PDA

Voir la version complète : Pourquoi la vérité scientifique est si difficile à accepter


haddou
26/04/2015, 18h39
Les apparences sont terriblement trompeuses. L’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, n’est pas ce que nous en voyons et nos sens sont lamentablement limités. Mais nous avons beaucoup de mal à le reconnaître et persistons dans les préjugés et les raisonnements douteux souligne The Guardian.

Nous avons fini par accepter le fait que la terre tournait autour du soleil que depuis quelques siècles et nous ne savons toujours pas de quoi est constitué l’essentiel du cosmos. Nous savons que la vie est construite de cellules depuis moins de deux cent ans et que cette vie est codée par l’ADN depuis moins de 50 ans. La structure réelle de l’univers –atomique, subatomique et quantique- ne commence à être comprise que depuis quelques décennies alors que l’homme moderne est présent sur terre depuis des dizaines de milliers d’années. Nous sommes très mal équipés pour percevoir la réalité objective. Nos raisonnements sont faussés par les idées préconçues, les préjugés et notre subjectivité. Nous ne distinguons pas les faits des opinions et des sentiments. Nous pensons mal. Nous voyons des liens de causalité là où ils n’existent pas et n’en voyons pas là où ils sont bien réels.

Nos sens et notre esprit nous trompent en permanence. L’horizon nous indique que la terre est plate. Nous pensons que des personnes sont guéries grâce à l’homéopathie, que les araignées sont dangereuses ou qu’une vague de froid démontre que le réchauffement climatique n’existe pas. La plupart des gens sont encore convaincus qu’ils existent des races humaines très différentes alors que la biologie et la génétique démontrent le contraire.
La génétique moderne, par exemple, révèle énormément de choses sur l’origine de l’espèce humaine, les migrations, les mélanges de population. Tout cela est rejeté par les obscurantistes ou les nationalistes car il va à l’encontre des mythes et légendes construits autour de l’origine des nations, des religions et des populations. Mais les algorithmes utilisés par les généticiens ne sont pas des opinions, ils révèlent ce qui est caché à nos sens et à notre compréhension immédiate et intuitive. C’est l’objet de la science: révéler ce qui est caché.
La science est notre seul vrai moyen de comprendre la réalité de l’univers qui nous entoure car elle n’est pas construite sur ce que nous dicte notre fameux «bon sens». Elle est construite sur des expériences répétées, des faits et des causalités démontrées. C’est pourquoi la méthode scientifique devrait être apprise et transmise le plus tôt possible. Ce serait sans doute le meilleur moyen de détruire les préjugés et les théories du complot construites sur des raisonnements bancals mais répandus.

State

Mohamed_Rédha
27/04/2015, 18h29
Salam,

La science est notre seul vrai moyen de comprendre la réalité de l’univers qui nous entoure car elle n’est pas construite sur ce que nous dicte notre fameux «bon sens». Elle est construite sur des expériences répétées, des faits et des causalités démontrées. C’est pourquoi la méthode scientifique devrait être apprise et transmise le plus tôt possible.
Tout le monde n'est pas scientifique.. la meilleure façon de comprendre l'univers est de croire en Allah.
La compréhension de l'univers doit venir de haut (du très haut) vers le bas (la création)..
Ceux qui essayent de comprendre de bas en haut.. soit ils finissent par découvrir le très haut.. soit ils s'égarent.

momo84
27/04/2015, 20h09
salam

mohamedrheda



D'après Oumm Sulaym, J'interrogeai l'Envoyé d'Allah de ce que la femme doit faire si elle voit un songe érotique, tout comme l'homme. "Si elle éjacule, répondit le Prophète, elle devra se laver". Éprouvant un peu de honte, je demandai au Prophète: "Est-ce que la femme éjacule?". - "Oui, répliqua le Prophète, sinon grâce à quoi son enfant lui ressemblerait-il ? Le liquide émis par l'homme (le sperme) est épais et blanchâtre, tandis que celui de la femme est fluide et jaunâtre. La ressemblance (de l'enfant à l'un de ses parents) dépend alors de celui des deux liquides qui atteint l'utérus le premier"


ont peu comprendre que les chiite et les sunnite qui tire lleur sciences nont pas de dieu mais des imam createur de hadith ont finit par segarez en disant se genre de betise citer en haut

Cookies