PDA

Voir la version complète : Un chercheur algérien met sur le marché un logiciel capable de localiser en temps réel les avions en détresse


katiaret
21/01/2015, 13h30
Un chercheur algérien, Abdou Attou, a mis sur le marché un logiciel innovant "SmartTrack" conçu pour localiser en temps réel un avion en détresse, grâce à une technologie permettant le captage continuel des signaux de connexion à bord des avions.
Fondateur et PDG de la compagnie "Wisscom Aerospace", basée à Oxford, un des bastions mondiaux de la recherche scientifique, Abdou Attou propose ainsi à l'industrie aéronautique des solutions technologiques pour éviter des tragédies comparables à celles de la disparition de l'avion d'AirAsia au-dessus de la mer de Java ou celui de la Malaysia Airlines en mars de l'année dernière, non retrouvé à ce jour.
Outre le logiciel "SmartTrack", la compagnie "Wisscom Aerospace", a également conçu le "CloudBox", une boite virtuelle qui permet d'absorber et de transmettre instantanément aux centres de données à terre, via des satellites, les enregistrements audio et messagerie émanant du cockpit et des renseignements d'une importance capitale sur la position de l'avion, son altitude, sa vitesse, la vitesse du vent et la pression atmosphérique.
Rencontré par l'APS à Londres, M. Attou, qui a longtemps occupé des postes de direction dans des institutions bancaires de renommée internationale, avant de mettre son expertise en matière d'investissement au service de l'innovation, a souligné que ces logiciels seront d'une utilité "indéniable" et "inestimable" à la navigation aérienne, pour renforcer les capacités d'analyse de données via les satellites par les compagnies aériennes.
"Repérer avec précision un avion qui tombe en mer était devenu une véritable source de préoccupation après la disparition du vol d'Air France 447 en 2009. Mais rien de bien concret n'a été fait pour y remédier, malgré les énormes coûts pour l'acquisition d'un avion commercial de type airbus ou Boeing", a affirmé M. Attou.
Il a ajouté que ces tragédies à répétition "ont souligné avec acuité le besoin de trouver de nouvelles approches et de nouvelles technologies".
C'est donc ce souci de réduire significativement le temps qui sépare un crash du lancement des opérations de secours qui a animé l'entrepreneur algérien et l'a conduit à fonder en 2013, avec un noyau d'ingénieurs et d'informaticiens, la compagnie "Wisscom Aerospace", spécialisée dans les logiciels de connectivité par satellite, pour trouver les solutions tant attendues.
Aujourd'hui, la compagnie propose des logiciels "lowcost" qui "vont changer complètement la donne et les fondamentaux de l'économie de cette industrie", selon M. Attou.
"Ces solutions combinées aideront à réduire le champ de recherche, rendront possible l'accès immédiat aux principaux paramètres des données de la boite noire et permettront aux services de secours d'arriver rapidement sur le lieu du crash et potentiellement de sauver des vies humaines", a expliqué M. Attou, qui dit avoir reçu les félicitations du ministre britannique de l'Innovation, pour cette "nouvelle technologie pionnière et unique dans le secteur aéronautique".
Trois grands groupes américains prestataires de systèmes satellitaires (Panasonic Avionics, Global Eagle Entertainment, Gogo Air) ainsi que de nombreuses compagnies aériennes, dont British Airways, Air Norvège, Singapour Airlines et les compagnies aériennes émiraties Etihad et Emirates, ont exprimé un grand intérêt pour ces logiciels, a indiqué M. Attou.
L'entrepreneur, qui a tenu à souligner son attachement à son pays natal l'Algérie, est un pur produit de l'université d'Oran et des universités d'Oxford et de Californie, respectivement en économie et finances, sciences exactes et intelligence artificielle.
Récemment, la chaîne de télévision britannique BBC a consacré un sujet au chercheur et aux produits de son entreprise, se réjouissant qu'une compagnie basée à Oxford ait pu trouver la solution à un problème "qui aurait du être résolu depuis des années".

Radio algerie

zek
25/01/2015, 12h44
Chercheur Algérien qui n'a que le nom mais entreprise anglaise.

absente
25/01/2015, 20h50
le gars qui classe les pays selon leurs QI est au courant de cet article ?? lol

amarlekabyle
26/01/2015, 06h39
Un chercheur algérien avec la certification des universités d'Oran et d'Oxford

Je n'ai pas pris le temps de tout lire, allez savoir pourquoi ça me fait penser aux avions renifleurs...

Mais il est possible que cette information soit réelle et fondée, méa culpa si besoin...:)

absente
26/01/2015, 20h35
je lui souhaite une trés bonne continuation ..

Cookies