PDA

Voir la version complète : Indépendance de la Catalogne Les banques espagnoles tirent le signal d'alarme


Raco
20/09/2015, 14h00
es principales banques espagnoles ont mis en garde contre une éventuelle déclaration de l'indépendance de la Catalogne et fait part de leur intention de «reconsidérer leurs stratégies d'implantation» dans cette région du nord-est de l'Espagne.

Dans un communiqué rendu public vendredi à neuf jours des élections régionales convoquées par le président du gouvernement catalan Artur Mas, les principales entités financières d'Espagne ont averti contre le risque que représenterait pour la «stabilité financière» la sécession de cette région qui assure 19 pc du PIB national et 25% des exportations de l'Espagne.



http://lematin.ma/files/2015/09/Espagne_Catalogne_Banques.jpg
Des centaines de milliers d'indépendantistes manifestent dans Barcelone, en soutien aux listes prônant la sécession de la Catalogne.

Les associations bancaires AEB et Ceca, qui regroupent des poids lourds du secteur bancaire espagnol, comme Banco Santander, CaixaBank, BBVA, Banco Sabadell, Bankia, mais aussi des institutions étrangères, comme BNP Paribas, Citibank, HSBC et Société générale, ont mis en garde que leurs membres se verraient obligés de «revoir leur stratégie d'implantation» en Catalogne.

AEB et Ceca ont alerté contre «les risques que comporterait pour la stabilité financière toute décision politique qui violerait l'ordonnancement juridique en vigueur et entraînerait une exclusion de l'Union européenne et de l'euro» de la Catalogne.
Réagissant à cette mise en gare, Artur Mas a accusé ses «adversaires» de «mobiliser tous les moyens pour exercer des pressions sur lui», appelant les catalans à voter massivement lors des élections régionales du 27 septembre pour, dit-il, «écraser les puissances financières», sans les nommer.

La mise en garde des banques espagnoles fait suite à celle manifestée par une vingtaine d'économistes, d'entrepreneurs et de présidents de fédérations patronales espagnoles qui ont plaidé mardi dernier, dans les pages du journal économique espagnol «Expansion», pour une «Espagne unie».
Du côté du gouvernement de Madrid, le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, a tenu à intervenir, dans une interview accordé au journal «Financial Times», pour rassurer les investisseurs, en affirmant :»Mon message aux investisseurs est que l'indépendance n'aura pas lieu».

Les électeurs catalans se rendront le 27 septembre aux urnes pour élire les membres du futur parlement régional dans un scrutin que le président de cette région, Artur Mas, veut faire comme un premier pas pour déclarer de manière unilatérale l'indépendance dans un délai de 18 mois, en cas d'une victoire de sa liste «Ensemble pour le Oui», qui avait été décidée le 20 juillet dernier entre les partis et les associations indépendantistes.
LE MATIN

Cookies