PDA

Voir la version complète : Inauguration fin septembre de la 1ère méga centrale africaine en nanotechnologie


AARROU
14/09/2015, 00h46
Inauguration fin septembre de la 1ère méga centrale africaine en nanotechnologie

ALGER - La première méga centrale technologique à l’échelle africaine, dédiée à la fabrication des puces et circuits électroniques, et spécialisée en nanotechnologie, sera inaugurée à la fin du mois de septembre, a annoncé à l'APS un responsable du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Qualifiant cette réalisation de "joyau de la technologie" et de "fleuron de la recherche en Algérie", le directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Hafidh Aourag, a affirmé que cette centrale "stratégique" créera une "révolution" en matière de nanotechnologie et de fabrication de puces électroniques, et autres systèmes de communication intégrés et composants électronique. Après la phase d'expérimentation au niveau du Centre de développement des technologies avancées (CDTA) de Baba Hassan (Alger), la centrale entrera dans sa phase de production qui permettra, a-t-il poursuivi, de "sécuriser totalement les données électroniques en Algérie".outes les puces et composants électroniques, les puces des portables et autres puces utilisées dans les documents biométriques, à l'instrar de la carte Chifa et des cartes bancaires, sont actuellement importés de l'étranger", a-t-il indiqué.

Avec la mise en service de cette centrale, les opérateurs algériens pourront acquérir localement les composants électroniques, qu'ils sont actuellement obligés d'importer, a fait remarquer Pr Aourag qui assure que la production de cette structure "est promise à un bel avenir sur le marché international".

" La demande provient beaucoup plus de l'extérieur. En Algérie, nous avons déjà des commandes d'un privé, à savoir HB technologies", a-t-il encore fait savoir."La technologie que nous développons a été abandonnée dans d'autres pays pour des raisons de coût. Mais elle est encore très utilisée dans le monde par les industries. Elle en a encore pour 20 ou 30 ans avant de passer à une nouvelle génération", a-t-il encore expliqué.

Quelque 25 chercheurs algériens ont travaillé sur ce méga projet technologique, d'un coût estimé à 22 millions de dollars, et dont les équipements ont été acquis des Etats-Unis, alors que la structure a été élaborée par des Allemands.

"C'est un acquis important pour nous. Cette centrale est réalisée grâce à des compétences algériennes à 100%. Un chercheur algérien qui était établi en Suisse a choisi de rentrer au pays pour le servir et il a fait aboutir le projet, en collaboration avec de nombreux autres chercheurs algériens", a-t-il ajouté.

La gestion de cette structure, financée à 100% par l'Algérie, sera confiée à un groupement de plusieurs ministères concernés, dont l'Enseignement supérieur, la Défense nationale, l'Intérieur, l'Industrie, la Santé et la Protection civile..

aps.dz

MEIS
14/09/2015, 11h27
salam

http://www.cdta.dz/wp-content/uploads/2014/09/04.jpg

http://www.cdta.dz/wp-content/uploads/2014/09/05.jpg
http://www.cdta.dz/wp-content/uploads/2014/09/06.jpg
http://www.cdta.dz/wp-content/uploads/2014/09/08.jpg

Algérie : Une centrale de micro et nanoélectronique entrera en production en octobre 2015

Brève


Date : 23/04/2015
Source : Prosdelapresse – El Moudjahid
Contact : Bureau Business France d'Alger
M. Abdelhafid Aourag, directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé que la centrale, construite par les Allemands, équipée par les américains et qui emploie actuellement 25 chercheurs, sera opérationnelle en octobre prochain.
« Cette centrale, première en Afrique, va résoudre tous les problèmes stratégiques du pays. Elle est capable de fabriquer, avec des moyens technologiques ultramodernes et de très haut niveau, notamment des puces biométriques et des détecteurs».
M. Aourag a aussi annoncé que l’Algérie est devenue membre du Centre international des nanotechnologies de Braga (Portugal), réputé pôle d’excellence de renommée internationale. Avec l’intégration de l’Algérie, ce centre devient algéro-portugo-espagnol.
export.businessfrance

ali_baba
14/09/2015, 15h04
Encore cette grande gueule de Hafidh Aourag? Il ferait mieux de se taire.

L'Algérie procèdera, à partir de janvier 2014, à la fabrication de sa première puce électronique qui sera utilisée dans différents domaines d'activité, a annoncé dimanche à Alger le directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique, Abdelhafid Aourag. «Nous allons procéder, à partir de janvier 2014, à la fabrication de toutes sortes de puces et nous serons en mesure de faire face à la demande du secteur socio-économique en matière de fabrication de puces électroniques», a déclaré M.Aourag

jawzia
14/09/2015, 15h23
Aux nombreux experts ;):

Le Centre de Développement des Technologies Avancées (CDTA) lance une consultation relative à la présélection d’un Expert, pour l’exécution de prestations explicitement citées dans le cahier des charges (téléchargeable sur www.cdta.dz) et cela au profit du Centre.

traks
14/09/2015, 17h42
a la base ...faut pas s'attendre a des miracles...mais bon, on est comme tous le monde , on aime essayer de nouveau truc , mais apres avoir lu ça , j'ai compris que ça n'allais absolument rien donner ...dommage...
La gestion de cette structure, financée à 100% par l'Algérie, sera confiée à un groupement de plusieurs ministères concernés, dont l'Enseignement supérieur, la Défense nationale, l'Intérieur, l'Industrie, la Santé et la Protection civile..

Cicino
14/09/2015, 23h42
Inauguration fin septembre de la 1ère méga centrale africaine en nanotechnologie

une méga centrale à 22 millions euros ça sonne faux :) mais ce n'est pas ce qualificatif ridicule qui a attiré mon attention. Je me pose des questions sur la forme juridique de cette structure, est ce un laboratoire de recherche ou une société étatique? qu'il s'agisse d'un laboratoire scientifique ou entreprise étatique, ils doivent collaborer avec HB Technologie pour nous créer un champion dans le domaine. le marché est là les passeports et CI ..

Medgasen
15/09/2015, 14h08
Oh super la salle blanche. Je suis aussi dans ce domaine de nano tech. Bon courage a nos chercheurs.

danube
15/09/2015, 14h57
super mega la makhzanoumania nous submerge calme zen!!!!!!!

Cell
15/09/2015, 17h20
Mbarek mess3oud la gigaterra centrale ........

fadwasoussya
15/09/2015, 20h02
Bssahtoum

Cookies