaisir de le relire dans le Quotidien d'Oran.

Myst
07/11/2014, 11h14
Et il a dit la même chose qu'il dit dans ses chroniques depuis des lustres.

Exact. C'est son fond de commerce

C'est tellement agréable de l'entendre fustiger l'ordre établi par l'arabo-islamisme, qui nuit fortement au pays. Ordre qui fait peser une chape de plomb sur le peuple et qui fait de chaque algérien qui veut s'en libérer un impie voir un apostat !

Faux problème

Massnsen
07/11/2014, 11h18
Exact. C'est son fond de commerce

C'est surtout le fond du problème Algérien.

Une mosquée à 1 milliard de dollars alors que les hôpitaux algériens sont des mouroirs est un autre faux problème.

Myst
07/11/2014, 11h25
C'est surtout le fond du problème Algérien.


C'est très loin d'être le fond du problème Algérien

Une mosquée à 1 milliard de dollars alors que les hôpitaux algériens sont des mouroirs est un autre faux problème.


C'est le résultat de l'ego surdimensionné d'un dictateur narcissique qui n'a rien d'islamiste et défend à peine l'Islam, ça n'a rien à voir avec la religion qui est contre ce gaspillage.

epicure
07/11/2014, 13h41
dommage ...mais tout le bruit fait autour de l’événement ...sa politisation meme ...a fait pencher le jury qui en voulant s'echapper de la politique a sanctioné negativement une tres belle oeuvre litteraire ...

le coté communication a eu raison sur la la litterature ...ceci dit bien sur sans prejuger de la qualité de la gagnante que je vais lire.

dans tout les cas " meursault contre enquete" est un tres tres bon livre dont je conseille la lecture a tout les amoureux de la littérature ..

Cookies