PDA

Voir la version complète : Holcim Maroc affligée par la crise immobilière


jawzia
20/09/2015, 17h02
Holcim Maroc affligée par la crise immobilière

C’est une tendance à la baisse qu’affichent les résultats semestriels 2015 de Holcim Maroc. Une baisse affligée par les dernières perturbations au niveau du secteur du BTP et de la promotion immobilière, selon le top management de l’entité. Analyse. La quasi-totalité des indicateurs financiers de Holcim Maroc sont à la baisse, pour ce premier semestre 2015. C’est notamment dû aux dernières turbulences du secteur du BTP, et des difficultés que connaissent les promoteurs immobiliers.

Le secteur du BTP a en effet affiché une évolution négative de sa consommation de ciment (-1,3%), et ses entreprises affichent un taux de défaillance élevé (environ 16%). Quant aux promoteurs immobiliers, ils montrent de plus en plus d’insolvabilité financière et un ralentissement de leur rythme de production de logements. La performance de Holcim Maroc en a été affectée. Le chiffre d’affaires de l’entité a connu une baisse de -9%, passant de 1,7 milliard de DH au premier semestre 2014 à 1,6 milliard de DH à la même période 2015.

Cette évolution négative a été partiellement amortie par la branche d’activité d’export du clinker vers l’Afrique subsaharienne, qui a compensé la décroissance enregistrée dans l’activité liée au ciment et dans l’activité bétons et granulats. Pareillement, la valeur ajoutée enregistrée par Holcim a elle aussi affiché une baisse de -11% par rapport au premier semestre 2014, quoiqu’elle se maintienne à une marge de 49%. Le résultat d’exploitation s’est situé à 409 millions de DH, par rapport à 525 millions de DH enregistrés au premier semestre de l’an dernier, soit une baisse de -22%. Enfin, le résultat net consolidé a lui aussi suivi cette tendance baissière en affichant une régression de -25%, passant de 324 millions de DH au premier semestre 2014 à 242 millions de DH au premier semestre 2015.

S’agissant des derniers bouleversements du secteur du BTP et de la promotion immobilière, Holcim a revu ses provisions pour clients douteux à la hausse, enregistrant ainsi une augmentation de l’encours de ses dotations d’exploitation. Le total bilan a également subi une régression significative, passant de 5 milliards de DH en 2014 à 4,8 milliards de DH en 2015. Une diminution due, selon les dirigeants, au fait que le groupe n’a pas fait d’acquisition majeure pour ce semestre. Ladite baisse est donc une simple résultante du cumul des amortissements. La structure financière de Holcim n’a pas su échapper au sort affligé par l’agitation négative du secteur du BTP et de la promotion immobilière. En effet, les fonds propres du groupe enregistrent à présent 34% de son total bilan contre 39% en 2014. En parallèle, le taux d’endettement du groupe a grimpé à 57% par rapport à 49% en 2014, et son gearing s’est situé à 132%.

La norme maximale pour une entreprise s’établit à 100%. Malgré ces résultats, Holcim se montre optimiste et prévoit un redressement du marché. Le groupe maintient ses efforts en termes de maîtrise des coûts, en recherche de sources de combustibles alternatifs (comme les grignons d’olives), ou d’avancées dans son passage vers l’énergie éolienne. Holcim poursuit également la consolidation de ses efforts en vue d’améliorer ses politiques commerciales malgré un contexte de crise, en adaptant notamment sa demande aux besoins de ses clients. Les dirigeants affirment en effet que les premiers chiffres du second semestre 2015 seront alignés à la performance du marché.

Media24

Cookies