PDA

Voir la version complète : Téléphonie mobile La porte reste ouverte à l’opérateur français Orange


ACAPULCO
30/11/2014, 14h28
L’accès de l’opérateur téléphonique français Orange au marché national, voire son entrée dans le capital de la société publique Mobilis, est encore possible. C’est ce que la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Zohra Derdouri, laisse entendre, s’attendant néanmoins à une «proposition concrète».

Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir)
«Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune proposition concrète de la part de l’opérateur Orange (ex-France Télécom) pour rentrer dans le marché de la téléphonie en Algérie», assure la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.
Citée hier par l’Agence nationale de presse, Zohra Derdouri dément de fait l’existence d’un refus de l’opérateur public Mobilis d’ouvrir son capital social à Orange, comme évoqué par voie médiatique.
Selon une missive destinée à l'opérateur Orange datée de septembre dernier et dont la revue hebdomadaire française l’Express (du 26 novembre 2014) affirme disposer d’une copie, le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication aurait indiqué qu’«après avoir consulté les dirigeants (de Mobilis), il fut conclu à l’inopportunité d’ouvrir le capital social dans les circonstances actuelles». Certes, l’opérateur français a émis le vœu aux autorités algériennes d’intégrer le marché national dans le cadre d’une collaboration avec certains opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie, reconnaît
Mme Derdouri. «Nous leur avions dit (aux responsables d'Orange) que nous ne sommes pas fermés à la discussion et qu'ils devraient faire des propositions», ajoute-t-elle. Toutefois, «le fait d'accepter ou de ne pas accepter ne peut se décider que sur la base d'une proposition», explique la ministre qui affirme que son département n’a «jamais refusé la discussion ni avec Orange ni avec d'autres opérateurs». Ainsi, la porte reste ouverte à l’opérateur français, à charge cependant de formuler une proposition concrète, d’accéder au marché national de la téléphonie mobile ou d’entrer dans le capital de Mobilis dont l’introduction à la Bourse d’Alger est en bonne voie.
De même que cette porte reste ouverte à d’autres opérateurs étrangers et notamment le groupe britannique de télécommunication Vodafone qui «est intéressé pour rentrer dans le marché algérien», assure également Zohra Derdouri.
Affichant une certaine réceptivité, la ministre de la Poste considère que l’Algérie «discute» avec tout opérateur qui «émet des propositions » pour accéder au marché téléphonique local. Ainsi, deux opérateurs européens s’intéressent à l’Algérie, un marché considéré comme l’un des plus importants du continent africain avec un parc de 39,5 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, et où l’introduction de la téléphonie mobile de 4e génération (4G) est attendue d’ici la fin de l'année 2015. Soit l’opportunité pour les opérateurs étrangers d’investir le créneau de la 4G, n’ayant pas participé au lancement de la téléphonie mobile de troisième génération 3G et de la téléphonie 4G sans fil en mode fixe (LTE). Concernant justement la 3G, Zohra Derdouri estime que son déploiement progresse de façon «satisfaisante».
La ministre explique ainsi que l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a pu constater que les opérateurs ont avancé dans le déploiement de la 3G à travers les wilayas programmées pour la première année. Interrogée sur des insuffisances constatées chez certains opérateurs dans leurs prestations de service, la ministre a indiqué que «nous ne pouvons pas exiger des opérateurs de fournir un service parfait une année seulement après le lancement de cette technologie». «Il y a un constat de petites perturbations qui vont disparaître avec le temps», ajoute-t-elle.
Concernant le bilan chiffré de la 3G après une année d'existence, elle a indiqué que les résultats seront annoncés à la fin décembre de 2014.
C. B.

NB/ on aura au moins de la concurrence qui sera faite à A.T car Orange est très compétent .

Myst
30/11/2014, 17h19
L'Algérie est en train d'être vendue en pièces détachées à la France
Le clown Sellal devrait dans quelques jours visiter sa mama França avec tout le gouvernement pour lui vendre d'autres pièces importantes
Manque plus que le drapeau et l'hymne nationale et elle redeviendra officiellement française

absente
30/11/2014, 17h32
Vodafone aussi intéressé ...:rolleyes::mrgreen:..

En tout cas je tiens à le dire .. la 4G fixe c'est de l'arnaque . :mad:
L'ADSL ça se coupe .. :sad:

Genre h'na makane makane ..rahom jayin .. li ya3arfo ..oeilfermé

Aloha
30/11/2014, 17h38
si au moins Orange était une entreprise exemplaire ... oui là ils marchent sur la tête ...

Cookies