PDA

Voir la version complète : Demis Roussos : mort du phénomène grec des suites d'un cancer


mohoo
26/01/2015, 16h41
La fille de Demis Roussos, "choquée", s'est un peu livrée ce lundi dans le journal Le Figaro, qui publie sur Internet un court entretien. La jeune femme explique que le chanteur grec souffrait d'un cancer du foie, de l'estomac et du pancréas. "On a appris, il y a quelques mois qu'il était malade donc malheureusement, on s'était préparés à cela. Mais, en réalité, je crois qu'on n'est jamais prêt" explique-t-elle, ajoutant que les obsèques seraient organisées ce vendredi à midi, à Athènes.

La triste nouvelle de son décès est d'abord venue ce lundi matin du compte Twitter de Nikos Aliagas, qui a révélé qu'elle lui avait été confirmée par la fille du chanteur : "Je viens d'apprendre la mort de mon ami Demis Roussos, dans la nuit de samedi à dimanche à Athènes. Tristesse profonde pour un grand artiste" avait-il écrit sur le réseau social. Après la publication de ce message, les interrogations se sont multipliées un temps sur la possibilité d'une rumeur non fondée, d'autant que le décès avait déjà été annoncé sur Twitter dimanche après-midi, sans que la nouvelle n'ait été confirmée. La télévision grecque a très vite annoncé la triste nouvelle de Nikos Aliagas. La fille de Demis Roussos, Emily, avait validé dans la matinée l'information auprès du Figaro.

Une singulière vision de la mort
Demis Roussos assurait qu'il avait vécu plusieurs vies, qu'il avait vécu au Moyen-Âge et durant l'Antiquité égyptienne. L'homme était convaincu de la réalité des cycles de réincarnation, attiré par le paranormal et le mysticisme, une fascination qui a longtemps rejailli sur son univers musical, teinté de psychédélisme dans les années 1970. Durant son adolescence, Demis Roussos a connu quelques années d'errance en compagnie de musiciens nomades en Grèce, avant sa rencontre avec Vangélis Papathanassiou. Une expérience qui le marquera toute sa vie.
Gravement malade, atteint d'un cancer, le chanteur et musicien grec Demis Roussos (Artémios Ventouris Rousos de son vrai nom) s'est éteint à l'âge de 68 ans, ont annoncé ses proches ce lundi 26 janvier. Il était hospitalisé depuis longtemps à Athènes.

[Mis à jour le 26 janvier à 16h38] Demis Roussos, de son vrai nom Artémios Ventouris Rousos, est mort dans la nuit de samedi à dimanche à Athènes, à l'âge de 68 ans. Il est décédé des suites d'un cancer, selon les informations délivrées par la famille. Il était hospitalisé depuis de longues semaines dans une clinique de la capitale grecque, qui a rédigé un communiqué : "Après avoir été hospitalisé depuis longtemps à l'hôpital Igia, l'artiste mondialement célèbre Demis Roussos est décédé". C'est donc une longue maladie qui est à l'origine de sa disparition. La famille du chanteur grec aura préféré conservé la nouvelle de sa mort jusqu'à ce lundi matin.

Le musicien, probablement le chanteur grec le plus connu dans le monde, a vendu plus de 60 millions de disque au cours de sa riche carrière internationale, qui a duré près de 45 ans. Ses tubes "Quand je t'aime", "My Only Fascination", "My Reason" ou "Lovely Lady Of Arcadia" figurent parmi les plus grand succès des années 1960 et 1970. Né à Alexandrie, en Egypte, où il est resté jusqu'à ses 15 ans, Demis Roussos était devenu une star internationale de la chanson dans les années 1970, après avoir fondé le groupe Aphrodite's Child, en 1968, avec Vangelis, Lucas Sideras et Silver Koulouris. Le tube "Rain and Tears" lui avait apporté une célébrité internationale dès 1968.

Demis Roussos, malade d'un cancer depuis des mois
La fille de Demis Roussos, "choquée", s'est un peu livrée ce lundi dans le journal Le Figaro, qui publie sur Internet un court entretien. La jeune femme explique que le chanteur grec souffrait d'un cancer du foie, de l'estomac et du pancréas. "On a appris, il y a quelques mois qu'il était malade donc malheureusement, on s'était préparés à cela. Mais, en réalité, je crois qu'on n'est jamais prêt" explique-t-elle, ajoutant que les obsèques seraient organisées ce vendredi à midi, à Athènes.

La triste nouvelle de son décès est d'abord venue ce lundi matin du compte Twitter de Nikos Aliagas, qui a révélé qu'elle lui avait été confirmée par la fille du chanteur : "Je viens d'apprendre la mort de mon ami Demis Roussos, dans la nuit de samedi à dimanche à Athènes. Tristesse profonde pour un grand artiste" avait-il écrit sur le réseau social. Après la publication de ce message, les interrogations se sont multipliées un temps sur la possibilité d'une rumeur non fondée, d'autant que le décès avait déjà été annoncé sur Twitter dimanche après-midi, sans que la nouvelle n'ait été confirmée. La télévision grecque a très vite annoncé la triste nouvelle de Nikos Aliagas. La fille de Demis Roussos, Emily, avait validé dans la matinée l'information auprès du Figaro.

Une singulière vision de la mort
Demis Roussos assurait qu'il avait vécu plusieurs vies, qu'il avait vécu au Moyen-Âge et durant l'Antiquité égyptienne. L'homme était convaincu de la réalité des cycles de réincarnation, attiré par le paranormal et le mysticisme, une fascination qui a longtemps rejailli sur son univers musical, teinté de psychédélisme dans les années 1970. Durant son adolescence, Demis Roussos a connu quelques années d'errance en compagnie de musiciens nomades en Grèce, avant sa rencontre avec Vangélis Papathanassiou. Une expérience qui le marquera toute sa vie.
linternaute.com

Megane
26/01/2015, 16h50
Paix à son âme.
Je ne le connaissais que de nom.

Demis Roussos assurait qu'il avait vécu plusieurs vies, qu'il avait vécu au Moyen-Âge et durant l'Antiquité égyptienne. L'homme était convaincu de la réalité des cycles de réincarnation

Sa croyance a du faciliter le passage de sa fin de vie et l'aider à relativiser plus que d'autres personnes ayant d'autres croyances.

Lombardia
26/01/2015, 18h45
Paix à son âme !

Encore une triste nouvelle, et une partie de notre jeunesse qui s'en va, en plein hiver, avec celui qui a débuté sa carrière avec les Aphrodite's Child, en chantant la pluie et les larmes.

Rain and tears : quelle ironie du sort...

YQyxCL1uMlU

Cookies