PDA

Voir la version complète : Nokia fait son grand retour avec la tablette N1… sous Android


haddou
18/11/2014, 15h56
– Personne n'attendait un tel come back de la part de Nokia. Après avoir revendu sa division Windows Phone à Microsoft en début d'année, la marque finlandaise signe son retour en forme de pied de nez avec une tablette sous Android

.http://www.metronews.fr/_internal/gxml!0/2qijkhn0ctpwx8acoz5fxkpvtmr4nbh$82p0xq99cx89ug6b9i cczk2eak7ab7v/Capture-decran-2014-11-18-a-11.jpeg


http://www.metronews.fr/_internal/gxml!0/2qijkhn0ctpwx8acoz5fxkpvtmr4nbh$fx085g49h7cf3i8yfs fkplja1jun94u/Capture-decran-2014-11-18-a-11.jpeg




Microsoft a dû être très surpris ce matin. Après lui avoir revendu sa filiale téléphonie, Nokia a présenté ce 18 novembre sa nouvelle tablette baptisée N1. Comme un vrai pied de nez à Microsoft, elle n'utilise pas Windows Phone, mais... Android 5.0 Lollipop.

Le constructeur finlandais utilise sa propre surcouche appelée Z Launcher. Disponible également pour n'importe quel smartphone Android, elle propose à l'utilisateur de trouver une application simplement en écrivant la première lettre de son nom sur l'écran avec son doigt. L'interface s'adapte également au moment de la journée en mettant en avant l'application dont on est censé avoir besoin : météo le matin ou plutôt Netflix en soirée par exemple.

Processeur Intel et USB réversible

D'un point de vue matériel, la tablette intègre un écran de 7,9 pouces au format 4:3 (2 048 x 1 356 pixels), 32 Go de stockage et 2 Go de mémoire vive. Pour faire tourner le tout, Nokia a fait le choix - inhabituel dans le secteur - d'un processeur Intel Atom 64 bits à 2,3 Ghz.

Enfin, elle est la première tablette à intégrer un port micro USB de type C réversible, permettant donc d'être branché dans les deux sens (il faudra des adaptateurs pour les anciens matériels et câbles). Le tout pèse 318 grammes pour une épaisseur de 6,9 mm. Nokia met également très en avant le design de l'appareil. Disponible en deux couleurs (natural aluminium et lava gray), la tablette est construite à partir d'une seule pièce d'aluminium anodisé.

Un pied de nez à Microsoft ?

Nokia a surpris tout le monde en lançant ce produit, dont le nom est un clin d'œil à un concept de smartphone Android datant de 2012. Cette année, la société a revendu sa division de smartphones Windows Phone à Microsoft, lui laissant le soin de mener à bien les restructurations nécessaires de l'outil industriel, induisant ainsi 18 000 suppressions d'emplois.

Sur la scène de la conférence Slush de Helsinki, où a été présenté le produit, Sebastian Nyström, directeur produit de Nokia Technologies a précisé que la tablette serait construite avec un partenaire chinois, qui selon The Verge serait Foxconn. Et elle sera lancée pour le nouvel an chinois, le 19 février 2015. Aucune date de disponibilité en Europe n'a été pour le moment annoncée. Seulement un prix plus que compétitif : 249 dollars (un peu moins de 200 euros). Soit 150 dollars de moins que son concurrent le plus direct, l'iPad mini 3 de 16 Go (vendu 399 euros en France).


Metronews

Cookies