PDA

Voir la version complète : Fellag : Un artiste, un vrai!


Page : [1] 2

nassim
01/08/2003, 22h45
Si vous avez déjà assisté à l'un des spectacles de Fellag, l'appellation d'artiste vous paraîtra trop modeste!
En effet, Fellag décrit la réalité algérienne aussi noire et aussi dramatique soit-elle, comme nul autre artiste algérien. Le style Fellag est une école.
Je vous laisse écouter un extrait de son spéctacle "Djurdjurassique Bled" à écouter d'urgence (d'actualité!) et si vous avez des extraits, n'hésitez pas à nous en faire profiter!

http://cafedesamis.web1000.com/hits/fellag_-_le_bapteme.rm (à écouter avec real player bien entendu)

http://images-eu.amazon.com/images/P/2709621061.08.LZZZZZZZ.jpg

morjane
02/08/2003, 13h50
Ahhh! Fellag, j'adore.
je n'ai pas vus son spectacle mais j'ai son livre. Extrait:
Langue
Le problème linguistique est un problème fondamental. Pour l'harmonie du Peuple algérien et pour sa Paix,on aurait dus depuis longtemps accepter et reconnaitre l'expression de toutes les cultures,de toutes les tendances et de toutes les langues. vouloir diviser?empêcher l'autre de s'exprimer,interdire une langue est le meilleur moyen d'en arriver à l'explosion.
Nous avons Trois langues. Et au lieu d'essayer d'en apprendre d'autres,on tente de supprimer celles qui existent.Le Berbère est la langue mère du Peuple algérien., celle qui nous permet d'aller dans notre passé le plus lointain,de voyager dans notre mémoire.Elle est ciment de notre identité première.
Langue Maternelle de plus de 60% des Algériens,l'arabe est présent en Algérie depuis quatorze siècles..Il nous permet une échappée vers le spirituel car c'est la langue de l'Islam.
Le français est une langue acquise"un butin de guerre"disait Kateb Yacine.Cette langue s'est imprimée dans notre peuple. Elle nous permet de nous ouvrir à l'Occident,aux techniques nouvelles au monde en marche.Ces langues peuvent vivre en harmonie les unes avec les autres.. C'est une richesse que d'autres pays nous envient. je les mêle constament. Je dis "Bonjour" en Kabyle. On me répond en arabe. Et la conversation s'engage en français.

J'aime son écriture car il nous mèle du sourire aux larmes et parle de sujet important mais dit par lui cela a une autre saveur.

Merci Anakin :twark: d'y avoir penser. Rire c'est toujours une merveilleuse chose.

Bonne journée à tous

nassim
05/08/2003, 23h00
Merci de nous faire partager ce texte chère morjane. En effet, Fellag est connu pour être un humoriste de qualité, mais aussi pour son grand sérieux devant les causes de son pays d'origine. Tu le vois ds une émission de télé française, tu seras étonnée par sa maturité et son argumentation irréprochable. Personnalité qui contraste avec celle de Khaled qui lui, ne l'ouvre que pour montrer ses dents et oublie qu'en face de lui, un journaliste attend de lui une réponse!

Thanks dear muse :twark:

Lazhar
14/08/2003, 08h43
C'est vrai, Fellag est un surhomme du spectacle dramatique !
Il raconte la vie quotidienne algérienne avec les vérités que tout le monde connait mais que certains se cachent !

Vraiment bravo à lui pour ces bons moments :)

morjane
14/08/2003, 11h55
C'est vrai, Fellag est un surhomme du spectacle dramatique !
Il raconte la vie quotidienne algérienne avec les vérités que tout le monde connait mais que certains se cachent !

Vraiment bravo à lui pour ces bons moments :)

Ouf!!! quelqu'un que tu apprécies ! :10: :33:

Lazhar
14/08/2003, 12h39
C'est vrai, Fellag est un surhomme du spectacle dramatique !
Il raconte la vie quotidienne algérienne avec les vérités que tout le monde connait mais que certains se cachent !

Vraiment bravo à lui pour ces bons moments :)

Ouf!!! quelqu'un que tu apprécies ! :10: :33:

Bah oui j'ai un coeur, un gros coeur mais pour y entrer faut être quelqun qui mérite de l'attention, et tu vas me dire qu'un **** qui s'habille comme une meuf et se drogue et transmet le sida c'est bien ? :evil:

Bref Fellag => BRAVO !!!

PS: je m'aime moi aussi, ca fait 2 personnes !!! :wink:

rejane
27/10/2003, 19h24
Ah, Fellag... je suis francophone, fiancée à un berbère, et je vis dans un quartier cosmopolite... Fellag, c'est la synthèse ultime de l'engagement, du recul et de la maitrise langagière au service d'une culture qui ne veut pas s'affranchir... Je tente actuellement d'élever ses textes au rang de sujets d'études universitaires (j'étudie les sciences du langage)... j'ai besoin du soutien algérien :!:

Luna
27/10/2003, 21h06
Impressionnant! :o

nassim
27/10/2003, 23h55
Bel hommage aux talents de notre Fellag universel que tu viens de rendre, rejane!
T'es dans un forum qui célèbre ce grand artiste, alors n'hésites pas à nous faire partager tes points de vue sur le sujet comme sur d'autres.

:1036153111: rejane!

morjane
04/11/2003, 16h23
Azul Fellawen
Pour les amoureux de Fellag et Azduz en particulier, je continue son abécédaire(Tiré du livre Djurdjurassique Bled )

Nostalgie:
est ce qu'il vous arrive de penser à votre pays?
J'y pense tous les jours, tous les mois,tous les ans.
J'y pensele matin, le soir à minuit tout le temps par tous les temps, à chaque instant, chaque moment, hier, demain, aujourd'hui, après demain, le week-end, en semaine, à Noel, pendant le Ramadan, l'Aid, pendant la semaine des quatre jeudi, à la saint Glinglin, j'y pense dans la seconde qui passe, chacunes des secondes qui passent, tout à l'heure j'y penserai et j'y pense maintenant. J'y pense aussi en hiver, en Automne, au printemps et en été également. Et aussi à l'aube, au crépuscule, entre chien et loup, au zénith, et aux équinoxes.
Mais rassurez vous, ce n'est pas obsessionnel.


Rage:
La culture algérienne a été imprégnée par différents colonialismes, d'où nos problèmes d'identité. Cela explique le foisonnement d'idées, le combat entre laîcité et religion, la profusion d'artistes, chanteurs, musiciens ou comédiens.
Dans ce chaos, nous produisons de la violence et de la beauté. J'appartiens à un peuple qui a la rage, rage d'exister, rage de liberté, rage de vivre.

Rire
Rire là où ça fait mal. c'est ma façon de combattre les maux qui rongent mon pays: la pénurie, la censure, les tabous, l'intolérance, le machisme, la haine de l'amour, le fatalisme...Dire Mektoub, c'est renoncer, perdre tout espoir, se laisserpersuader que les algériens sont des monstres, des barbares ou des chiens. Mais quand dans la salle, j'entend monter vers moi le rire des algériens, un rire dur, douloureux, cathartique, je me dis " c'est gagné" Faire rire tous les soirs est un acte de résistance extrême. Et puis, si je ne riais pas moi même avec le public, j'aurais envie de me sucider.
Après la révolution le rire est la seulerevanche que le Peuple peut prendre contre le gouvernement.
Je ne ris pas de mon peuple.Dans tous mes spectacles transparait la tendresse que j'ai pour lui. Tous mes spectacles sont des témoignages sur la réalité souvent misérables des petites gens de mon pays. mes spectaclesportent leurs mots. et expriment leur magnifique capacité de résistance face à l'adversité et aux obstacles.Ils disent leur génie.
Le champ lexical contenu dans mes pièces n'est que l'expression linguistique de ce génie. Le public français par exemple decouvre et il me le dit avec stupefaction, un peuple vivant, vivace, fulgurant, pertinent et amoureux de la vie. Ce travail est un contrepoids au racisme d'ici et aux nouvelles de mort qui nous parviennent de là bas.

élection
Un responsable politique Algérien disait " que la fraude est aux éléctions ce que l'ombre est à l'homme". Or il faisait lui même partie de la commission chargée de surveiller le vote.
Un humoriste disait d'ailleurs que les élections étaient si transparentes que l'on voyait le nom du président avant le dépouillement.


Bonne journée :D

lydia.bejaia.2004
20/02/2004, 21h28
Azul fellawen!!!!

Si vous n'avez pas vu le dernier sketch de fellag,je vous le conseil fortement:fou rires assuré!

que pensez vous de lui?!

kabylie113
20/02/2004, 22h09
moi je l'aime bien il fait rire voila!!!!!!!!
sans plus !
@+++

VIVE LA KABYLIE!!!!!!!!

sentenza
20/02/2004, 23h35
sans plus
c'est donc que tu n'as rien compris à l'humour de Fellag

nassim
21/02/2004, 00h31
kabylie113 est une jeune fille de 15 ans, il ne faut pas lui demander de comprendre le rire politique!

Sinon, difficile de ne pas apprecier le talent de Fellag. C'est un honneur pour l'Algérie d'avoir des artistes comme lui!

Soeur.Ferrudja
22/02/2004, 02h19
Moi fellag, je l'aime bcp !! hélas je né pas encore vue son dernier sketch, mais ma soeur m'a dit la meme chose, c'est a mourire de rire !!

moi je n'ai que sa premiere k7, sérieux je crois que je la conné parcoeur !! ya bcp de chose qui sont marrantes, meme tour je crois !! la premiere fois je crois que j'ai pleuré de rire !! en tout cas lui est un trés trés bon comique !!!

bravo a fellag !!

Zagomack
15/04/2004, 14h21
Salut a tous,

Fellag est en tournee en France pour son dernier spectacle (Le dernier chameau), je mets les dates que j'ai trouvees ci dessous, j'espere que vous aurez plus de chances que moi et n'aurez pas a faire 250 Kms dans le Jura pour le voir... :)

PS: Si vous trouvez des dates supplementaires n'hesitez pas les rajouter...surtout si c'est en Savoie :)

Zag.

BELFORT Fellag.
Le 07/05/2004
Organisme : Le Granit, Scène Nationale de Belfort

BERGERAC Fellag : Le Dernier Chameau.
Le 25/05/2004
Organisme : Centre Culturel Municipal

BLAGNAC Fellag.
Du 27/05/2004 au 28/05/2004
Organisme : Odyssud

BOBIGNY Le dernier chameau, de et par Fellag (création).
Du 03/03/2004 au 30/04/2004
Organisme : MC 93 Bobigny

BONNEUIL SUR MARNE Mohamed Fellag.
Le 11/05/2004
Organisme : Bonneuil Action Culturelle, Salle Gérard Philipe

DOLE Fellag : Le dernier chameau.
Le 08/05/2004
Organisme : Scènes du Jura, Théâtre de Dole

MERIGNAC Fellag : Le dernier chameau.
Le 02/06/2004
Organisme : Le Pin Galant

MONTPELLIER Le dernier chameau, de et par Fellag.
Du 04/06/2004 au 06/06/2004
Organisme : Printemps des comédiens


NOYON Fellag : Le dernier chameau.
Le 12/05/2004
Organisme : Le Chevalet

SERIGNAN Le dernier chameau, de et par Fellag.
Le 08/06/2004
Organisme : Printemps des comédiens

kro-magnon
15/04/2004, 14h30
moi je l'aime bien il fait rire voila!!!!!!!!
sans plus !
@+++

VIVE LA KABYLIE!!!!!!!!

Ah non, c'est faux! Moi j'ai été le voir à Strasbourg. Ben, il nous a fait rire puis il nous a fait du thé à la menthe.

Nour-USA
16/04/2004, 16h13
Tous les comédiens m'interessent en general (allez deviner pourquoi! :P ) Est-ce que vous pouvez poster une photo de ce monsieur? Mon prefere, parmi les comediens maghrebins ayant reussi en france reste Smain! Je ne comprends pas du tout le succes de Jamal D.: j'au vu plusieurs sketches sur TV5 qui m'ont a peine fait sourire:lol:

Nour-USA
19/04/2004, 15h08
Merci GM, il a une tete sympa! :lol:

nassim
19/04/2004, 16h02
Une vidéo très sympa de l'interview de Fellag :
http://213.41.65.178/akamareal/tv5/ba/invite_fellag_130603.ram

Excellent humoriste mais aussi excellent...francophone!

sentenza
19/04/2004, 23h43
J'ai vu les premiers sketchs de Fellag il y a plus de 10 ans, dans l'émission les nuits du ramadan, animée à l'époque par Frédéric Miterrand.
A cette époque il était en Algérie. J'avais enregistré l'émission, et c'est un réel plaisir de la revoir.
J'irai voir son nouveau spectacle en région parisienne.

clando
02/05/2004, 17h02
Azul akw;
Et bien personnellement, j'ai été voir à Bobigny le dernier FELLAG et je vous avoue que j'ai "un peu ri" mais bcp moins que lors de ses précedents spectacles.
J'ai l'impression que Fellag n'ecrit et ne joue plus pour les Algériens mais travaille pour le public Français. C'est très bien pour lui mais c'est peut être "une perte" pour nous algériens.
Neanmoins je continue à être un Fan de lui et je n'oublierai jamais les fous rires que j'ai eu en assistant au bled à ses premiers spectacles.
Artufat

morjane
06/05/2004, 19h28
Azul ClandoJ'ai l'impression que Fellag n'ecrit et ne joue plus pour les Algériens mais travaille pour le public Français

Tout justement dans le Courrier International de cette semaine(du 6 au 12 Mai 2004) on parle de Fellag et il donne le compte rendu d'une interwiew paru dans El Watan

Extraits


Comment expliquez-vous que la substance de vos spectacles, qui est algérienne, transcende les frontières nationales ? Comment les spectateurs non-algériens (majoritaires) parviennent-ils à s'y repérer ?

L'Algérien est un prétexte pour aller vers l'homme en général. L'Algérie est un terreau qui me permet d'aller vers l'être universel. Tous les spectateurs se retrouvent piégés agréablement par ces histoires qui deviennent aussi les leurs, même s'ils ne sont pas algériens. Je reçois des centaines de lettres de Français de souche qui évoquent cette universalité. Cela m'amuse et me rend heureux que des Français accèdent pendant deux heures à l'universel en passant par l'Algérien, parce que c'est un juste retour des choses par rapport à une société qu'on a marginalisée et qui apporte à son tour un modèle de l'humain auquel on s'identifie. C'est un jeu intéressant pour un créateur.

Dans votre spectacle Le Dernier Chameau, on accède à l'Algérie par les femmes. Pourquoi ce choix ?

J'ai voulu témoigner encore une fois de ces deux mondes, le monde des hommes et celui des femmes, qui créent un déséquilibre dans la société, un déséquilibre psychologique. La société des femmes est en rondeurs, en sensualité, en amour, en affectivité, en poésie, en tendresse, en douceur et, de l'autre côté, il y a l'homme, raide, figé. Je le joue, ce père rigide, la moustache tendue, qui ne danse pas, qui a peur de se laisser aller même pendant les festivités de l'indépendance. C'est aussi une symbolique

Vous avez voté ?

Non. Je suis de cette génération d'Algériens qui éclatent d'un rire gigantesque et ubuesque lorsqu'on leur dit que les choses vont changer. Tant qu'il n'y a pas une première fois concrète, quelque chose qui a changé, qu'on touche, je ne peux pas y croire. Quand le ministre de l'Intérieur dit : «Je vous promets que l'administration va être neutre», c'est comme le loup qui demande aux poules de le laisser entrer dans le poulailler et promet de ne pas les manger. J'attends de voir la mise en œuvre de décisions politiques fortes, courageuses, qui vont transformer ce pays.

Un exemple de décision forte, significative ?

Les Algériens rêvent d'en finir avec les archaïsmes du passé qui freinent notre envolée. Ils rêvent d'ouvrir le pays pour que des gens du monde entier puissent venir s'installer en Algérie pour créer des usines et des emplois ; ils rêvent d'une école ouverte sur la modernité, où l'on pourrait étudier toutes les langues possibles ; ils rêvent que les femmes aient les moyens de se libérer totalement et que soient promulguées des lois qui les protègent. Par ailleurs, il faut qu'on arrête de croire que nous sommes, nous autres Algériens, uniques au monde, que nous sommes les plus grandes victimes de l'humanité, pour nous inscrire dans une humanité plurielle ouverte. Très souvent, l'algérianité est montée sur un piédestal, comme s'il s'agissait d'une valeur absolue, intouchable. Nous sommes un peuple avec sa beauté, son courage, mais aussi sa fragilité, ses travers. La France, l'Angleterre ont-elles perdu de leur âme en s'étant ouvertes à toutes les cultures, les langues, les initiatives ?

Comment percevez-vous l'image de l'Algérie et des Algériens dans la société, les médias français ?

Tant que le pays ne s'ouvre pas de façon quasi absolue à la presse internationale - et libre à celle-ci de prendre sa responsabilité d'aller où elle veut, de faire ce qu'elle veut -, tant que le pays ne laisse pas les autres nous regarder, nous aurons des images et des écrits qui ne refléteront qu'une partie de la réalité, qui ne seront pas représentatifs de la société dans sa profondeur. Les journalistes étrangers sont souvent contraints d’aller dans les mêmes endroits, comme l'hôtel Saint-Georges ou quelques boîtes de nuit… On leur fait faire une espèce de circuit journalistique, mais ils ne rencontrent pas le peuple avec ses problèmes, ses contradictions. Là, on a affaire à une espèce de marginalité bourgeoise ou politique. C'est à nous de contrecarrer ces images. Il faut que la presse algérienne fasse des reportages concrets qui donnent une autre tonalité, que la télévision fasse des documentaires, qu'on fabrique des images fortes qui expliqueraient notre société, qu'on les montre et qu'on les exporte. On ne peut pas imposer à un journaliste étranger un point de vue. A nous de montrer le contraire.
Ce n'est ni en pleurant ni en accusant que l'on va transformer les choses. Qu'on laisse la télévision libre, qu'on montre la réalité !


A la lecture de reportages de la presse étrangère, ces derniers temps, on retrouve une idée force : la «soif de vivre» des jeunes. Vous la percevez aussi ?


Comme nous avions inventé dans la difficulté des espaces de liberté, de bonheur, même s'ils étaient fugaces, eux aussi inventent à leur façon, avec d'autres codes, des attitudes qui leur permettent de glaner de petits moments de bonheur et d'espoir qu'ils puisent dans une énergie formidable. Ils ont un langage plus libéré que le nôtre par rapport à la société tribale. Nous, nous avions un pied dans la ruralité et un pied dans l'urbanité. Eux sont les enfants de la ville, une ville complètement explosée, faite de citadinité brouillonne et bouillante. Je suis heureux de savoir que ces jeunes ne sont pas des fatalistes. Je crois que le pouvoir, s'il ne les écoute pas, sera à un moment donné marginalisé. Ce peuple, jeune, énergique, est en train de s'inventer une démocratie libertaire, faite de modernité anarchique au-delà d'un pouvoir qui reste dans des codes d'un autre temps. Le gouverneur Viollette avait dit en 1927 à l'Assemblée nationale d'Alger, en parlant des Algériens, que, si la France ne leur donnait pas un pays dans dix ans, ils allaient inventer un pays, le prendre. Aujourd'hui, si le pouvoir ne donne pas tous les moyens à ce peuple de jeunes de s'épanouir, ceux-ci inventeront une autre société. C'est la force des idées qui fera avancer la société. La presse algérienne a la chance inouïe d'être lue tous les jours et elle peut se nourrir de ces idées-là, et en nourrir le peuple quotidiennement. La presse a un pouvoir formidable d'injecter dans la société de vraies idées de modernité, d’éduquer les gens, chaque jour. La presse, en Algérie, a les moyens d'injecter de l'intelligence.

Nadjia Bouzeghrane , El Watan

clando
06/05/2004, 23h50
Azul Fellam Morjane;
Azul akw

Merci pour cette interview, ça repond effectivement à une
partie de mon "inquietude" de voir Fellag s'eloigner des siens.

Ce gars est effectivement génial, très drole et tres courageux
de prendre ce pari d'être universel sur des histoires algériennes.
Dieu seul sait qu'on en a besoin, nous les algériens pour qui
le crime originel est justement d'être né(e) Algérien(ne)
(c lui meme qui l'a dit dans un de ses spectacles)

En fait c'est quand j'ai vu le dernier spectacle que j'ai eu cette
impression que sa façon d'ecrire et de jouer est en train de
virer au ......Bleu/ blanc/ rouge. Si je peux m'exprimer ainsi......

Il a en fait plus fait appel à l'imaginaire Français qu'à
celui algérien. J'imagine que tous ceux des Francais qui ont
vecu en Algérie et ceux (plus jeunes) qui veulent en savoir
plus sur notre bled ont bcp rigolé. Mais il est evident que ce
n'est plus le même humour que celui de Djurdjurasik Bled,
ni celui de Bateau pour l'Australie, et encore moins
celui de Cocktail Khorotov.

Mais peut être que tendre vers l'universel veut dire aussi qu'il
faudra faire ce genre de concession??!!

Désolé si je suis plutot négatif concernant ce grand monsieur
pour qui j'ai bcp de respect.

Artufat

morjane
07/05/2004, 14h48
Azul Fellak Clando

Je n'ai pas vus son dernier spectacle et je compte acheter le livre par contre. Je suis aussi une fan de Fellag et j'ai tous ses livres. J'avais beaucoup aimé" C'est à Alger" car ce n'était plus le comique qui était là mais l'homme avec toute la sensibilité qu'il est possible d'avoir. J'ai noté aussi ce changement. C'est certainement une évolution mais je sais qu'au fond de lui il est celui qui a écris dans Djudjurassique Bled ceci à la lettre N pour nostalgie

Est ce qu'il vous arrive de penser à votre pays l'Algérie?
J'y pense tous les jours, tous les mois, tous les ans. J'y pense le matin, le soir à minuit tout le temps, à chaque instant, chaque moment, hier , demain, aujourd'hui, après demain, le week-end , en semaine,à Noël, pendant le Ramadan, l'Aïd, pendant la semaine des quat'jeudis,à la Saint glilnglin. J'y pense dans la seconde qui passe, chacunes des secondes qui passent, tout à l'heure, j'y penserai et j'y pense maintenant. J'y pense aussi en hiver, au Printemps, en Automne, en été également. Et aussi à l'aube, au crépuscule, entre chien et loups, au zénith et aux équinoxes.
Mais rassurez vous, ce n'est pas obsessionnel

Cela m'avait marqué lorsque je l'avais lus car c'est une merveilleuse déclaration d'amour que l'on puisse faire lorsque l'on est loin de sa terre natale mais si proche au fond de son coeur.

J'avais aimé aussi "Rue des petites daurades". Ce n'est pas être négatif que de penser comme tu l'as ressentis car au contraire quand on apprécie une personne on est encore plus attentif à ses changements et on en attend beaucoup. Alors forcèment quand on le voit plus light et qui change un peu on pense à ce que l'on connaissait de lui.

Salutations :D

cherchalia
29/10/2004, 11h21
:lol: salut tout le monde:

Comme le veut la tradition algerienne, apres le ftour, il y a, à la télé des "sketches ", exemple Bila houdoud, Beyouna, Abaass ect ect ..

Or je n'ai jamais vu un seul de fellag, il touche trop à la politique algrienne et cela genne beaucoup, cependant, personnellement je trouve que ce qu'il dit dans ses spectacles et ses "one man show" represente tres bien la famille et la societé algerienne, je trouve meme que aucun autre humoriste ne poura parler de l'algerie mieux que lui. Il est vraiment unique...

Son style d'humour s'oriente essentiellement sur des histoires de sexe bien que de nombreux sketches commencent auparavant à partir des différentes angoisses qu'il a vécues et des malheurs qu'il a du traverser et de nombreuses dénonciations.

Enfin je voudrai connaitre vos avis sur ce sujet!!

Pour les amateur:
-Durdurassique Bled
-Bateau pour l'Australie
-le dernier chameau

@ plus

cherchalia
29/10/2004, 11h42
apparemment tout le monde s'en fou ..
lol :60: :22:

Yassine al tighzirti
29/10/2004, 11h55
Djurdjurassique Bled et Un bateau pour l'Australie sont des monuments! :mrgreen: Par contre je n'ai pas vu Le dernier chameau.

Ah oui et tu avais oublié Cocktail Khorotov :wink:

nono le petit robot
29/10/2004, 12h20
La version toute en kabyle de fellag est excellente aussi, quelqu'un connait?

Sinon mon préféré : un bateau pour l'Australie.

Louisa
29/10/2004, 22h43
Bonsoir à tous,
Je suis une fan incontestable de Fellag, je pourrai vous refaire tout ses sketches, je les connais par coeur.
J'ai eu la chance d'aller le voir 2 fois en spectacle et j'ai beaucoup ris....d'ailleurs j'ai tellement ris que Fellag lui même en a été surpris :mrgreen:
C'est un humouriste hors paire qui c'est parler de la dure réalité de la vie en Algérie en apportant une énorme touche d'humour.

Je lui tire mon chapeau.

Louisa.

Cookies