PDA

Voir la version complète : Gerbaz Senhadja / Est de Skikda: Augmentation du nombre d’oiseaux migrateurs


katiaret
16/05/2015, 16h34
Pas moins de 11 185 oiseaux migrateurs ont été recensés au début de l’année en cours dans la zone humide de Gerbaz Senhadja (Est de Skikda), a-t-on appris, jeudi, auprès de la Conservation des forêts.
S’exprimant en marge d’une journée d’étude sur les oiseaux migrateurs, Badreddine Soussi, chargé de la diversité biologique de la Conservation des forêts, a précisé à l’APS qu’une augmentation a été enregistrée par rapport à l’année dernière lors de laquelle on a dénombré 7 726 oiseaux.
Les efforts consentis par les services de la conservation des forêts en matière de contrôle de l’activité industrielle et la lutte contre la pêche illicite, sont les facteurs qui ont favorisé la hausse des oiseaux transitant par ce site, a fait savoir le même responsable lors de cette journée organisée par la Maison de l’environnement avec la collaboration de la Conservation des forêts de la wilaya.
Dans la wilaya de Skikda, le nombre d’oiseaux migrateurs enregistré en 2011 a atteint 16 119, tandis que 10 401 ont été dénombrés en 2012, a-t-il rappelé lors de cette journée tenue à la maison de jeunes de la commune d’Azzaba.
Quelque 230 espèces d’oiseaux migrateurs, dont 42 espèces extrêmement rares en plus d’autres espèces dont le vanneau huppé, Eris mature à tête blanche, flamant rose et poule sultane, vivent dans la zone humide de Gerbaz Senhadja couvrant près de 43 hectares, implantée entre les communes de Ben Azzouz, d’El Marsa et de Djendel Saâdi Mohamed jusqu’à celle de Berrahal dans la wilaya d’Annaba, selon le même responsable. Inculquer la culture de la préservation de l’avifaune et valoriser la zone humide de Gerbaz Senhadja, sont les objectifs assignés à cette rencontre, a indiqué de son côté la directrice de la Maison de l’environnement, Saousen Mourdi. Une sortie sur cette zone humide des élèves de l’école primaire Hassan-Abdeli de la commune d’Azzaba a été organisée en marge de cette journée, a-t-on indiqué. Rappelons que quelque 4 300 oiseaux d’eau migrateurs ont été dénombrés, cette année, à travers cinq zones humides de la wilaya de Constantine. Ces espèces ornithologiques ont été dénombrées dans les retenues collinaires d’Aïn Smara, d’Ibn Badis et de Salah Derradji (El Khroub) et dans deux lacs de Djebel Ouahch (Constantine).
A Ouargla, ce sont, environ, 2 500 oiseaux migrateurs qui ont été dénombrés en janvier dernier, à travers les zones humides de la wilaya. La majorité de ces oiseaux migrateurs ont été recensés au niveau des zones humides d’Oum Raneb (daïra de sidi Khouiled), de Sidi-Slimane (daïra de Mégarine), de Sebkhet Sefioune (daïra de N’goussa). Dans la wilaya d’Aïn Témouchent, pas moins de 27 espèces d’oiseaux rares protégés ont été recensés, dernièrement, au niveau de la station de lagunage de Hassi El Ghella, un site potentiellement zone humide.
Au total, ce sont 565 oiseaux migrateurs appartenant à ces 18 espèces protégées qui ont été comptabilisés au niveau des sites de la retenue collinaire d’Ouled Kihal, station de lagunage de Hassi El Ghella, son marécage, ainsi que sa Sebkha.

(Source : APS)

Cookies