PDA

Voir la version complète : Abattre des drones avec des ondes sonores est possible


katiaret
09/08/2015, 00h46
http://zupimages.net/up/15/32/gjvl.jpg

Des chercheurs sud-coréens ont trouvé une piste de solution pour créer une arme qui permettrait d'abattre des drones sans contact direct: l'attaque sonore.

Plusieurs médias rapportaient ces dernières semaines que des drones appartenant à des particuliers nuisaient aux efforts des autorités pour combattre des feux de forêt qui faisaient rage, notamment dans l'Ouest canadien et en Californie.

En effet, certains de ces petits aéronefs qui survolaient illégalement des secteurs d'incendie en activité empêchaient des hélicoptères et des avions-citernes de décoller ou de parvenir à leurs cibles.

Dans une étude qui doit être présentée la semaine prochaine, des chercheurs de l'Institut supérieur coréen des sciences et technologies ont découvert que certaines fréquences sonores permettraient de désorienter ces bolides volants et de les faire s'écraser, a rapporté Computerworld.

Ils ont tiré parti du phénomène de la résonance, qui rend certains systèmes électriques sensibles à certaines fréquences.

Les chercheurs ont réussi à perturber le gyroscope - outil qui permet aux drones de maintenir leur orientation et leur inclinaison en vol - de certains appareils en identifiant leur fréquence de résonance. Dans certains cas, celle-ci se trouvait dans le spectre audible par l'humain et était donc facile à recréer avec de simples haut-parleurs.

Dans leur expérience, les scientifiques ont réussi à abattre un drone en attachant un haut-parleur qui retransmettait la fréquence de résonance du gyroscope de celui-ci, directement sur l'appareil.

Il est toutefois beaucoup plus difficile de délivrer un son à distance avec assez de puissance pour faire tomber un drone. Les chercheurs avancent que ce ne serait pas impossible. Des canons à son qui peuvent atteindre des cibles à près de 9 km de distance sont d'ailleurs déjà à la disposition des forces policières et de l'armée aux États-Unis, rappelle le site Gizmodo.

Les chercheurs sud-coréens soulignent cependant que les fabricants de drones peuvent facilement se prémunir contre ce type d'attaques, en isolant adéquatement le gyroscope de leur appareil


Canoe.ca

Cell
09/08/2015, 15h52
Et qu'est ce qui empêchera détendre le concept à des avions avec pilote ..... voire des avions de ligne .

katiaret
09/08/2015, 22h10
Les chercheurs sud-coréens soulignent cependant que les fabricants de drones peuvent facilement se prémunir contre ce type d'attaques, en isolant adéquatement le gyroscope de leur appareil


le gyroscope est devenu un objet d'attaque ou une cible d'infiltration
dans le sens jai lu un autres article

http://zupimages.net/up/15/34/me6u.png

Des hackers peuvent transformer le gyroscope de votre Smartphone en un micro pour vous écouter
Des chercheurs de l'université de Stanford et du groupe Rafael (l'autorité israélienne pour le développement d'armes et de technologie militaire) ont trouvé un moyen de transformer le gyroscope des Smartphone (le senseur qui utilise la gravité pour orienter l'appareil) en un micro permettant de le mettre sur écoute. Le groupe a crée une application appelée Gyrophone qui analyse les ondes acoustiques que le gyroscope recueille. Sur les téléphones Android, il est impossible de refuser à une application l'accès au senseur.

Comme l'explique Wired, les gyroscopes dans les Smartphones ont une petite plaque à l'intérieur qui bouge quand l'appareil bouge. Mais cette plaque vibre également, et les chercheurs ont utilisé une fonctionnalité d'Android pour mesurer les vibrations à 200 hertz, 200 fois par seconde, soit assez pour capter les voix humaines. Les chercheurs se sont rendus compte qu'en utilisant leur programme de reconnaissance vocale sur un flux provenant du gyroscope, ils pouvaient identifier correctement 65% des numéros prononcés par une personne se trouvant dans le même pièce que le Smartphone.

La clarté n'est pas optimale, mais la technique n'aurait besoin que d'un peu d'amélioration pour devenir un problème sérieux pour tout personne donnant son numéro de carte de crédit au téléphone. Et elle pourrait être utilisée dans d'autres buts. Le programme de reconnaissance vocale des chercheurs leur permet déjà de déterminer le sexe du locuteur 84% du temps.


Le professeur de science informatique de Stanford Dan Boneh, qui a particpé aux travaux, a expliqué à Wired:

«C'est en fait assez dangereux d'ouvrir l'accès au hardware comme cela sans aucune protection. [...] il y a des informations acoustiques qui sortent du gyroscope. Si nous passions une année à construire une reconnaissance vocale optimale, nous pourrions devenir bien meilleurs à ça. Mais on a montré que c'était possible.»

C'est une chose de télécharger une application non vérifiée. Mais Wired souligne que vous pourriez aussi être vulnérable en naviguant sur des pages Internet non-sécurisées avec Firefox. Safari et Chrome limitent la lecture depuis le gyroscope à 20 hertz, mais Firefox la permet à 200 hertz.

Les appareils iOS sont légèrement mieux protégés contre les attaque contre leur gyroscope. iOS permet à toutes les applications d'accéder au gyroscope sans demander la permission de l'utilisateur, mais celles-ci ne peuvent obtenir que les lectures à 100 herz, ce qui réduit les chances que l'on puisse entendre quoi que ce soit.

Les travaux seront présentés à la conférence sur la sécurité Usenix la semaine prochaine et pourraient encourager Google à faire des changements.

par Lily Hay Newman
le 17.08.2014 slate .fr


L'idée ? Exploiter un défaut technique bien connu de ces dispositifs électroniques miniaturisés que sont les gyroscopes. Ces derniers ont pour fonction de mesurer l'inclinaison de l'appareil selon trois axes, ce qui permet à la machine volante de se repérer dans un espace à trois dimensions et de stabiliser son vol.

PRINCIPE. "On sait que ce type de dispositif électronique peut entrer en résonance lorsqu'il est exposé à certaines ondes, ce qui dégrade leur précision",

En effet, une onde sonore consiste en une vibration qui se propage dans l'air. Lorsqu'elle vient frapper une surface (la membrane d'un microphone par exemple), cette vibration se transmet à l'objet touché, qui se met alors à vibrer lui aussi. De la même façon qu'il est possible d'amplifier progressivement le mouvement d'une balançoire en la poussant au bon moment de manière régulière, certaines fréquences sonores bien spécifiques peuvent amplifier les mouvements vibratoires d'un objet de manière très importante.
C'est ce qu'on appelle la résonance. Et c'est ce phénomène qui peut dégrader considérablement la précision des capteurs électroniques soumis à de telles vibrations. "L'idée est de voir si cette propriété peut être exploitée de manière à neutraliser un drone", poursuit l'article.

Cookies