PDA

Voir la version complète : Fuites de pétrole sur deux pipelines à In Amenas


Myst
20/09/2015, 17h38
La section syndicale de Sonatrach tire la sonnette d’alarme

http://www.leconews.com/images/2015/09/19/fuite_856136_679x417.jpg
Une des fuites reste sans réparation depuis mai 2014



L'alerte a été donnée par les travailleurs affiliés à la section syndicale au niveau de la division Transport par canalisations (TRC) de Sonatrach d’In Amenas. Deux importantes fuites d’hydrocarbures ont été détectées, dont une perdure depuis le mois de Mai 2014, sans qu'aucune réparation ne soit opérée sur les pipelines à ce jour.

Dans deux rapports adressés au PDG de Sonatrach, la section syndicale RTI (affiliée à l’UGTA) a dénoncé l’irresponsabilité du directeur régional de la division TRC d’In Amenas et l’indifférence de sa part aux conséquences inéluctables de ces deux fuites aussi bien sur le plan économique qu’en sur le plan environnemental.

Ces fuites, dont les causes principales sont liées à l’incompétence et à la mauvaise gestion du directeur régional, n’ont pas fait objet d’aucune réparation, laissant échapper de grandes quantités de pétrole qui se déversent dans la nappe phréatique, ajoute la même source qui précise que l’une des canalisations a été endommagée par un engin de chantier qui effectuait des travaux sans autorisation préalable des services concernés et en l’absence des contrôleurs techniques.

La section syndicale a rappelé dans ses rapports, qu’elle a dénoncé le laisser-aller et la gabegie du directeur régional auprès de la direction nationale de la division TRC, mais leurs demandes ont toujours été vaines. « Qui se cache derrière ce directeur », se demandent les syndicalistes avant d’appeler le PDG de Sonatrach à ouvrir une enquête sur la gestion de la division régionale.

Les deux fuites ont été détectées des localités de Medrba et Ohanet à plusieurs centaines de kilomètres de In Amenas.

Aziz Mohamed

Leconews

Bichri
20/09/2015, 17h53
Aie c'est grave pour l'environnement.


Mais peut etre que la situation financière de Sonatrach est tendue. Les frais de maintenance peuvent être coûteux.

Cell
20/09/2015, 19h24
Si la nappe phréatique est touchée ; ça pourrait être une catastrophe ........mais bon ; la sonatrach pompera encore plus de pétrole pour les usines de desalinisation ....

Spoutnik
20/09/2015, 19h39
La nappe phréatique est forcément touchée....depuis mais 2014, le pétrole aurait eu le temps de traverser à travers n'importe quelle paroi...Dieu sait jusqu'oû l'eau est polluée...:cry:

C'est vraiment criminel...

absent
20/09/2015, 21h31
Ça n'interpelle personne par ici

Imaginez sSi c'était au maroc

Spoutnik
20/09/2015, 21h37
Il n'y a pas d'association pour la défense de l'environnement en Algérie qui pourrait faire quelque chose ? Heureusement que c'est à la frontière Est de l'Algérie ;)

Cookies