PDA

Voir la version complète : Exportations/Maroc/Espagne: Encore des marges de progression


geozed
11/06/2015, 12h11
Le made in Maroc 51 milliards de DH

L’offre espagnole dépasse les 60 milliards

Câbles, engrais, textile, voitures de tourisme, poisson… le principal des produits marocains

Le match commercial Maroc-Espagne connaît toujours des hauts et des bas. Les échanges évoluent au gré des soubresauts politiques qui caractérisent les relations entre les deux pays. Une situation qui a évolué depuis la crise économique. L’Espagne est actuellement le premier partenaire commercial du Maroc. Une position acquise en se basant sur la formule du «matelas d’intérêts», qui structure en bonne partie la pensée stratégique du voisin du nord envers le Maroc. Pour Madrid, le Maroc représente son 9e marché mondial, 2e hors UE juste derrière les USA ou encore son 1er marché africain. Du côté des échanges commerciaux proprement dits, la balance commerciale est plutôt en faveur de Madrid. Le Maroc importe l’équivalent de 6,14 milliards de dollars (près de 60 milliards de DH). Dans l’autre sens, l’Espagne importe 5,3 milliards de dollars (environ 51 milliards de DH). L’offre marocaine englobe principalement les textiles: vêtements et accessoire autre qu’en bonneterie (1,2 milliard de dollars), bonneterie (344 millions de dollars) ou encore d’autres textiles confectionnés (142 millions de dollars). S’y ajoutent les machines, appareils et matériel électrique (1,4 milliard de dollars), les produits de la mer (512 millions de dollars), les fruits et légumes (353 millions de dollars), les voitures de tourisme et pièces de rechange automobile (328 millions de dollars)… les engrais (138 millions de dollars) ou encore les préparations de viandes et de poissons (90 millions de dollars). A l’import, le Maroc achète essentiellement des combustibles minéraux/huiles minérales et lubrifiants (1,4 milliard de dollars), les machines/appareils électriques (537 millions de dollars), les machines appareils et engins (515 millions de dollars), les matières en plastique et ouvrages (344 millions de dollars)… la fonte/fer et acier (296 millions de dollars) ou encore le cuivre et ouvrages (231 millions de dollars). Les deux pays viennent tout juste de tenir la 11e Rencontre de haut niveau. Une réunion au sommet qui a vu les deux parties s’engager à favoriser l’émergence d’un «cadre économique propice» à plus d’échanges commerciaux, de flux d’investissement ou encore de joint-ventures dans des secteurs émergents (énergies renouvelables, automobile, agroalimentaire, électricité ou encore le gaz naturel). Le contexte économique international pousse les entreprises espagnoles à opter pour le Maroc, compte tenu de la proximité géographique. Elles sont actuellement un peu plus de 800 entreprises opérationnelles en grande partie des PME (réparties entre Casablanca, Rabat et Tanger).

leconomiste

Cookies